Les causes de l’échec scolaire

Les causes de l’échec scolaire

Les causes de l’échec scolaire -Introduction : L’échec scolaire est une épreuve difficile pour l’enfant et sa famllle. Les causes sont variées. Certaines sont inhérentes au système éducatif lui-même, mais d’autre sont individuelles ou familiales ou sociale. Développement A-Les causes psychopédagogiques : Elles peuvent être le besoins et aux intérê des méthodes d’ens se basent sur le verb inadéquat ou insuffis or4 s non adapté aux e des programmes, es et dépassées qui n, matériel scolaire ne fournissent pas assez d’efforts pour susciter la curiosite de l’enfant et son ppétit intellectuel, un savoir qui n’est pas lié à la vie de l’enfant, ingurgité à la mémoire de l’enfant sans attrait, ou véritable compréhension en l’imposant du haut de sa chaire, un savoir abstrait qui ne prend pas en compte les méandres de la pensée enfantine et les développements de son caractère, des leçons qui dépassent les aptitudes de l’enfant et ses capacités physiques et intellectuelles, des effectifs pléthoriques, le système scolaire avec son règlement, ses horaires, ses lois, sa discipline et autres, un enseignement collectif qui ne prend Swipe to vlew next page pas en considération les particularités et besoins de chaque enfant, un enseignement fermé à la vie, suffisant à

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
lui-même , prétentieux, qui croit tout donner et tout résoudre mais qui en réalité par la vulgarisation du châtiment corporel et la discipline stricte ferme les portes de l’avenir devant beaucoup d’enfants en les désadaptant, en annihilant leurs forces ou en leur rendant l’étude insupportable et haïssable à plaisir.

Avec ces enseignants qui punissent sans merci ou qui n’enseignent pas du tout, on e peut que dire adieu à la véritable éducation valorisante. L’éducation se donne en se donnant aux autres, en se dépensant sans mesure, en dispensant le meilleur de soi et en cherchant toujours et continuellement à assouplir et rentabiliser son travail quotidien. Le devenir de l’enfant doit être pensé et repensé. Son intégration sociale et ‘épanouissement et le développement harmonieux de sa personnalité doivent être le but suprême de l’école à qui on doit assujettir les autres buts secondaires, mesquins ou personnels. B-Les causes individuelles

Elles peuvent être des déficiences physiques ou psychologiques. parmi les déficiences physiques, on peut citer les infirmités sensorielles, paralysie relative des membres, mauvaise orientation spatio-temporelle. Parmi les déficiences psychologiques, on peut citer le retard mental, I PAG » OF d psychologiques, on peut citer le retard mental, le crétinisme, la dyslexie… C-Les causes familiales : Elles sont variées et nombreuses. Ily a des parents qui se désintéressent totalement de leur enfant surtout s’ils travaillent tous les deux et considèrent à tort que c’est l’école qui doit rendre en main leur enfant et l’éduquer. Dans certains ménages, la dlsharmonie conjugale s’installe.

Chacun des parents essaie d’attirer l’enfant vers lui en dévalorisant l’autre partenaire aux yeux de l’enfant ou bien ils ont des vues divergentes sur la méthode à employer dans l’éducation de l’enfant, ce qui entraîne perte d’unicité dans l’éducation de l’enfant donc perte d’unicité dans la psychologie enfantine. L’enfant ne sait à quel saint se vouer, il entre dans un chantage affectif qui perturbe tous les membres de la famille. Ceux-ci restent prisonniers d’un cercle icieux dont ils ne peuvent se libérer sans l’aide d’un psychologue compétent. Ily a des parents qui manquent de maturité affective. Tantôt ils sont indulgents, d’autres fois ils sont sévères. Ils n’ont pas une humeur égale, ce qui déstabilise l’enfant et favorise la naissance de sentiments contradictoires : angoisse, anxiété, agressivité et sentiments de culpabilité.

Cette perturbation de la psychologie enfantine a agressivité et sentiments de culpabilité. Cette perturbation de la psychologie enfantine a des effets néfastes sur le rendement colaire d’où rêverie, inattention, paresse, révolte, fugues, falsification des résultats scolaires, retard scolaire, redoublement, exclusion, prédélinquance… D-Les causes sociales : Elles peuvent être les pairs, les mass média, les activités extrascolaires et autres. En ce qui concerne les pairs, ils peuvent avoir des influences néfastes sur le rendement scolaire surtout s’ils sont du type révolté ou paresseux ou issu d’un milieu inculte et défavorlsé.

Les mass média peuvent accaparer l’attention et le temps de l’enfant si ses parents ne sont pas assez vigilants. En ce qui concerne les activités extrascolaires tel club sportif, elles peuvent disperser l’attention de l’enfant et capter son énergie et ses efforts. L’enfant devint fatigué, il se désintéresse de l’activité scolaire et lentement mais sûrement, il avance vers l’échec scolaire. -Conclusion La connaissance des causes de l’échec scolaire est nécessaire mais insuffisante pour extirper le mal. Il faut des actions efficaces et concordantes de tous les participants à l’acte éducatif à savoir état, société civile, enseignants et familles.