LES CHOSES

LES CHOSES

Les choses de Georges Perec Les choses est un roman de Georges Perec publié en 1965 par Maurice Nadeau dans sa collection des Lettres nouvelles, chez Julliard et ayant reçu le prix Renaudot la même année. Cest le roman de Perec qui a eu le plus grand succès. Georges Perec s’est rendu compte en écrivant son roman (qu’il ne qualifie pas de roman d’ailleurs), que la manière dont il faisait vivre les deux héros n’était ni plus, ni moins que sa propre façon de vivre à lui et a ses amis. Oeuvre sociologique racontant la vie d’un couple pendant les années soixantes.

Ce couple vit à Paris or 2 ‘acheter. Au bout remuneres ils de IO ans après avoi to nextÇEge s’installent dans ce q Cet extrait décrit la société de consommation des années 60. Ils ne méprisaient pas l’agent. Peut-être, au contraire l’aimaient-ils trop : ils auraient aime la solidité, la certitude, la voie limpide vers le futur. Ils étaient attentifs à tous les signes de la permanence : ils voulaient être riches. Et s’ils se refusaient encore à s’enrichir , c’est n’avaient pas besoin de salaire : leur imagination, leur culture ne les autorisaient qu’à penser en millions.

Ils se promenaient

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
souvent le soir, humaient le vent, léchaient les vitrines. Ils laissaient derrièr Swipe to vlew next page derrière eux le Treizieme tout proche, dont ils ne connaissaient guère que l’avenue des Gobelins, a cause de ses quatre cinémas, évitaient la sinistre rue Cuvier, qui ne les eût conduits qu’aux abords plus sinistres de la gare d’Austerlitz, et empruntaient, resque invariablement, la rue Monge, puis la rue des Ecoles, gagnaient Saint-Michel, Saint-Germain, et, de là, selon les jours ou les saisons, le Palais-Royal, l’opéra, ou la gare Montparnasse, Vavin, la rue d’Assas, Saint-Sulpice, le Luxembourg.

Ils marchaient lentement. Ils s’arrêtaient devant chaque antiquaire, collaient leurs yeux aux devantures obscures, distinguaient, a travers les grilles, les reflets rougeâtres d’un canapé en cuir, le décor de feuillage d’une assiette ou d’un plat de faience, la luisance d’un erre taille ou d’un bougeoir de cuivre, la finesse galbée d’une chaise canée.

De station en station, antiquaires, librairies, marchands de disques, cartes des restaurants, agences de voyage, chemisiers, tailleurs, fromagers, chausseurs, confiseurs, charcuteries de luxe, papetiers, leurs itinéraires, composaient leurs véritables univers . là reposaient, leurs ambitions, leurs espoirs. Plan: l) paris 1) routine 2) société de consommation Il) jérome et Sylvie 1) un couple pitoyable 2) bonheur = consommer ?