les sefarades

les sefarades

produit une appropri d’errance (ce que ce Au sens étroit, Sefara désigne ce pays et le les sefarades Premium gy nazik122 0KTR6pq I I, 2014 2 pages Les Séfarades tirent leur nom de l’hébreu Sefarad qui désigne la péninsule Ibérique. Ce mot est un hapax, c’est-à-dire un terme dont on ne connaît qu’une occurrence (pour celui-ci dans la Bible), et désignerait Sardes, la capitale de la Lydie sur le fleuve Pactole, dont le fameux Crésus fut roi au vie siècle av.

J. -C. Un rapprochement de sonorité avec les Hespérides, nymphes de l’occident, n’est pas exclu. Il est possible aussi de voir dans le mot « séfarade » un lien avec ‘akkadien et surtout l’arabe safar voyage »), qu’on retrouve dans safari en swahili. En effet l’idée du perpétuel exil, du Juif errant, la nécessité de fuir sans cesse les persécutions peut avoir Sni* to View Sw p to n ext page or 2 oncept de voyage, adien). re « Espagne région. Une autre origine possible voudrait que le mot sfarad soit l’anagramme du mot pardes, avec une permutation du p et du s aboutissant à la racine trilitère spard, d’où sepharad, terme désignant ceux qui étudient le sod, littéralement la kabbale[réf.

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
nécessaire]. Lato sensu, le terme désigna progressivement les communautés uives ayant adapté certaines formes rituelles propres aux Juifs d’Espagne et du Portugal.

Ceux-ci, après les pogroms de 1391 et leur expulsion d’Espagne (1492) puis du Portugal (1496), se sont en effet répandus à travers le bassln méditerranéen (et dans une moindre mesure aux Pays-Bas, à Bordeaux et dans quelques autres points d’Europe du Nord-est), influençant les populations juives locales. En Israël, le grand rabbin séfarade représente surtout les Juifs issus des anciens pays arabes, bien plus que ceux se réclamant d’une identité ibérique, désormais fortement diluée.