Les Mouvements Litt Raires

Les Mouvements Litt Raires

Les mouvements littéraires (suite) Le Parnasse Comme la plupart des mouvements littéraires qui naissent au XIXe siècle, le Parnasse cherche avant tout à se démarquer, ? refouler les excès de la plume romantique. Cet élan littéraire est fondé par Leconte de Lisle puls relayé par des poetes plus jeunes, lesquels créent le mouvement du Parnasse contemporain, organisé autour de trois recueils : le premier en 1866 marque la naissance du Parnasse, le second en 1871, et le dernier en 1876, qui constitue la fin du Parnasse contemporain.

Le Parnasse est un mouvement poétique apparu en France dans a seconde moitié du XIXe siècle qui avait pour but de valoriser l’art poétique par la r l’engagement social Les grandes figures d pa, Gautier, Théophile (1 Leconte de Lisle, Cha barbares. ors et le rejet de mées. s antiques, Poèmes Banville, Théodore (1823-1891) : Les Stalactites, Les Princesses. Poétique du Parnasse Religion du beau : la poésie n’est plus considérée comme un divertissement, elle vise à atteindre les sommets de l’Art.

Les poètes parnassiens cherchent l’équilibre des formes pour atteindre l’irréprochable beauté. Lyrisme impersonnel : refus du culte du moi. L’émotion ersonnelle est donc proscrite : en faisant abstraction du moi, les Parnassiens veulent et

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
prétendent atteindre l’universel. La poésie doit permettre de s’exprimer au nom de tous. Culte du travail : les Parnassiens ne croient pas à l’inspiration romantique. Pour eux, ciseler le langage est un mét métier. Le poète, devenant sculpteur, doit transformer une matière difficile, le langage, en beauté grâce à un patient labeur.

Ils préconisent une versification rigoureuse, s’appuient sur des formes fixes, sur des vers isométriques, sur la richesse de la rime. Plus la poésie se soumet aux contraintes (métriques, sonores, tc. ), plus elle est de qualité. Le symbolisme Le symbolisme est à la fois une réaction contre le Parnasse et sa continuation. Il entend en réalité marquer une rupture avec le matérialisme scientiste, dont la forme littéraire triomphante au XIXe siècle est le naturalisme. ?cole plutôt que mouvement, le symbolisme fait du symbole la condition même de l’art, décide de suggérer plutôt que de nommer et libère le vers du moule classique célébré par les Parnassiens. Le symbolisme est un mouvement littéraire et artistique apparu en France et en Belgique vers 1870, en réaction au naturalisme et u mouvement parnassien. Poétique du symbolisme Le symbole : la sensation et l’idée ne sont plus séparées. Le plus souvent, le symbolisé n’apparaît plus et le lecteur doit décrypter le texte. Il s’agit d’un outil destiné à désigner le monde tout en le masquant.

Un nouveau rôle assigné au poète : le poète n’est pas celui qui nomme ou qui décrit, il est Fintermédiaire entre les hommes et le monde. Il devient un guide qui conduit le lecteur vers la morale, la sagesse. Hermétisme : volonté de s’élever au-dessus des masses, le poème doit exiger du lecteur une activité de déchiffrement. Cela e traduit par un culte du mot rare, de la syntaxe disloquée et plus généralement par l’intellectualisme de l’inspiration. Les auteurs : Guillaume Apollinaire généralement par l’intellectualisme de Pinspiration.

Les auteurs : Guillaume Apollinaire (1880-1918), Charles Baudelaire (1821-1867), Stéphane Mallarmé (1842-1898)… Les Créateurs Charles Baudelaire (1821-1867), considéré comme étant le précurseur du courant en question avec Les Fleurs du mal. Arthur Rimbaud (1 854-1891). Paul Verlaine (1844-1896) avec son Art poétique. Stéphane Mallarmé avec Un coup de dés (1897). Le surréalisme Le surréalisme naît dans une France ruinée, décimée, ayant laissé toute une génération horrifiée, découragée ou révoltée.

C’est également en parallèle avec la montée du communisme, auquel ces écrivains se rallieront pour la majorité, y voyant une barrière contre la montée des fascismes que le mouvement surréaliste prend l’ascendant. Ralliés dans les années 1940 avec l’apparition du cinéma, leur art est hérité d’un courant pictural, le cubisme. Le surréalisme repose sur la croyance à la réalité supérieure de certaines formes d’associations négligées jusqu’à lui, à la toute- uissance du rêve, au jeu désintéressé de la pensée.

Il tend ? ruiner définitivement tous les autres mécanismes psychiques et à se substituer à eux dans la résolution des principaux problèmes de la Vie. » Les figures du surréalisme Breton, André (1896-1966) : Nadja Aragon, Louis (1897-1982) : Les Cloches de Bâle, Le Crève-cœur ; Soupault, Philippe (1897-1990) ; Éluard, Paul (1895-1952) : Cap tale de la douleur. Le Spleen Le spleen est un sentiment profond mêlant ennui et lassitude de l’existence défini à travers plusieurs oèmes par Baudelaire. l’existence défini à travers plusieurs poèmes par Baudelaire.