Léa pedro

Léa pedro

Le cancer Qu’est ce que le cancer? Le cancer est le nom donné à tout type de tumeur maligne qui a une évolution rapide et se fait vers l’atteinte du reste de l’organisme. Cest une maladie qui se caractérise par une multiplication anormalement élevée de cellules au sein d’un organe. Les cellules prolifèrent à l’infini et sont responsables de la formation de masses appelées tumeurs (-elles envahissent tout un organe, s’infiltrent dans les organes VOISIns et surtout elles envoient des métastases dans d’autres endroits du corps. Le cancer est une cause majeure de décès dans le monde, à l’origine vien « ext e 8,2 millions de dé Les différentes étape OF4 • le stade 1 correspo ? Swipe v • le stade 2 correspo tumeur, et de petite taille, s important de la • le stade 3 correspond à un envahissement des ganglions lymphatiques (=petits organes dispersés dans tout le corps) ou des tissus voisins, • le stade 4 correspond à une extension plus large dans l’organisme sous forme de métastases.

Les princpaux cancers: es principaux types de cancer sont les suivants: cancer du poumon (1,59 million de décès) cancer du foie (745 000 décès) cancer de l’estomac (723 000 décès) cancer colon

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
(694 000 décès) ancer du sein (521 000 décès) cancer de l’œsophage (400 000 décès) décès).

Les facteurs qui augmentent le risque de cancer: Le tabac: Le tabac est responsable de 30 % des décès par cancer, 75 % des décès par affections respiratoires et 25 % des décès par maladies cardiovasculaires Le surpoids: Plus le surpoids est important, plus grand sont les risques d’hypertension, de diabète, d’hypercholestérolémie (taux de cholestérol trop élevé), d’hypertriglycidémie (augmentation des graisses dans le sang), de certaines affections respiratoires et de maladies de la vésicule biliaire.

L’inactivité: Une activité physique insuffisante augmente le risque de voir apparaître différentes pathologies. L’alcool: l’alcool suscite la dépendance, et une consommation excessive comporte des risques considérables pour la santé. Il ne fait aucun doute que l’alcoolique, plus que les autres, est susceptible de développer un cancer. L’exposition trop fréquente au soleil et au UV: Il n’ont pas qu’une influence positive sur notre santé.

Les abus se paient et sont bien visibles : brûlures, coups de soleil, rides, taches pigmentées, cataracte, cancer de la peau. Les stratégies de préventions: ?? éviter les facteurs de risque que l’on a enumérer si dessus • vacciner contre le virus du papillome humain (=contre les maladies sexuellement transmissible les plus fréquentes comme le SIDA) et contre le virus de l’hépatite B (=contre l’inflammation du foie); • réduire l’exposition au soleil. de l’hépatite B (=contre l’inflammation du foie); Le dépistage: e dépistage, en médecine, est la recherche d’une ou de plusieurs maladies ou d’anomalies dites « à risques » chez les individus. Ces investigations sont suivies ou non de consultations médicales, d’examens cliniques et de traitements. De plus, le dépistage constitue une proctiure pr%iminaire (test ou examen) visant Qd*ecter un ou plusieurs signes ou symptoes caract*istiques dËne maladie ou syndrome et pouvant potentiellement mener eune investigation plus approfondie.

Dans le contexte *iatrique, on peut voir le d*istage comme une gealuation pr#iminaire, servant Qorienter un enfant vers certains professionnels qui pourront effectuer une *aluation plus approfondie Traitement: Le traitement du cancer suppose la sélection soigneuse d’une ou de plusieurs interventions, chirurgie, radiothérapie ou chimiothérapie. L’objectif est de guérir la maladie ou de prolonger onsidérablement la vie du patient, tout en améliorant sa qualité de vie. L’appui psychologique vient compléter le diagnostic et le traitement du cancer.

Il n’y pas pas vraiment de traitement contre le cancer pour l’éliminer complètement,mais par l’intermédiaire de ces différentes technique, l’affaiblir. Les soins palliatifs es soins palliatifs consistent à soulager plutôt qu’à guérir les symptômes provoqués par le cancer. Ils peuven 3 palliatifs consistent à soulager plutôt qu’à guérir les symptômes provoqués par le cancer. Ils peuvent aider les gens à vivre plus onfortablement; il s’agit d’un besoin humanitaire urgent partout dans le monde pour les personnes atteintes de cancer ou d’autres maladies chroniques mortelles.

Ils sont particulièrement nécessaires la où il existe une forte proportion de malades à un stade avancé pour lesquels les chances de guérison sont très minces. Les soins palliatifs permettent d’atténuer les problèmes physiques, psychosociaux et spirituels chez plus de des malades du cancer à un stade avancé. En conclusion : Le cancer est encore une maladie terrible,mais une maladie qu’on apprend de plus en plus à connaître. La médecine évolue à toute vitesse et les traitements deviennent de plus en plus efficaces.

De plus, on comprend mieux comment cette maladie est liée aux habitudes et aux conditions de vie. Ainsi, on peut mettre de l’avant un certain nombre de mesures de prévention comme arrêter de fumer, varier son alimentation et faire de l’exercice. De plus, on peut travailler à améliorer les conditions de vie et de travail des populations les moins favorisées ainsi que leur état de santé. Grâce à toutes ces mesures, il n’est peut-être pas si loin le jour où le cancer redeviendra une maladie rare. 4