LE PERE GORIOT

LE PERE GORIOT

LE PERE GORIOT Biographie de Balzac : Honoré de Balzac est né en 1799 à Tours d’un père qui s’appelait simplement Balssa et d’une mère 32 ans plus jeune que son mari. Ainé de 4 enfants, il avait une préférence pour sa sœur Laure. De 1807 à 1813, il est pensionnaire. Il fait ensuite des études de droit il se passionne pour la philosophie. Après la chute de l’Empire en 1814, la famille s’installe à Paris où il commence par écrire une tragédie en vers qui est un échec. En 1822, il rencontre e lui, Mme de Berny qui lui facilite l’étude En 1829, il écrit avec Mariage et Sni* to View neKtÇEge

Les Chouan En 1832, il songe à u s c’est aussi un échec. En 1833, Il commence une correspondance avec une comtesse d’origine polonaise : Mme HANSKA. Ils se rencontreront ? plusieurs reprises. Balzac a écrit des romans philosophiques dont les plus connus sont : La Peau de Chagrin Louis Lambert La recherche de rabsolu Le médecin de campagne Il a aussi écrit des romans réalistes comme :-Gobseck -La femme de 30 ans -Le Colonel Chabert personnages de ses romans précédents qu’on retrouvera dans ses livres suivants : –

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
Le Lys dans la vallée La maison Nucingen Les Illusions perdues Le Cousin Pons La Cousine Bette

Splendeur et Misère des courtisanes Il donne à l’ensemble de son œuvre le nom de LA COMEDIE HUMAINE De 1829 à 1850 Balzac aura donc écrit environ 90 romans et nouvelles, 30 contes et 5 pièces de théâtre en trouvant encore le temps de voyager et de faire fortune. En 1850 finalement riche et célèbre il peut enfin épouser Madame HANSKA, veuve mais sa santé est si mauvaise qu’il mourra en aout 1850.

Résumé • Cest Balzac lui-même qui a résumé en en une seule phrase ce roman et la destinée de son personnage principal, le Père Goriot : « Un brave homme- pension bourgeoise-600 francs de ente-s’est dépouillé pour ses filles qui ont 50 000 francs de rente et meurt comme un chien. » Au début du roman, Balzac décrit avec beaucoup de détails le quartier, rue Ste Geneviève à pans, et la pension de famille tenue par la veuve VAUQUER. Il donne vie au décor parce qu’il croit à l’influence du cadre sur ses personnages : toutes ces vieilleries laides et sales constituent l’atmosphère de l’histoire.

Plusieurs personnages vivent dans cette pension GORIOT surnommé ainsi uer. Et en fait, il n’est que PAG » rif d surnommé ainsi par MmeVauquer. Et en fait, il n’est que père comme le roman va le montrer. Cest un ancien fabricant de pâtes et de pain qui a vendu son affaire pour marier richement ses deux filles : Anastasie à un noble : Mr de Restaud Delphine à un banquier : Mr de Nucingen. Celles-ci le négligent et ne le voient que pour lui demander de l’argent.

Le Père Goriot qui se ruinera pour elles, passera du bel appartement qu’il occupe au début de l’histoire à une mansarde tout en haut de la pension. -Un jeune provincial étudiant en droit, Eugène de Rastignac voulant faire fortune dans la société parisienne. Sa cousine la vicomtesse de Bauséant lui conseillée d’arriver par es femmes (elle rappelle Mme de Berny qul avait aidé Balzac). Elle le présente à Anastasie de Restaud qu’il tentera de séduire en vain avant d’apprendre que c’est la fille ainée du père Goriot qui loge avec lui à la pension Vauquer.

Il deviendra ensuite l’amant de Delphine de Nucingen. -Vautrin est le 3eme personnage principal, qui devient de plus en plus inquiétant. Comprenant que Rastignac veut faire fortune sans faire d’efforts il lui conseille d’épouser une jeune pensionnaire de la maison Vauquer, Victorine Taillefer, amoureuse de lui. Vautrin propose à Rastignac de tuer le frère de Victorine pour que celle-ci devienne u elle-ci devienne une riche héritière en échange de quoi Rastignac l’épousera et versera à Vautrin une commission. Indigné, Rastignac refuse.

Il apprendra que Vautrin à mis son projet ? exécution sans lui en faire part le jour où la police viendra l’arrêter parce que Vautrin était en réalité un forçat évadé qui s’appelait jacques Colin dit Trompe la mort. A cause des déboires financiers de ses filles, et à a cause de la déception de ne pas pouvoir vivre auprès de Rastignac et Delphine, le Père Goriot a une crise d’apoplexie, soignée par Bianchon, un étudiant en médecine qui vit lui aussi à la pension. Mourant, le Père Goriot souhaite voir une dernière fois ses filles.

Seule Mme Anastasie de Restaud viendra mais trop tard et ce sont Rastignac et Bianchon qui règleront les obsèques et suivront l’enterrement au Père Lachaise ARGUMENTS : 1 : Amour passionné de Goriot pour ses fille qui se révèle touchant. Page 147. 148. 149 2. L’ambition de Rastignac P. 308 3. Société et Argent : tout au long du roman l’argent est présent p. 288 CONCLUSION : Ce roman de Balzac nous fait voyager dans le vieux paris mêlant à la fois l’argent, les femmes et l’ambition permanente ce qui nous a permis d’apprécier une nouvelle vision de Paris.