Lecon N 5 L Organisation Du Territoire Francais

Lecon N 5 L Organisation Du Territoire Francais

Leçon no 5 : « L’organisation du territoire français » Introduction l’organisation du territoire français a évolué au rythme de la tertiarisation de son économie. Certains espaces sont les lieux privilégiés du pouvoir et de la production de richesse quand d’autres sont en crise ou en reconversion, traduisant des contrastes territoriaux marqués ? l’échelle nationale comme à Péchelle locale. Quels sont les contrastes et les dynamiques du territoire français ? r 14 I – Paris : atouts et c le Sni* to View mondiale A – Des activités lui d rayonnement mondi Les fonctions de paris ? Paris concentre les capitaux étrangers investis en France. Elle regroupe la majorité des sièges sociaux des grandes entreprises françaises ou mondiales implantées sur le territoire national, principalement dans le quartier de la Défense, plus grand centre d’affaire européen. La fonction de commandement ? l’échelle mondiale de paris est encore symbolisée par la moyens de communication un lieu de vie ?

La richesse de Paris Paris culturel http://wangyfei. canalblog. com A – Des activités lui donnant un rayonnement mondial Trace : paris est une « ville mondiale elle concentre des onctions décisionnelles de niveau mondial dans les domaines à la fois politiques (Ministères, ambassades … h

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
économiques (Bourse, quartier d’affaire de la Défense) et culturels (Grandes universités, musées, siège de l’UNESCO… ).

D’un point de vue économique, le quartier de la Défense, plus grand quartier d’affaire européen, situé dans les Hauts de Seine sur 3 communes de l’agglomération parisienne (Puteaux, Courbevoie, Nanterre), concentre la majorité des sièges françaises ou mondiales implantées sur le territoire national. Paris se classe au 6è rang mondial es villes les plus riches. Avec 6 millions de touristes étrangers par an (27 millions au total), la capitale française est la première destination touristique mondiale. B – Un espace dominant en France Paris, capitale économique et culturelle Manuel Nathan 2012, 12 urbaines françaises http://insee. r L’agglomération parisienne en France, les chiffres clés Population : 12 millions, de la population française Communication : 3 aéroports internationaux et 7 gares TGV Puissance économique : du PIB français, 36% des emplois de cadres puissance culturelle des grandes manifestations et salons Le cœur du territoire français : Paris et son aire d’influence Trace : paris est la seule ville française pouvant être considérée comme une ville mondiale, elle domine l’ensemble du territoire national et le contraste Paris- province est marqué. Son aire urbaine concentre 1 de la population française avec 12 millions d’habitants.

La seconde aire urbaine française, Lyon, compte 6 fois moins d’habitants. Elle concentre aussi une grande partie de la richesse produite avec 29% du PIB français et la grande majorité des sièges sociaux d’entreprises y sont installés. Elle attire aussi l’essentiel de la recherche française et c’est le premier centre universitaire du pays. Il s’agit donc d’un espace mateur pour le territoire national. PAGF locataires que la flambée des prix désespère et révolte » D’après Anne-l_aure Mondesert pour l’AFP, 19 décembre 2010. Tremblay-en-France, avril 2010 Des inégalités socio-spatiales http://www. metropolitiques. u Le projet de « Grand Paris » « Le Nouveau Grand Paris est un projet d’aménagement ? l’échelle de l’agglomération parisienne. Il a vocation à améliorer le cadre de vie des habitants, à corriger les négalités territoriales et à construire une ville durable. Le gouvernement et les collectivités territoriales portent ensemble la réalisation d’un ambitieux projet de modernisation et de développement des transports en Île-de-France, qui articule de manière cohérente les besoins de modernisation et d’extension du réseau existant, et la réalisation de nouvelles lignes de métro automatique : c’est le Nouveau Grand Paris…

C’est un enjeu de qualité de vie en Île-de-France… À moyen terme, 90 % des Franciliens habiteront à moins de 2 km d’une gare. Et le temps de transport uotidien, qui n’a cessé d’augmenter pour atteindre 1 h20, contre dix minutes il y a 60 ans, redeviendra un temps raisonnable… Cest un enjeu de solidarité au sein de la région, par le désenclavement des territoires les plus pauvres de l’Île-de-France ui ont besoin d’un accès facilité aux zones d’emploi.

Cest encore, une fois les projets mis en service, grâce à une meilleure efficacité du système métropolitain qui bénéficiera à toutes les entreprises http://www. terrltoires. gouv. fr Le projet de « Grand paris » « Le gouvernement et les collectivités territoriales portent nsemble la réalisation d’un ambitieux projet de modernisation et de développement des transports en Île-de- France…

Le Nouveau Grand Paris sera ainsi achevé à l’horizon 2030, pour un financement global de près de 27 milliards d’euros. 6 milliards d’euros seront en outre consacrés à la rénovation et au renforcement du réseau existant… Le Grand paris Express : trois projets interconnectés aux lignes existantes – une rocade ou ligne 15 métro ferré et enterré de capacité équivalente à celle du métro parisien, désaturant la zone dense en une spirale interopérable Noisy-Champs,

Champigny Centre, La Défense, Saint-Denis-pleyel, Rosny-Bois-Perrier, Champigny Centre. – des transports automatiques à capacité adaptée pour la desserte des territoires en développement : ligne 16 de Noisy-Champs à Pleyel via Clichy-Montfermeil et Aulnay sous Bois, ligne 17 de Pleyel au Mesnil Amelot en passant par Le Bourget (tronc commun avec la ligne 16), Gonesse et Roissy, et ligne 18 d’Orly au plateau de Saclay via Massy Palaiseau, prolongée à Versailles. des prolongations de lignes de métro existantes lorsque cela est pertinent et permet d’aller plus vite : ligne 4 au nord, de Saint Lazare jusqu’à Saint Denis Pleyel, et, au sud, d’Olympiades à Orly ; ligne 11 vers l’est de Mairie des Lilas à Noisy-Champs via Rosny-Bois-Perrier, si cette option est confirmée ». http://www. territoires. gouv. fr PAGF s OF est confirmée » « Nommée ministre en charge de l’Égalité des territoires et du Logement le 16 mai 2012, Cécile Duflot exerce, depuis le 30 mai 2012, la tutelle sur le dossier du Grand Paris… tablissement public à caractère industriel et commercial, la Société du Grand Paris a pour principale mission de concevoir et d’élaborer le chéma d’ensemble et les projets dinfrastructures composant le réseau de transport public du Grand Paris. Également chargée d’assurer la réalisation, l’entretien et le renouvellement des infrastructures, la SGP est en charge de la construction des lignes, des gares et des matériels roulants.

CAtelier international du Grand Paris réunit quinze équipes d’architectes retenues pour établir un diagnostic prospectif, urbanistique et paysager, sur le Grand Paris à l’horizon d’une trentaine d’années. Installé au Palais de Tokyo, l’AlGP poursuit ses missions initiales de débats, de recherches et de roposltions Le projet de « Grand Paris » Les objectifs principaux Les créations concrètes Les acteurs Les investissements A partir de ce tableau, réalisez un ara raphe organisé sur le projet ou construisez une PAGF 6 OF logements et les locataires mis en difficulté par la flambée des prix de l’immobilier.

Les difficultés de déplacements, notamment de banlieue à banlieue, sont le lot quotidien de nombreux franciliens. Le projet du « Grand Paris » pour le XXIè siècle vise alnsl a amenager l’agglomération parisienne en vue de la rééquilibrer et de renforcer son attractivité autour d’un ouveau réseau de transport en commun reliant des pôles de compétitivité (espace dédié ? l’innovation et au développement économique) de niveau mondial.

Il – Les contrastes du territoire : des espaces dynamiques, des espaces en déprise A – Les espaces adaptés aux contraintes de la mondialisation Les métropoles et le dynamisme économique Une étude cofinancée par l’Association des maires des grandes villes de France (AMGVF) et la Caisse d’Épargne, montre que les grandes agglomérations concentrent près de la moitié de la valeur ajoutée du pays. Ainsi, le PIB moyen par habitants des 112 villes et communautés e communes (plus de 100 000 habitants) de l’étude s’élève à 37 600 euros alors que la moyenne française culmine à 30 600 euros… ? Les villes, et surtout les grandes agglomérations concentrent une part très significative du PIB national. » Néanmoins, outre son caractère inédit (aucune évaluation de la richesse au niveau des villes n’avait été effectuée avant), l’étude montre que près de de la création de richesse en France a lieu dans les grandes agglomérations. En moyenne, les grandes villes artici ent à 42% de la valeur ajoutée de la réeion et à 5 http://www. ecideursenregion. fr La métropolisation du territoire Manuel Hachette 2012, p. 336.

A – Les espaces adaptés aux contraintes de la mondialisation Trace : Au delà de Paris, ce sont les métropoles, concentrant les Hommes, les activités, la création de richesse, les fonctions de commandement et les investissements, qui se montrent les plus dynamiques : on parle de métropolisation. Espaces moteurs du territoire, elles sont reliées entre elles par un réseau de communication dense (route, rail, avion, flux immatériels). Certaines comme Lyon ou Lille rayonnent au delà du territoire national, ? ‘échelle européenne.

Elles contribuent à un certain rééquilibrage du territoire vis à vis de Paris. Les espaces transfrontaliers « Le nord et l’est autrefois en marge du territoire national, bénéficient aujourd’hui de leur position frontalière au sein de la dorsale européenne. En effet, la construction européenne a eu de nombreuses conséquences : les frontières nationales traditionnelles se sont progressivement atténuées pour esquisser des eurorégions, reconnues officiellement et subventionnées par l’UE ou relevant parfois d’initiatives plus locales…

Elles symbolisent le changement de statut des territoires frontaliers. Cependant, cette situation est inégalement valorisée : le Nord- Pas-de-Calais a su en tirer grand avantage tandis que la Lor encore des lacunes de ses les régions de départ, la concentration de populations, qui résident de part et d’autre de la frontière (dans l’arrondissement de Lille, un milllon de personnes vivent à mons d’un km de la frontière et font indifféremment leurs achats d’un côté ou de fautre), la multiplication des échanges de marchandises D ‘après V. Adoumié, Géographie de la France, Hachette, 2011.

Source : Atlas de la Coopération transfrontalière, MOT, 2007 Les eurorégions : l’exemple de l’eurorégion Pyrénées-Méditerranée L’Eurarégion Pyrénées-Méditerranée, née le 29 octobre 2004, est un projet de coopération politique entre l’Aragon, la Catalogne, les Illes Baléares, le Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées. Notre objectif est de créer au nord-ouest de la Méditerranée un pôle de développement durable basé sur l’innovation et l’intégration sociale et économique du territoire, et contribuer à la construction d’une Europe unie, solidaire et proche des citoyens.

Notre ambition est de nous affirmer comme un territoire de projets à l’échelle européenne, de défendre d’une même voix des projets essentiels pour le développement équilibré et durable, d’améliorer notre compétitivité internationale tout en plaçant les personnes au coeur de l’action et de devenir un pôle d’innovation et croissance grâce aux liens tissés entre nos centres technologiques, scientifiques et culturels. http://www. euroregio. eu des espaces majoritairement dynamiques. Les échanges peuvent y être favorisés par la création d’ « eurorégions » comme l’eurorégion

Pyrénées-Méditerranée qui sont des structures administratives de coopération transfrontalière ayant pour objectif le développement de ces territoires. Les dynamiques des espaces littoraux A l’instar des littoraux des grands ensembles économiques mondiaux, le littoral français attire un nombre toujours croissant de population et d’activités. Ce phénomène va d’ailleurs de pair avec l’accroissement de la taille des grandes villes côtières, « littoralisation » et« métropolisation » suivant des trajectoires parallèles… l_es départements littoraux confirment leur rôle d’espace de éveloppement.

Sur les 20 dernières années, le nombre d’emplois a progressé de 1,3 millions sur Pensemble des départements littoraux. Ils comptent en 2006 quelques 8 mlllions d’emplois,soit le tiers de l’emploi national, une représentation en progression continue depuis 1986. La façade Atlantique affirme sa représentation et capte de cette progression pour 35 % à la Méditerranée, et 25 % à la Manche mer du Nord. BILAN DE LA LOI LITTORAL ET DES MESURES EN FAVEUR DU ITTORAL, http://wwm. developpementdurable. gouv. fr, septembre 2007. Trace : Les littoraux, interf e et mer, attirent un