Le travail des enfants en france vers 1950

Le travail des enfants en france vers 1950

Le travail des enfants en France vers 1850 1 )Les enfants sont employé dans le secteur industriel du textile en tant que bobineurs. 2)Les conditions sont difficiles car ils doivent travailler à la chaine sur des tabourets en bois(ils sont alors assis sur des tabourets trop hauts pour eux afin de les empêcher de relâcher leurs efforts). Si le travail est mal fait, ils se font réprimandé physiquement. or2 3)Les intérêts pour le atr ceux qui ont moins d 4 ans et les femmes adulte s enfants est que ?s que les hommes rapides et agiles. )Les parents envoient leurs enfants à Pusine pour gagner plus d’argent en plus du salaire du père et de la mère ; à francs par jour en tant qu’ouvrier du textile. 5)La loi de 1841 prévoit que les enfants de moins de huit ans ne seront pas autorisés à travailler et pour les enfants de huit ? douze ans de travailler huit heures sur vingts-quatre heures c’est- à-dire de cinq heures du matin à neuf heures du soir est la durée maximal de la journée de travail. La commission ne voit pas d’un bon œil cette loi car d’un coté il compromet inévitablement l’interêt des

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
commerces et de l’autre trouve cette loi exagérée vis-à-vis de la santé de ces jeunes enfants. les usines étant de plus en plus mécanisées, de nombreux postes de travail sont occupés par des manœuvres sans qualification. Dès l’âge de 8 ou 9 ans, les enfants sont employés à ces travaux qu’aucune machine ne peut exécuter à cette époque. Les patrons encouragent le travail des enfants.

Leur habilité et leur petite aille sont bien utiles pour certaines tâches. Et surtout, un adulte effectuant un travail similaire doit être payé trois à quatre fois plus. Bien souvent, comme leurs salaires ne sont pas suffisant pour vivre, les parents eux-mêmes font embaucher leurs enfants par l’usine. Les conditions de travail sont très pénibles pour tous. Beaucoup d’enfants font partie d’équipes d’adultes ; ils sont soumis aux mêmes horaires et ne sont pas mieux traités.

C’est dans ce contexte que fût enfin votée le 22 mars 1841 la loi imitant l’âge d’admission dans les entreprises à huit ans, mais uniquement dans les entreprises occupant plus de vingt ouvriers. En 1851, apparaît la loi limitant la durée du travail à dix heures au- dessous de quatorze ans, et douze heures entre quatorze et seize ans. En 1874, la limitation de rage d’admission à l’embauche sera fixée à douze ans; le travail de nuit sera interdit et le repos du dimanche deviendra obligatoire pour les ouvriers âgés de moins de seize ans.