Le Mythe De Cronos

Le Mythe De Cronos

Le Mythe de Kronos (Lois IV) Introduction Les Lois est un ouvrage inachevé que Platon a laissé à sa mort en -347 env. qui a pour but de bâtir une cité juste. Nous pourrions croire que celui-ci va enfin établir les lois au bout du livre quatre, mais il se contente de fixer les condition morales et physique de la personne qui devrait se trouver au pouvoir. Platon essaie donc d’organier la cité idéale ou meilleure possible selon le modèle des Dieux. Effectivement, dans le livre premier les interlocuteurs se demandent si ce son des lois.

Le livre IV se ouv org de trouver le paysag e le livre Ill sur les diffé Platon, Megille et Cli s qui sont à l’origine vrage, où il essaie discusslon dans Olitiques amène Ileure forme de gouvernement et comment serait la personne au pouvoir. Source : http:h’remacle. org Les thèmes évoqués sont : les vertus, les lois, la politique, la société, l’éducation, les arts et les sciences puis la religion. Trois personnages débâtent au cours de ce dialogue : L’étranger dAthènes qui n’est autre que Platon.

Ce personnage est inventé par lui même pour exprimer ses idées et son avis à travers celui- ci. Cela peut

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
être déduit car Platon avait une préférence pour la monarchie. Dans la République, Platon pense qu’il faudra Swlpe to vlew next page faudrait mettre un philosophe roi à la tête d’une cité, et montre donc une certaine préférence pour la monarchie. Les deux autres interlocuteurs sont Mégille venant de Lacédémone, synonyme de Sparte et Clinias de Crête. Pour aider mieux à la compréhension, le texte a été découpé en quatre parties l.

Caractéristiques de la personne au pouvoir (Quels doivent être les traits de la personne au pouvoir) Pages : 73-74 Il. Recherche de la constitution du pays de chacun Pages : 75-76 (… la constitution de Cnossos. ) Ill. L’explication de ce problème ? Pourquoi sont-ils troublés ? ages : La raison en est… ) -77 IV. Sous le règne de Cronos Pages : 78-79 Développement l. Caractéristiques de la personne au pouvoir Il faut admettre dès le départ qu’il y a deux difficultés. En effet, pour changer les lois nous sommes obligés de passer par le biais de personnes détenant le pouvoir.

Deuxièmement, il est très difficile de reproduire la situation du passé. Le dialogue commence et l’étranger d’Athènes énumère les qualités dont la personne se trouvant au pouvoir doit être dotée. Tout d’abord, la tempéran que la personne n’agit décomposée en trois parties selon Platon et chacune d’entre elle st associée à une vertu. 1. La raison 2. a partie noble (le courage) perseverance 3. a partie inférieure (les appétits, le désir) modération vertu de la sagesse vertu de la Source : livre : L’Atlas de la philosophie, Peter Kunzmann République de Platon.

A ces trois vertus, s’ajoute celle de la justice. Selon l’étranger d’Athènes la personne au pouvoir doit avoir les vertus de l’âme. Mais encore, il faut arriver au pouvoir en étant issu de la monarchie ou par la richesse, ou bien être quelqu’un possédant une grande sagesse. Cltation du livre :  » Cela étant, si quelqu’un de tel a existé, Sil oit exister ou s’il existe actuellement parmi nous, il mène pour son compte une vie heureuse, et heureux sont ceux qui prêtent l’oreille à des paroles qui sortent de cette sage bouche. L’étranger explique que si une personne comme il le décrit a existé, alors celle si est heureuse et rend ainsi les gens heureux qui l’écoutent. II émet la possibilité qu’une telle personne puisse exister et si et seulement si elle existe alors cela engendra des bonnes lois. Cependant, cette situation est à considérer comme un mythe car elle n’existe pas. Il. La recherche de la constitution du ays de chacun constitution du pays de chacun Au début de cette seconde partie, les trois personnages font appel à un dieu afin qu’il les aide à trouver la constitution idéale.

L’homme est considéré comme incapable, il doit donc être aidé par les divinités. Les dieux sont supérieurs, les hommes doivent être éclairés. Ils commencent à se questionner sur le type de constitution idéale à instaurer. Clinias dit: « En quel sens souhaites-tu que l’on prenne cette question? Exprime-toi plus clairement encore. As-tu en vue une démocratie, une oligarchie, une aristocratie ou une royauté? Sans doute en effet, tu ne saurais parler de tyrannie; c’est ce que nous maginons en tout cas ».

Il souligne plusieurs possibilités parmi lesquelles ils pensent choisir. Il exclut directement la tyrannie, ce qui souligne le fait qu’il est impossible pour un tyran de gouverner un pays car le tyran agit en démesure et avec injustice, ce qui n’est pas en accord avec les deux vertus que la personne au pouvoir doit détenir. Un homme est incapable de diriger seul, il faut que ce soit des divinités qul gouvernent. Voici les définitlons de ces termes: Démocratie: système politique dans lequel la souveraineté émane du peuple.

Oligarchie: système dans lequel le pouvoir appartient à un petit roupe de personnes. Royauté: système dans lequel l’autorité politique est exercée par une personne et quelques délégués. Aristocratie: gouverne lequel l’autorité politique est exercée par une personne et quelques délégués. Aristocratie: gouvernement dans lequel le pouvoir est détenu par un petit groupe de personnes constituant l’élite. Dans la Grèce antique, l’aristocratie était un régime de transition entre la royauté et la tyrannie.

Tyrannie: c’est un pouvoir absolu conquis par la force et de manière illégale. Le tyran dispose du soutien des classes populaires. Elle a pour but de lutter contre les excès de ‘aristocratie et de l’oligarchie. Source : Larousse, dictionnaire de la langue française Mégille hésite lorsque l’Etranger d’Athènes lui demande la constitution de son pays. « C’est bien à la tyrannie qu’elle me semble ressembler: le pouvoir des Ephores y est en effet devenu tyrannique à un point étonnant.

Et en certaines occasions, il me semble qu’elle a l’air plus démocratique que celles de toutes les autres cités ». Les Éphores est constitué d’un directoire de cinq magistrats. un magistrat est quelqu’un qui a le pouvoir judiciaire. Il reste confus et n’arrive pas à déceler la constitution précise de on pays et Cllnias se trouve aussl dans la même situatlon. Ill. L’explication du problème et de la confusion L’étranger va donc leur expliquer la raison pour laquelle ils sont confus. La raison en est, excellents amis, que vous appartenez à des constitutions qui sont des constitutions dignes de ce nom: les noms que nous venons d’énumérer désignent non pas des constitutions mals de ce nom: les noms que nous venons d’énumérer désignent non pas des constitutions mais des groupements où une partie des gens est dominée et asservie, en sorte que le nom désigne dans chaque cas le pouvolr possède l’autorité. Mais il faudrait, i on devait désigner la cité par un nom de ce genre, prononcer le nom du dieu qui détient l’autorité sur les êtres qui sont dotés de raison ».

Ceci est donc un mauvais procédé car les dieux sont supérieurs aux hommes. En effet, le nom des types de ces constitutions représente la personne qui gouverne. Au lieu de définir par le nom de cette personne au pouvoir, il faudrait définir le système politique par le nom de la divinité qui a le pouvoir sur la cité. Les hommes ne peuvent tout simplement pas gouverner d’autre hommes, seules les divinités en sont capables. Ceci est démontré par le fait qu’a ‘époque de Platon, les pays ans la meilleure situation globalement sont ceux qui imitent ce qui s’est passé sous le règne de Kronos.

VI. Le règne de Kronos Le mythe de Kronos va dont être expliqué à Mégille et Clinias. Il est très important de savoir que cela est un mythe car cette situation est impossible et irréelle. Cela est démontré par le texte qui renforce cette irréalité :  » La tradition nous rapporte un récit » – « Or, voici un peu près dis-t-on ». De cette manière là cette histoire nous semble encore plus éloignée car on ne peux pas la fixer dans le temps et non plus tres précise car l’on utilise