Lecture Analytique Ruy Blas I1

Lecture Analytique Ruy Blas I1

Ruy Blas LA 1 : Acte I, scène 1 (sans la didascalie initiale, du V. I au v. 53 «jy serai : la scène d’exposition Introduction (présentation de l’auteur + oeuvre) Ecrit en moins d’un mois pour l’inauguration du théâtre de la Renaissance, Ruy Blas est avec Hernani le drame qui connut le plus de succès. Comme pour Hernani, huit ans auparavant, Hugo a choisi de situer son intrigue en Espagne.

C’est d’après un « témoin de sa vie » : de tous les drames celui qui lui prit le plus de temps Frédéric Lemaître, acteur fort célèbre, cr novembre 1838, fut (présentation du pas cène d’exposition. B Salluste (qui donne s ria or fi to nextÇEge , qui eut lieu le 8 atrième acte. scène de la pièce, t sur scène Don : Gudiel et Ruy Blas. Le drame s’ouvre au petit matin, sur un décor typique qui, d’emblée, donne le ton : importance de la couleur locale qui allie la splendeur des ors de la puissance espagnole à la couleur sombre du drame.

Valeur aussi des contrastes entre la « large porte », « les immenses rideaux » et la « petite porte » indispensable aux intrigues du mélodrame. (lecture) (problématique)

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
quelle est l’originalité, revendiquée par Hugo qui veut se distinguer de l’esthétique classique), de cette scène d’exposition ? / comment Hugo introduit•il des nouveautés dans la scène d’ouverture ? / dans quelle mesure cette scène d’exposition s’écarte-t-elle de la tradition classique ? / en quoi cette scène constitue-t-e constitue-t-elle une exposition de drame romantique ? annonce du plan) l/ les ingrédients d’une exposition traditionnelle (renseigner le spectateur) Il/ une atmosphère de mystère (intriguer le spectateur) Ill/ les aspects novateurs de cette scène d’ouverture (surprendre ou choquer le spectateur) / Les ingrédients d’une exposition traditionnelle (renseigner le Rappels Fonction de la scène d’exposition = renseigner le spectateur selon le principe de la DOUBLE ENONCIATION (les paroles échangées sur scène ont pour destinataires 1/ les autres perso sur scène 2/ le spectateur dans la salle) NB : la didascalie qui précède notre extrait a renseigné sur le cadre spatio-temporel (palais royal à Madrid fin XVIIè) ; ici, on apprend que c’est le matin (v. 2 + lumières sur scène) Il s’agit donc surtout de „ 1 . présenter les personnages principaux : Les personnages présents sur scène Don Salluste : le maître : volume de parole important qui souligne domination verbale, forme dautorité Statut social élevé (Don + v. 16, chef de la justice royale « le président hai des alcades de la cour ») Ruy Blas : valet : voir son costume (livrée) + ordres de Don Salluste (DS) (V.

I « fermez la porte », « ouvrez la fenêtre ») + geste (« sur un signe de DS il sort) ordre final : v. 52 « dans deux heures, soyez-là » ordres auxquels RB obéit (cf didascalie : RB obéit) paroles soumises v. 53 « j’y serai » NB : peu de répliques = soumission Gudiel (n’apparaîtra plus dans le reste de la pièce): valet (cf v. 26 « tu m’agrafes toujours co fe un prêtre) = aide maitre comme on agrafe un prêtre) aide maître à s’habiller d’ordinaire + DS lui donne ordres (cf v. 45 « va faire nos apprêts…. » et 46 « tu pars avec moi ») + apparaît comme confident de DS (interlocuteur de DS, c’est à lui que DS révèle son secret) Les personnages évoqués . a reine d’Espagne, Marie de Neubourg (d’origine allemande) la suivante de la reine v. 8 « une suivante, une fille de rien » 2. présenter l’intrigue : la vengeance de DS a) les motifs de la vengeance : Don Salluste évoque sa situation en deux temps. vers 3 à 22 évoquent la disgrâce de don Salluste, = Don Salluste a sedult la suivante de la reine mals a refusé de l’épouser lorsqu’elle est tombée enceinte. La reine, à laquelle il a désobéi, ra donc disgracié. cf champ lexical de la disgrâce: «mon règne est passé» (v. 3), «renvoyé, disgracié, chassé» (v. 4) énumération ou rythme ternaire, « on m’exile» (v. 13 et v. 14 déb et fin de vers, répétition). ers 31 à 45 évoquent la vengeance qu’il prépare contre la reine « je me vengerai » (répété au v. 31 et 43) ; Transition : ces éléments sont utiles au spectateurs pour la compréhension de l’intrigue. Mais les tirades (longues répliques) de DS ont tendance à instaurer : Il/ Un moment de tension qui contribue à créer une atmosphère de mystère (intriguer le spectateur, lui donner envie de connaitre suite) Dans cet extrait, la tension est forte ; elle tient surtout au personnage de DS, très tendu 1. les manifestations de la colère de DS La colère de DS peut se noter grâce à • ses gestes : cf didascalie ap v. 2 Il se tourne brusquement vers Gudiel ; ap v. 25 « il déboutonne violemment son pourp