L’enfance des dieux

L’enfance des dieux

ONE SHOOT L’enfance Des Dieux C’était un magnifique jour digne de la saison chaude d’Asgard. Le soleil brûlait dans le ciel et faisait ressortir chaque couleur dans le royaume. C’était le temps idéal pour la sortie favorite de la reine. Frigga aimait particulièrement passer ses moments libres dans le grand jardin du palais, se laissant oublier au milieu des fleurs. Aujourdhui était un jour spécial car son époux, le roi Odin avait écourté son conseil de guerre pour venir la rejoindre. Ces moments d’intimité étaient devenus de plus en plus rares et les rendaient beaucoup plus uniques.

Des moments où ils n’étaient lus les souverains d’ Assise à même Iherb comme une corolle d son époux avec un d • Comment va ma femme ? comme les autres. e pourpre formant bes, elle accueillit Très bien. Souriait la femme aux cheveux d’or. Odin prit place à ses côtés, ses doigts entremêlés à ceux de Frigga. Ils échangèrent un regard complice et le roi se pencha sur les lèvres de sa bien aimée pour l’embrasser tendrement. Le soleil rendant les yeux bleus de la reine encore plus beaux. – Beeerk Odin et Frigga se séparèrent et se tournèrent vers le responsable de cette

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
onomatopée.

Il tombèrent nez à nez avec leur fils ainé aché dans les buissons. Du haut de ses huit ans, Thor arborait une tignasse blonde et deux yeux bleus azur dignes de ses parents. Il les observait, une expression dégoûtée sur sa frimousse d’enfant. – Thor ! Riait Frigga, attendrie par la réaction de son fils. – Ce n’est pas propre ! Cest ce que font deux personnes qui s’aiment très fort. Bah non, moi je le fais pas même si j’aime beaucoup. Ni à Mère, ni à Père, et ni à mon petit frère non plus ! Renchérit le petit dieu. Un rire lui fit écho, Loki, le prince cadet apparu alors aux côtés de son frère.

Ses yeux verts pétillants de malice. Frigga ne put s’empêcher de sourire. Le petit garçon âgé de quatre ans suivait son frère partout et participat à la molndre de ses frasques. La reine avait une relation particulière avec son cadet, le protégeant plus que Thor. Elle se souvenait du jour où Odin l’avait ramené au palais après la guerre de Jotunheim, c’était un tout petit nourrisson qu’elle avait serré contre sa poitrine. Dès qu’elle l’avait eu dans les bras, elle avait su qu’un lien indestructible s’était établi entre eux. – Vous nous espionnez les garçons ?

Gronda gentiment Odin. – Oui Répondirent en chœur les deux princes. Bien, mission réussie. A présent si vous alliez jouer avec Fandrall, Hogun et Volstagg ? – D’accord ! S’écria Thor qui s’éloignait déjà en courant. Loki se releva, rattrapant son frère du mieux que ses petites jambes le lui permettaient. – Thor ! ‘Tends moii !! Frigga regardait ses deux fils s’éloigner en souriant tendrement tandis que son homme repre tandis que son homme reprenait sa main. – Il va falloir songer à dire la vérité à Loki Soupira t-elle- – N’est il pas encore un peu jeune ?

Vous dites cela à chaque fois Odin, mais il faudra bien qu’il sache un jour, et le plus tôt sera le mieux. Il est à l’aube de son existence, laissez lui le temps de grandir et de profiter ma reine. Je ne souhaite pas qu’il s’encombre de cela ? son Jeune âge. Frigga soupira, plus le temps passait, et plus Oki se rendrait compte qu’il est différent des autres enfants. Elle garda donc pour elle ses inquiétudes, se concentrant davantage sur le temps magnifique. – On joue à quoi ? Demandait Fandrall, âgé du même âge que le prlnce alne. A la guerre ? Oh non pas encore Grogna Volstagg, un sandwiche à la main. Les trois petits garçons se mirent alors à débattre vivement dans le langage qu’ont les enfants de leur âge. Loki restait à l’écart. Lui, peut lui importait les jeux choisi, tant qu’il restait avec son frère. – Je sais ! Imposa alors Thor. On peut jouer aux guerriers de Père quand ils ont battus les grands méchants Géants des Glaces ! Aussitôt dit, aussitôt approuvé par les autres. Cest moi fait Père ! Vous, vous êtes mes guerriers ! Oui mais il faut quelqu’un méchant. Dit Fandrall. Daccord, alors c’est toi. – Pourquoi moi – Parce que tu l’as dit. – Non c’est pas vrai ! – Si c’est vrai . – Puisque c’est comme ça, je ne joue pas avec toi. Tandis que le petit garçon s’éloignait, Thor le rattrapa. Rooh bon d’accord, alors on dit que c’est Volstagg. – Même pas en rêve ! – Moi non plus je veux pas être le méchant. Renchérissait Hogun. – Alors il ne reste plus que Loki. – ça c’est une bonne idée. Loki ? Appela Thor. Le petit dieu arriva en trottinant vers son frère. – Oui ?

Tu vas faire le méchant Laufey et on va te courir après pour te tuer. – Quoi ? non moi je veux pas. – Mais ça va être pour de faux, on va falre semblant de te tuer. – Non je veux pas être méchant moi. Tu seras pas méchant pour de vrai Loki, c’est pour jouer. Non Non ! Non !! Cria le cadet en se bouchant les oreilles. – Boon d’accord. Soupira Thar. Alors tu seras mon cheval. Tu sais, l’animal sur lequel monte Père. – Veux pas !!!!! – Allez, ça va être rigolo. – Non !!!! Moi veux être comme toi ! – Mais Loki, il ny à qu’un seul qui peut faire père, donc tu ne peux pas. Méchant Thor Thor essaya de calmer son frère en osant sa main sur son épaule mais le prince cade erosses larmes PAGF frère soupira, il commençait à perdre patience et ses copains l’attendaient pour jouer. – Bon, ben alors reste ici tout seul à pleurer comme un bébé. Moi je vais jouer. – Non pas tout seul ! Jit’aime plus Et bien moi aussi ! Tes plus mon frère ! Voyant Thor s’éloigner avec ses amis, Loki redoubla de colère et cria l’argument ultime. – Je vais le dire à Mère et à père – T’as pas intérêt. – Siii d’abord !!

Tandis que le ciel bleu commençait à se charger de nuages noirs et de foudre, signes que la colère de Thor était imminente. Le petit Laki s’approcha de son aîné en courant, leva sa main et lui administra un coup d’un plus fort qu’il pu avant de partir en courant et en pleurant vers leurs parents. Thor serra les poings alors qu’un éclair zébrait le ciel, son frère allait encore jouer la victime auprès des parents et il allait encore se faire gronder. Il parti également en courant à la suite de son petit frère dans l’espoir de le rattraper pour le faire taire.

Il arriva trop tard, Loki était déjà blotti dans les bras protecteurs de sa mère, la joue collée sur sa poitrine et pleurant à chaudes larmes. es garçons Grogna Odin, qu’est ce qu’il se passe encore ?? – Cest lui ! S’exclamèrent les deux petits dieux en chœur. – Chacun son tour ! Loki qu’est ce qu’il se passe ? Tonna le roi, plus dur qu’il ne le voulait. Il regretta son intonation quand son fils cadet se remit à pleurer en agrippant les cheveux b quand son fils cadet se remit à pleurer en agrippant les cheveux londs de la reine. – Loki, mon ange.

Soufflait doucement celle ci à l’oreille de son jeune fils. Qu’est ce qu’il y à ? – Cest Thor Il veut que je sois le méchant du froid pour me courir après avec ses copains ! Thar ! Reprit fermement mais toujours avec douceur la reine. – Mais c’était pour jouer !! Renchérit l’accusé en commençant ? pleurer lui aussi. – Je sais bien que c’était pour jouer mon cœur, mais ton frère est trop petit pour comprendre cela. Voyant qu’il ne répondait pas, Frigga continua. Tu sais, tu es son grand frère, tu dois le protéger et t’occuper de ui quand ton père ou moi même ne sont pas là pour le faire. Je savais pas que c’était mal Mère. Ce n’est rien, allez faites la paix maintenant. Elle regarda en souriant Loki se détacher d’elle pour aller voir Thor. Les deux frères se prlrent dans les bras. – Pardon Loki. Pardon Thor. Frigga les récompensa d’un grand sourire. – Vous voulez retourner jouer ? – Non, moi veux rester. Fit Loki en revenant dans les bras maternels. – Moi aussi. – Loki, fait de la place pour ton frère. Le petit s’exécuta non sans ronchonner et Thor vint se lover contre elle aussi. II posa sa le de son petit frère,