Les bénéfices réels du bio

Les bénéfices réels du bio

a) Bénéfices réels pour l’environnement et la santé? Rédigé Contrairement à l’agriculture conventionnelle, l’agriculture biologique présente des bénéfices pour l’environnement et la santé, malgré certains désaccords, ce point constitue un sujet très critiqué et très controversé notamment par les professionnels de l’agriculture et de l’agroalimentaire. Les effets sur l’environnement : Les filières bio préserve la biodiversité et doivent répondre ? des critères réglementés, elles pratiquent un élevage de taille minimal adapté au s être animal, et maint OF4 flore.

Les animaux sa af, p g e l’agriculture biolo animaux sont soigné t ainsi le bien- la faune et de la produits issus pâturages. Les uces (homéopathie, phytothérapie) des produits de traitement des plantes et de soins aux animaux d’origine naturelle. Ces produits, inoffensifs pour la flore ou la faune aquatiques, préservent le milieu écologique des eaux des rivières, donc la qualité des eaux. Une agriculture biologique ne génère pas de pollution des sols ni des eaux, et évite la pollution par la diffusion aérienne des pesticides.

De plus, les agriculteurs protègent les plantes en pratiquant notamment, la lutte biologique en utilisant par xemple des coccinelles po Swige to vie' » next page pour lutter contre les invasions de pucerons. Maintenir la fertilité du sol

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
sans engrais chimiques de synthèse en utilisant des engrais organiques variés (fumier, cultures intermédiaires… ). Les cultures intermédiaires, fixent l’azote de Vair et fertilisent naturellement le sol, cela permet de conserver des espaces naturels comme les prairies, les haies, les bandes enherbées, et contribuent ainsi ? maintenir la fertilité des sols.

Les effets du bio sur l’environnement se mesurent à long terme, c’est pour cela que des évaluations chiffrées des impacts e l’agriculture biologique sur son environnement sont moins courantes que des évaluations de type qualitatif. Les effets sur la santé : es produits bios sont-ils meilleurs pour la santé ? Le sujet suscite régulièrement la polémique et de nombreuses études se contredisent.

Certaines disent que c’est meilleur pour la santé car le risque de contaminations par des pesticides était diminué de 30 % avec les aliments bio et diminue la présence de bactéries résistantes est donc un bénéfice non négligeable. Tandis que d’autres disent qu’il n’y aurait aucune différence significative entre les deux catégories de produits. ‘Agence française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA) a analysé près de 300 études comparants les produits biologiques et les produits conventionnels.

Nous pouvons apercevoir une moindre teneur en nitrates et la quasi-absence de résidus de pesticides c 2 pouvons apercevoir une moindre teneur en nitrates et la quasi- absence de résidus de pesticides chimiques. Les produits bio contiennent en général plus de polyphénols et autres « microconstituants » protecteurs de la santé. La pomme de terre bio renferme davantage de vitamines C que son homologue conventionnelle, mais elle fait figure d’exception, ucune tendance générale se dessinant en la matière. Certains contaminants (métaux lourds, dioxines… peuvent être présents dans les produits bio comme dans les autres, ce qui est logique car, circulant par la voie des airs, ils ne sélectionnent pas les endroits où ils se déposent. En effet, les produits bio contiennent moins de produits chimiques : Sur le plan microbien, les risques de contaminations bactériennes (en particulier les Escherichia coli, responsables d’une quarantaine de morts l’an passé du fait de la contamination de graines germées bio) sont identiques quel que soit le régime, bio ou non.

Seule différence, le risque de présence de bactéries résistantes à certains antibiotiques est 33 % plus élevé dans la viande de poulet ou de porc non biologique. Les rares études portant directement sur la santé humaine (17 seulement ) n’ont pas non plus mis en évidence l’augmentation de maladies allergiques de type asthme ou eczéma chez les consommateurs de produits non bio.

Ce dont nous pouvons être sur c’est que manger bio n’est pas néfaste et que les fruits et légumes bio sont pl 3 pouvons être sur c’est que manger bio n’est pas néfaste et que les fruits et légumes bio sont plus nourrissant, notamment parce u’ils n’ont pas été gorgée d’eau et concentrent moins de nitrates de pesticide que les fruits et légumes conventionnels. La viande a également une meilleure qualité et un meilleur goût car elle contient moins de graisse, l’animal n’étant pas gavé et élevé en plein air. De plus, manger bio permet un meilleur équilibre alimentaire!

Rappelons également que la filière biologique, comme toute filière, respecte les dispositions légales communautaires en termes de sécurité et d’hygiène alimentaire, et fournit par conséquent obligatoirement des produits sains. Conclusion : La plupart des gens qui choisissent le bio le ont principalement parce qu’ils veulent éviter les pesticides, les antibiotiques et d’autres produits chimiques (mauvais pour la santé) utilisés dans l’agriculture conventionnelle, et d’autre par parcequ’ils soutiennent une démarche de production respectueuse de l’environnement.

L’analyse des 237 études comparant bio et conventionnel conclut que le bio ne serait pas plus avantageux sur le plan nutritionnel, mais aurait moins de pesticides et de bactéries résistantes aux antibiotiques. La question de l’impact nutritionnel reste donc délicate à trancher car on manque d’études rigoureuses. 4