Les différents type d’accidents

Les différents type d’accidents

Les accidents I-Définition : Un accident est un événement, généralement non souhaité, aléatoire et fortuit qui apparait ponctuellement dans l’espace et dans le temps suite à une ou plusieurs causes, et qui entraîne des dommages vis-à-vis des personnes, des biens ou de l’environnement. ll- Étymologie : Du latin accidens qui vient du verbe latin « accidere » càd survenir.

Ill- Les accidents de la vie courante (AcVc): Les accidents de la vie courante surviennent au domicile et aux abords immédiats, à l’occasion du sport et des loisirs, de la scolarité ou à tout au Ils sont trois fois plu orn or 3 t vingt fois plus que ux millions de victimes c 20 000 décès par an, ents du travail font environ 8 ent entre 15 000 et enfants. On distingue trois types d’accidents domestiques .

Les accidents provoqués par les produits dangereux ; Les accidents mettant en cause le comportement de l’usager (accidents de sport ou d’activités de loisirs) ; Les accidents survenant aux âges extrêmes de la vie. En fait chaque âge de la vie comporte ses propres risques . Entre O et 14 ans : traumatismes dus à des chutes ou des blessures, brulures, intoxications, asphyxies, noyades. Problèmes : 1

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
ere cause de mort avant 15 ans causes négligence es parents cause matérielle Chez les personnes âgées : chutes : 9000 dé Swipe to page décès/an, asphyxies par intoxication au monoxyde de carbone. /3 des personnes âgées (+75ans) meurent a causes de ça. Prévention . -acteurs : direction générale concurrence et répresslon des fraudes, (dnvs), commission de la sécurité des consommateurs. Infos parents enfants ; règlementation loi 21 /07/1983 sur la norme des jouets et leur sécurité… Pour les personnes âgées : infos Cnam inpes, lutte contre l’isolement, aide financière a l’amélioration habitat. IV – Les accidents du travail •

Le code du travail définit l’accident du travail comme étant celui qui est produit par une cause extérieure, soudaine, anormale par le fait où à l’occasion du travail. Ainsi raccident du travail survient quand la victime se trouve sous la responsabilité de son employeur, c’est-à-dire sur le lieu du travail, à l’occasion d’un déplacement pendant le travail, sur le trajet du lieu de travail au domicile, à la résidence secondaire ou au lieu habituel des repas.

Problèmes : taux d’accident de travail trop élevé (+ d’une personne par jour meurt en moyenne) et phénomene mlnoré. Article 411-1 du code de la sécurité sociale. Chaque année, il y a environ 1 400 000 accidents du travail, la moitié donne lieu à des arrêts de travail. La France reste le pays europeen le plus accidentogène. Les accidents de travail ont des causes diverses : – causes matérielles : utilisation de machines dangereuses ou – mauvaises conditions de travail : cadences élevées, bruit, température excessive, intempéries etc… auvaises conditions de travail : cadences élevées, bruit, – causes humaines : non-respect des consignes de sécurité, fatigue.. Les accidents de travail concernent principalement les ouvriers, les jeunes et les intérimaires. Prévention . ministère du travail employeurs, salariés, INRES, médecin du travail V- Les accidents de la circulation : On en recense en moyenne par an 1 200 000 entraînant près de 150 000 blessés et un peu plus de 5 000 tués. Ces chiffres connaissent une légère baisse depuis le début des années 2000.

Les accidents de la circulation ont des causes diverses : -le comportement du conducteur (95 %) des cas : vitesse excessive, alcoolisme, infraction grave au code de la route ; un réseau routier français dangereux : manque d’autoroutes, routes départementales sinueuses et pas entretenues, carrefours angereux ; un parc automobile peu sûr : défaillances mécaniques dus à un manque d’entretien des freins, des pneumatiques, de l’éclairage problèmes : cout humain encore élevé mais en baisse, cout économique important.

Remèdes : poursuite d’effort de responsabilisation des conducteurs, renforcement éducation routière des jeunes. Brevet sécurité routière depuis 2004, attestation sécurité routière, conduite accompagnée. Application stricte de la loi sur la sécurité routière de 2003 Mise en place d’un permis européen pour éviter les accidents et les fraudes.