Les Notions De A Moi Et Surmoi

Les Notions De A Moi Et Surmoi

Les notions de Ça, de Moi et de Sur Moi. Freud introduit ce terme dans « Le Moi et le Ça cette notion illustre les idées de Groddeck pour qui « ce que nous appelons notre Moi se comporte dans la vie d’une façon toute passive nous sommes vécus par des forces inconnues et immaîtrisables l’homme est vécu par le Ça. ? et de Nietzsche qui désigne par là « ce qu’il y a de non personnel et, pour ainsi dire, de nécessaire par nature dans notre être Pour Freud, le Ça est « une instance psychique première et archaïque contenant tout ce que l’être apporte en naissant, tout e qui a été constitutionnellement déterminé et dont émanent les besoins primordi e grand réservoir de la libido, de l’éner ntenus, expression pu on psychique des pulsio • ur une part to View neKtÇEge héréditaires et innés, acquis. « Il s’emplit d’une énergie venant pas d’organisation». Il est régi par le principe du plaisir et exige la satisfaction immédiate. . Le MOi. Le Moi est le médiateur qui s’efforce de tenir compte d’exigences contradictoires, il « est soumis à une triple servitude, et de ce fait st menacé par trois sortes de

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
dangers : celui qui vient du monde extérieur, celui de la libido du Ça et celui de la sévérité du Surmol Il représente dans le conflit névrotiqu Swipe to View next page névrotique le pôle défensif de la personnalité, il met en jeu une série de mécanismes de défense, ceux-ci étant motivés par la perception d’un affect déplaisant (signal d’angoisse). Le Moi représente notre conscience mais il est pour une grande part inconscient.

Freud y trouve quelque chose d’inconscient, ui se comporte exactement comme le refoulé, c’est-à-dire qui produit des effets puissants sans devenir lui même conscient et qui nécessite, pour être rendu conscient, un travail particulier. Pour citer Freud : « Le Moi n’est pas séparé du Ça de façon tranchée, dans sa partie inférieure, il se mélange à lui. Mais le refoulé se mélange également avec le Ça dont il n’est qu’une partie. Le refoulé ne se sépare du Moi de façon tranchée que par les résistances de refoulement et peut communiquer avec lul par le Ça h.

Le Moi est l’instance refoulant. . Le Surmoi Le Surmoi est plus proche de l’Inconscient que du Conscient. Dès que l’individu fera quelque chose qui pourrait aller à l’encontre du Surmoi, un malaise imprécis, diffus, mais terrible apparait : l’angoisse. L’angoisse vient comme un garde-fou permettant d’éviter une situation où le sujet se mettrait en opposition avec les préceptes de son Surmoi. Le Surmoi utilise le refoulement pour réprimer les pulsions qu’il refuse et les maintenir dans « Inconscient. De son conflit avec les désirs du Moi naissent les culpabilités.