Le Sport Dans La Soci T

Le Sport Dans La Soci T

Le sport dans la Société Monchaux Fabien, Rouquet Morgan Activité interdisciplinaire 2014-2015 SOMMAIRE Introduction / La place du sport org Sni* to View Il/ Les avantages du sport sur les pratiquants. A/ Sur la vie sociale. B/ Sur le corps humain. Ill/ Les inconvénients du sport. A » Impacts sur la santé B/ Impacts sociologiques et économiques Conclusion Sources d’inquiétude. Une activité physique agit sur la santé, elle est un état de complet bien-être physique, mental, social et pas seulement l’absence de maladie et d’infirmité. Cependant, le sport, bien que doté de très nombreux atouts, possède aussi certains méfaits…

Nous pouvons ainsi recenser deux types de méfaits : les méfaits biologiques, qui correspondent aux réponses de l’organisme à l’effort physique, ainsi que les méfaits provenant des dérives psychologiques, psychiques et sociales. Cest pourquoi, nous pouvons être amenés à se demander en quoi le sport, peut être un atout ou un inconvénient pour la vie sociale ou le corps des individus. Nous aborderons tout d’abord la place qu’à le sport dans la société française, puis les avantages du sport les pratiquants et enfin les inconvénients que peut apporter le sport sur les individus. l/La place du sport dans la société française :

Titre : La

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
place économique et sociale du sport dans la société française au fil des années. Source : http://•muw. sports. gouv. fr/organisation/publication -chiffres-cles/Statistiques/Chiffres-cles/article/Chiffres-cles économiques pour le sport en constante évolution (34 millions en 2007 contre 37,1 millions en 201 1), il s’agit également d’un secteur qui rapporte des fonds économiques qui évolue très peu ces dernières années (1 millions en 2007 contre 15,7 milllons en 2011). Il/ Les avantages du sport sur les pratiquants • La pratique d’une activité physique contribue au bien être d’un individu.

En effet, le sport permet aux adeptes ou aux pratiquants occasionnels de se libérer de leur quotidien (travail, écoles… ), source de stress, d’anxiété et de mauvaise humeur. Il permet également aux individus de mieux se connaitre et donc de mieux connaitre leurs corps et leurs limites, leur permettant ainsi d’améliorer leurs qualités de vie et également l’estime de soi. La pratique d’un sport permet à un individu de s’inscrire dans la société grâce à l’adoption des valeurs et des normes du groupe social auxquelles il appartient ou cherche à appartenir.

On parle alors de sentiment d’appartenance c’est à dire qu’un individu va ouvoir se considérer et se sentir comme faisant partie intégrante d’un groupe ou d’un ensemble social. Le sentiment d’appartenance mesure ainsi l’attachement et la reconnaissance ressentis d’individus à l’éeard d’une B/ Sur le corps humain Les avantages de la pratique d’une activité physique sont diverses et variés : en effet, la pratique régulière d’une activité physique à un effet positif sur le corps notamment sur l’appareil cardio-vasculaire, sur l’appareil respiratoire, sur l’appareil locomoteur et enfin sur le système immunitaire.

Les biens faits sur l’appareil cardio-vasculaire sont rincipalement concentrés sur le cœur qui est un muscle qui ne se commande pas de manière volontaire. La pratique du sport permet au cœur d’augmenter sa force grâce à l’entrainement, Ce n’est pas le nombre de fibres cardiaques qui est mu tipliés mais celles-ci sont plus longues et plus épaisses. De plus, les fibres cardiaques s’allongent avec l’entraînement permettant ainsi à la cavité interne du cœur d’augmenter son volume d’injection systolique provoquant un travail plus efficace du cœur.

Cela entraîne donc une baisse de la fréquence cardiaque au cours d’un effort, favorisant ainsi une récupération à l’effort plus rapide, isible à long termes par une baisse de la tension artérielle, limitant l’arrivée de certaines maladies cardio-vasculaire comme les infarctus. es effets du sport se ressentent aussi sur l’appareil respiratoire. En effet, la respiration a lieu de manière inconsciente, mais durant l’effort physique nous en prenons conscience car notre corps a besoin de plus dioxygène donc les poumons doivent accélérer le rythme respiratoire pour le fournir.

A une certaine intensité de pratique du sport, l’essoufflement apparaît quand les poumons n’arrivent plus à fournir le volume nécessaire de dioxygène. L’exercice physique a L’exercice physique a donc pour but d’augmenter la ventilation et la circulation du dioxygène dans les bronches et les sinus. A long terme la pratique d’une activité physique, a pour but d’augmenter le volume en dioxygène que peut concentrer l’appareil respiratoire. La V02 max est le débit maximum de dioxygène consommé durant l’effort c’est-à-dire le volume maximal de dioxygène prélevé au niveau des poumons.

Lors d’un effort de langue durée, plus un individu a une v02 max élevée, plus il peut maintenir un pourcentage élevé de cette v02 max dans son sport. Cest ce qu’on appelle l’endurance, celle-ci qul permet d’améliorer ‘environ 30 à avec l’entraînement. La pratique d’une activité sportive, permet d’augmenter la capacité en dioxygène que peut contenir les poumons, cela permet d’augmenter le volume en dioxygène que peut utiliser un individu au cours d’un effort physique. Cela va permettre l’augmentation de la V02.

La pratique du sport augmente alternativement la capacité et le débit de dioxygène que peut utiliser un individu. Titre : Niveau des adeptes de la course à pied en fonction de leur âge et de leur V02 max en (ml/kg/min) Source : http://entrainement-sportlf. fr/v02-max. htm Nous pouvons voir à travers ce tableau le niveau des pratiquants u sport en fonction de leur V02 max, et en fonction de leur sexe et de leur âge. utilisés lors de tels ou tels efforts physique pouvant ainsi augmenter leurs volumes.

Grâce à ce développement nous pouvons en conclure que le sport permet de prévenir de certaines douleurs aux niveaux des articulations (hanches, genoux… ) mais surtout sur la colonne vertébrale. Du point de vue articulaire, l’exercice sportif permet de conserver et même de développer l’amplitude naturelle des articulations. Le sport est un des meilleurs traitements préventifs de l’arthrose, en solidifiant les cartilages au niveau de l’os. Le sport permet la fixation du calcium luttant ainsi contre l’ostéoporose qui est une maladie souvent présente chez les personnes âgées.

Dans un second temps, nous pouvons voir que le sport aglt sur le système immunitaire permettant la prévention de l’apparition de certaines maladies « communes » comme la grippe, etc… De plus, le sport permet de transformer la masse graisseuse en masse musculaire donnant ainsi une bonne IMC. Ill/ Les inconvénients du sport A/ Impacts sur la santé Le sport est bénéfique pour la santé et l’organisme, toutefois il existe des inconvénients et même des conséquences négatives ? a pratique. En effet l’activité h si ue peut engendrer des traumatismes. C’est-à-dire physiques causés par temps.

L’acide lactique (produit fabriqué par l’organisme suite ? une mauvaise oxygénation des tissus) et en partie la cause de ces deux traumatismes. Mais d’autres de ces troubles au contraire peuvent être graves comme par exemple les entorses, qui sont dues à un étirement violent des ligaments souvent au niveau des articulations de la cheville ou du genou. Selon la violence de cet étirement il peut y avoir claquage (plusieurs fibres musculaires ont cassé provoquant ne hémorragie) ou encore plus grave la déchirure qui comme son nom l’indique est une déchirure des fibres musculaires.

Ces traumatismes nécessitent au minimum dix jours d’arrêt de sport pour une simple élongation, pouvant aller jusqu’à un mois s’il y a claquage voire même une intervention chirurgicale SI cela est nécessaire en cas de déchirure. Les tendons ne sont pas les seuls à souffrir de l’activité physique. En effet, même si elles sont moins fréquentes (seulement des traumatismes) certaines fractures (dites de fatigues) sont le plus souvent dues au sport. e à la vie sociale et Le sport peut aussi avoir u de motivation et de condition physique, trois exigences que le dopage peut être à même de satisfaire.

L’enfermement est aussi présents dans le monde du sport, en effet, certains sportifs (amateur ou professionnel) ont tendance à trop faire, et ont besoin de vouloir se surpasser à tout prix. Quelques individus mettent leurs vies sociales, familiales et professionnelles après leurs activités physiques. C’est-à-dire, qu’ils font passer le sport avant tout. Cest à ce moment-là que l’enfermement apparaît. Enfin, le sport peut avoir un coût économique. Certaines nfrastructures comme des salles de sport, des stades, etc… deviennent de plus en plus chers.

En général, pour pratiquer une activité physlque, il faut automatiquement payer. le cœur est plus efficace et apporte plus d’oxygène, de sang et de nutriments aux muscles et aux organes. Ily a aussi un effet positif sur le corps notamment sur l’appareil cardio-vasculaire, sur l’appareil respi atoire, sur l’appareil locomoteur et enfin sur le système immunitaire. Malheureusement, le sport peut être également à l’origine de divers dangers. Ils peuvent être physiques qui ont pour conséquences des blessures internes ou xternes.

Il influe aussi sur la sociabilité des sportifs quel que soit leur niveau, c’est le cas du spart collectif qui favorise la création de liens, de nouvelles rencontres. L’activité physique agit sur ce qui est appelé le bien-être, le bien-être émotionnel (anxiété, stress, fatigue, energie, vigueur… ), la perception de soi (estime de soi, compétences, image du corps… ) et le bien-être perçu (qualité de vie, sens à sa vie). Le sport est un atout pour le corps et pour la vie sociale des individus mais il faut faire attention à ne pas surestimer son corps et en vouloir faire trop.