LES OUTILS DE LA QUALITE

LES OUTILS DE LA QUALITE

LES OUTILS DE LA QUALITE I . LES OUTILS DE REDUCTION DES COUTS : 11. La grille AFCIQ 12. La courbe de Juran 13. La loi de Pareto ou Loi des 20/80 14. La Loi ABC 10 > 65 % des coûts 25 > des coûts 65 > 10% des couts 15. L’analyse de la valeur II. LES OUTILS DE RED 21 . Le Procédogram Le procédogramme processus en visualis des décisions nécess PACE 1 or 4 Snge to nextÇEge océdure ou un des opérations et Allé Pas à Pas et décomposé chaque étape TD P20 : LE PROCEDOGRAMME 22.

LE SMED (Sigle minute Exchange of Die) Changement d’outillage en quelques minutes Cet outil devient de plus en plus important, car la demande des lients est de plus en plus diversifié et les entreprises travaillent faire à l’arrêt en des réglages que l’ont peut faire avec un machine en marche. Rechercher une rationalisation de tous les réglages Rendre responsable les opérateurs de production de tous les réglages sur leurs machines, afin de ne plus recourir à des régleurs professionnels. Ill. LES OUTILS DE RATIONALISATION 31 .

L’audit Elle est une étude comparant la réalité aux référentiels. L’auditeur peut être interne ou externe à

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
Ventreprise, mais toujours externe au service audité. L’audit va être réalisé ainsi : L’auditeur prend les consignes auprès de la DG et récupérer les référentiels et préparateur une check List regroupant les questions des points à étudier Présentation des auditeurs aux audités Les auditeurs vont venir interviewés les audités, en leurs posant les questions posées dans la check liste mais également des questions complémentaires.

L’auditeur ait un rapport reprenant la méthodologie suivie, et es écarts constatés entre la réalité et les référentiels. En aucun cas ils ne font de recommandations, les recommandations et propositions de changements seront fait par les responsables hiérarchiques. 2. Les SS. C’est un outil qui va permettre de mettre à plat le fonctionnement d’un atelier ou d’un poste de travail, afin de le rationaliser. Et de rendre ainsi les conditions de travall optimale.

Il à été conçus plutôt pour des opérateurs de production, il est donc simple et accessible. Seiri (Débarras) : PAG » OF d pour des opérateurs de production, il est donc simple et Seiri (Débarras) : Définir tout ce qui doit être jeté ou rangé ailleurs. Tous ce qui n’est pas utile on l’élimine. Seiton (Rangement) : Chaque outil doit avoir une place précise de rangement, afin que l’opérateur de production puisse trouver ‘outil dont il a besoin facilement immédiatement.

Seiso (Nettoyage) : Le poste de travail ou l’atelier doit être nettoyé très régulièrement afin que l’on puisse détecter les défauts aisément. Seiketsu (Ordre) : II faut assurer la pérennisation des règles et actions antérieures. Ces actions son récurrentes Shltsuke (Rigueur) : Cela consiste à respecter toutes les règles mise en place. IV. LES OUTILS DE SPECIFICATIONS 41 . Le cahier des charges C’est un document techniques annexés au contrat de sous- traitant, qui récapitule toutes les informations techniques : Caractéristiques du produit en précisant les normes

Descriptif du processus et des paramètres de production ? respecter Toutes les modalités de contrôle de qualité (systématique ou aléatoire) (outils a utilisés pour faire les contrôles) Les tolérances à la norme (intervalle autour des normes, auquel le pdt est considéré comme conforme) Conditions de mesures Précise les conditions d’emballages et les conditions de livraisons La version finale du cahier des charges va être réalisé avec le fournisseur.

Si non respect du cahier des charges, il y a des san des charges va être réalisé avec le fournisseur. Si non respect du ahier des charges, il y a des sanctions prévus dans le contrat de sous traitantes : – refus de livraison : paiement de pénalités par le fournisseur et non renouvellement en fin de contrat et la résiliation en cours de contrat. Mauvaise publicité pour le fournisseur. 42. Le manuel ou cahier de la qualité Document interne à l’entreprise, qui formalise la qualité recherchée dans l’entreprise.

Il va reprendre la stratégie et les objectifs de qualité, le plan d’action avec toutes les tâches à réaliser, et le réferentiel (prodult : normes / processus : paramètres / services : standards / fonctions : fiche de fonctions. ) 43. La charte de qualité C’est le document ou sont retranscris, tous les engagements de qualités de l’entreprise, vis à vis de ses clients, et surtout de ses clients particuliers.

Ce document est communiqué aux clients par courriers (EDF), mais aussi dans des documents ou campagne publicltaire, et par affichage dans les points de ventes. L’entreprise se doit d’informer régulièrement ses clients afin de lui montrer qu’elle respecte ses engagements. > Crédibiliser ses engagements. V. LES OUTILS DE RÉSOLUTIONS DE PROBLEME 51 . La check list QQO QCPC TD P. 28 : « La check list QQO QCPC » TD p. 28 : « Le questionnement des pourquoi »