les animaux utilisé en laboratoire

les animaux utilisé en laboratoire

Les animaux utilisés en laboratoire Introduction : ‘expérimentation animale consiste à utiliser des animaux comme substitut ou modèle, pour mieux comprendre la physiologie d’un organisme et sa réponse à divers facteurs ou substances (pour en tester, vérifier ou évaluer l’innocuité ou la toxicité), et tout particulièrement pour tenter de prévoir ce qui se passe chez l’homme. PARTIE 1 pour des raisons de taille, de prix et de temps, la très grande majorité des expérimentations animales se font sur des rongeurs.

La souris commune é de vue génétique, so espèces, mais il exist tilisés comme orga ‘expérimentation an p g connue au point ue celui des autres brés ou invertébrés ontroverséel, certaines personnes pensent qu’on fait ainsi souffrir des animaux, sans apporter aucun bénéfice ni pour eux, ni pour les humains. De fait, l’examen scientifique de la question « L’expérimentation animale permet-elle de prédire ce qui se passe chez l’Homme ? ? ne donne pas la même réponse selon les domaines : parfois utile, parfois inutile, mais souvent mal u Swige to next page utilisée, telles sont les réponses que l’on trouve dans la littérature cientifique2. Exemple Selon le rapport 2003 de la Commission européenne sur l’expérimentation animale, environ 10 millions de vertébrés,

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
dont environ 80 % de rongeurs et de lapins et IO 000 singes, ont été utilisés en 2002 par les États membres3. PARTIE 2 Plus de 11 millions d’animaux sont morts dans les laboratoires en Europe en 2011, dont 2,2 millions en France.

La baisse annoncée par l’Union européenne reste donc marginale, alors qu’il existe des méthodes alternatives efficaces qui peuvent remplacer ces tests très discutables, à la fois au niveau de l’éthique, mais plus rave encore, de la pertinence. En France, 2,2 millions d’animaux ont servi à des fins scientifiques en 2010 : plus de 1,3 million de souris, 354 039 poissons, 252 589 rats, 125 913 lapins, 357 392 animaux à sang froid (poissons, amphibiens, reptiles), 1 810 primates non humains (-34 % par rapport à 2007).

Aucun grand singe n’a été utilisé pour la recherche. Depuis 2007, l’utilisation des rongeurs a diminué de 20 % (1 622 840) alors que celle des lapins (125 913) et des poissons (354 039) a augmenté de 31 % et 1 650 Notons également une augmentation de l’utilisation des oiseaux (pl a augmenté de 31 % et 1 650 Notons également une augmentation de l’utilisation des oiseaux (plus de 10 000) pour les « autres expériences » Et triste record européen : ce sont plus de 3 000 chiens et 569 chats qui ont été sacrifiés par les chercheurs français!

CONCLUSION On peut en conclure qu’en Europe plus particulièrement en France nous sommes insensible envers la vie animal et que si nous ne faisons rien, d’autre animaux qui n’ont rien demandé, vont mourir juste pour améliorer votre produit cosmétique ou pour essayer de trouver de nouveaux médicaments qui ne sont ême pas sur de fonctionner. pour toute personne qui a un animal de compagnie le voyait vous enfermer en laboratoire ? souffrir chaque jour ?

Et si c’était vous ? Pour réussir à les aider la France doit revoir ces lois et pour sa on a besoin d’une opinion optimiste général de la part de tous les français. Ce n’est pas en fermant les yeux et en ignorant c’est méthode que cela pourra changer quelque chose. Personnellement je ne connais personne qui n’est insensible et malheureusement j’en connais très peu qui les soutiennes dans ce combat qui est permanent pour eux. 3