Les objets Fin de partie Becket

Les objets Fin de partie Becket

es objets dans Fin de Partie Les objets ont plusieurs fonctions dans « l’intrigue » . Ils peuvent simplement remplir le besoin des personnages comme l’escabeau, le fauteuil roulant, le mouchoir, la burette ? graisser ou le carton verseur. Cependant d’autres objets ont un rôle détourné de leur objectif initial. Ainsi, Les poubelles servent d’habitat pour Nagg et Nell, le réveil ne donne pas l’heure mais est sensé donner le départ de Clov, le chien en peluche permet à Clov de frapper Hamm.

Plus que détourné, certains objet ont pour rôle important d’être inutiles et peu fiables comme par xemple la gaffe, qui devrait servir à Hamm comme moyen de déplacement, ne remplit pas ses fonctions tout comme son p g to fauteuil auquel il ma déplacer. De même, il lui manque une pat tels que les dragées, Au-delà de leur fonction phy mpêche de se it tenir debout, mais nt aussi en pénurie e vélos, la bouillie, physique, Becket place une forte symbolique pour chaque objet de Fin de partie.

Ils expriment parfaitement les rapports entre les personnages, qui relèvent parfois de la cruauté. La séparation des poubelles dit l’éloignement des deux êtres y vivant pourtant si proches. Ici la

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
cruauté est celle de Hamm. Cette cruauté est remise en évidence lorsqu’il se sert de la dragée pour faire chanter Nagg pour qu’il écoute son histoire. Les poubelles mettent en évidence la dépendance de Nagg et Nell envers Hamm en tant qu’amputés.

Celui-ci d’ailleurs est clairement indiqué comme le dominant, par la place de son fauteuil, trônant au centre de la pièce. Le lien entre Clov et Hamm est lui symbolisé par le sifflet, symbole pour Hamm du pouvoir mais aussi par le chien en peluche eux : Hamm a besoin d’avoir le chien avec lui mais le rejette comme il le fait régulièrement avec Clov. s objets servent à Becket pour nous rappeler de l’absurdité de notre existence. Ainsi, certains expriment l’approche inexorable de la fin.

En effet, la chute est fréquente dans la pièce à travers la lunette, le chien, 2 inexorable de la fin. le chien, les objets que Clov veut ranger et qui tombent. Hamm dit d’ailleurs « laisse tomber h. De plus, les sources de lumières mettent en évidence le déclin et l’arrivée de la mort : La mort de Pegg faute du manque de lumière, Clov dit regarder la lumière mourir inlassablement sur le mur de la cuisine et lui et Hamm annoncent la « fin de journée »

On peut remarquer que la seule source de lumière visible dans la pièce provient des deux fenêtres haut perchées aux rideaux fermés le plus souvent : cela signifie que pour eux aussi il n’y a pas de lumière, ils sont condamnés au même sort que Pegg mais aussi que leur emprisonnement physique représente aussi leur emprisonnement face au temps Enfin, les poubelles, montrent aussi la déchétisation d’être devenus eux même des objets à cause de leur handicap, handicap aussi symbolisé par le fauteuil de Hamm ou le chien qu ne tient pas debout car inachevé. 3