Les lumières

Les lumières

Dès la première moitié du XVIIIe siècle, surgissent partout en Europe des idées nouvelles qui, à travers la métaphore de la lumière évoquent le passage de l’obscurantisme à une pensée et une action libres, éclairées par la raison, qui est donnée en partage à tous les hommes de la terre. Il faut secouer le joug de l’autorité et « oser penser par soi- même » (Diderot). Aie le courage de te servir de ton propre entendement ! Voilà la devise des Lumières » (Kant). Le mouvement des Lumières n’a pu s’engager qu’à l’intérieur du cadre européen, il a en même temps contribué à le constituer : Il n’y a plus aujourd’hui de Français, d’Allemands, d’Espagnols, d’Anglais même, quoi qu’on en dise ; il n’y a que des Européens ». Rousseau) Aufklàrung en Allema e, or 2 Angleterre : la p en conscience européen Swipe to View nexr_ page e, Enlightenment en ôle fondateur de la Lumières est un espace à la fois un et multiple, où circulent librement les idées En même temps, la pensée des Lumières est portée par des indlvidus qui, loin de se sentir d’accord entre eux, passent leur temps en âpres discussions. Les Lumières naissent de cette confrontation.

Emerge toutefois un esprit

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
commun où s’affirment a liberté de l’individu et la souveraineté du peuple De nouveaux principes régulateurs accompagnent cette émancipation de la volonté : les hommes, appartenant à la même espèce, possèdent des droits inaliénables ; à travers leurs actes, ils recherchent le bien-être humain Deux personnages peuvent servir d’emblème au nouvel esprit des Lumières : Rousseau renouvelle la réflexion politique comme la pédagogie, s’illustre dans le roman et invente l’autobiographie moderne ; Mozart participe des Lumières par les thèmes de ses opéras comme par l’éloge du bonheur qui émane de sa musique