Le Misanthrop Acte I scène 1

Le Misanthrop Acte I scène 1

INTRODUCTION: Ouvrir sur la date de parution période de deuil, la cour n’y a pas assisté, très peu de succès La pièce a eu l’agrément des intellectuels mais pas du public. les contemporains ont fait un lien avec la vie de Molière. Molière vivait une pér10de difficile ce serait pour ça que la pièce est très sombre. Célimène était jouée par sa femme Armande. Le sous titre > faire lien avec la scène d’exposition. Présentation de l’intrigue de la pièce 5 actes en alexandrins, comédie sérieuse, Alceste veut se marier avec célimène et il eut qu’elle le choisisse et qu’elle le suive loin de la cour.

La scène présente deux personnages Alceste et Philinte so ami. on présente les deux a PROBLEMATIQUE Comment à travers éléments de l’intrigu Sni* to View évélés es principaux Tout d’abord nous étudierons la dispute, les deux visions de l’homme dans cette scène et pour finir l’exposition des données de l’action. PLAN l)La dispute 1. La dispute, une scène animée La pièce commence par une querelle pour donner du rythme et de la vivacité, notamment au v 8, la rupture amicale. Nous allons découvrir que le motif de la querelle u v1 7. A partir du v.

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
14 jusqu’au 28, nous avons le sujet de la réplique.

A partir du 34 cela devient un débat sur le thème de la sincérité. Comment le soucis d’intégrité peut il être conscillié avec la vie en société? une principale problématique de la pièce. Respiration de la scène en vue de maintenir l’attentio l’attention du spectateur 2. La thèse d’Alceste : la franchise Il est adepte de transparence absolue. Il entre en conflit avec la société dans laquelle il évolue v35. il veut redresse tout le monde. Il ne cesse de critiquer la société 41 52 Il se trouve être le porte parole de Molière, vu que c’est lui qui jouait le rôle d’alceste.

Alceste > postion intransigeante, critique de Ihypocrisie sociale. Alceste est victime d’un emportement c’est un redresseur de tord. Le motif de la querelle > « disproportion » du crime commis avec la peine voulue (hyperbole) son intransigeance repose sur la volonté de sincérité a tout prix. on peut peut être voir sous cette volonté beaucoup d’orgueil et un désir d’exclusivité comme avec célimène « je veux qu’on soit sincère » il veut corriger les autres, critique de l’hypocrisie ar philinte a répondu poliment à un inconnu. l vit la sincérité comme une exigence supérieure, mais il veut être différen. Les excès empêchent le public d’y croire et font rire. il parle 57-81 par aphorisme. Le spectateur ne peut adhérer 205 il n’a pas d’humour et se moque de ce qu’on dit de lui 3. La thèse de Philinte ; l’integration sociale Il preche de ne pas se distingue, être conforme, un honnête homme. il est modéré conformiste. Il sait concilier les exigences morales de l’individu et les conventions sociales. c’est un personnage plein d’humour, d’esprit critique.

Il voit les défauts es gens, il est railleur, il renvoie Alceste à ses contradictions 31-32, Philinte plaisante 113 115 117 Il est capable de beaucoup de dér contradictions 31-32, Philinte plaisante 113 115 117 Il est capable de beaucoup de dérision 201 212 206. Il a pour objectif de s’intégrer dans cette société aristocratique à laquelle il appartient 66 Cette hypocrisie serait de la diplomatie. 103 > on ne peut changer le genre humain, il faut se conformer. Ce que veut Alceste n’est pas possible avec la vie sociale et la bienséance. 7 78 Pour Philitine les gens francs comme alceste sont maldes 105. Sa soif de franchise est une maladie qui le menace du ridicule 106 203 Philinte a sens aigu de l’humour, de l’auto dérision, distentation v10Û, effet de théâtre dans le théâtre il voit la comédie du monde et il y adhère, il s’en accomode et s’en amuse Il)Deux visions de l’homme Gradation ascendante du cas particulier à la généralisation, de philinte à la cour, au genre humain, puis une haine de tout les hommes 113. un deuxième mouvement construit autour de deux tirades 1.

La triade d’Alceste Réquisitoire, cette tirade justifie le qualificatif, le titre du isanthrope. Sa formule qui initie sa tirade est simpleste, schématique, péremptoire. 2 catégories d’hommes 119 > les méchants malfaisants 120 > les méchants complaisants Il prétend désire les hommes, mais on devine un fort idéalisme, v122; âmes vertueuses, il veut changer les hommes et les idéaliser tel qu’ils devraient être. Cette généralisation traduit sa déception profonde, son idéalisme frustrée.

Toute sa posture de misanthrope vient de cette déception 89 91 141 . déception qui le douche dans sa chair, finalement cette réaction de f déception 89 91 141 . éception qui le douche dans sa chair, finalement cette réaction de fuir dans son désert 144 est une réaction instinctive d’écorché vif. la nature des hommes le blesse physiquement. la sensibilité d’alceste est exacerbé mais n’a rien d’altruiste. il est égoïste et égocentrique 141 142 il se dit victime universelle 2.

La tirade de Philinte Elle constitue u plédoyé en faveur de la nature humaine meme s’il est beaucoup plus cynique, et qu’il va plus loin dans ses mots qu’alceste (il parle de bête sauvage). il pense que l’homme est naturellement méchant. Philitine dit 164 > les vices sont unis la nature humaine tôt son propos tourne autour du regne anlmal, pour lui c’est folie de voulolr corriger les hommes. il est pragmatique spectateur sceptique, détaché de cette comédie humaine dont il se moque. l est résigné et pour son confort morale s’accommode à cette société 151 152 > indulgence programmé pour confort morale III) L’expostion de l’action 1 Le procès d’Alceste son procès lui sert d’exemple et d’indice d’action le réquisitoire d’alceste apporte au spectateur l’information qu’alceste est impliqué dans un procès et amène une satire amère de la ustice, qui inscrit le misanthrope dans son contexte politique et sociale (justice partiale et corrompue). Le franc scélérat, 1 30, son adversaire s’est poussé dans le mode par de sales moyens. l fait 127 130 penser au personnage de tartuffe. Cette hypocrite triomphe dans le monde, cette société est corrompue car elle permet au scélérat de gagner. L’ascension de ce PAGF monde, cette société est corrompue car elle permet au scélérat de gagner. L’ascension de ce sale type est possible car personne ne fait rien> méchant complaisant, société qui favorise ce genre e chose. il en vient meme a espérer perdre son procède pour montrer qu’il a raison « j’aurai le plaisir de perdre mon procès » ainsi la fuite dans le désert serait une façon de se victimiser. l prend l’univers à témoin (v 187) revolte égocentrique 2. L’atrabilaire amoureux Dans le dernier mouvement de la scène on se demande si philinte ne se moque pas d’alceste en parlant de célimene (coquette médisante) > vengeance Du point de vue de l’intrigue on sent un amour contradictoire. Rend posslble la confrontation d’Alceste avec cette société. Avec e couple on va avoir une analyse psychologique de l’amour. -Mise en situation -Monter une relation étrange et comment les opposés s’attirent.

On parle aussi des autres femmes amoureuses d’alceste. Eliante joue le meme rôle que philinte mais auprès de célimene. Deux personnages aiment Alceste ce qui montre la contradiction du perso. Il deteste tout le monde mais il est charismatique. la présentation des 3 personnages féminins montre à quel monte le choix d’alceste est mauvais. On sait que philinte a un tendre pour éliante. Philinte ami et rivale d’alceste. ous apprenons dans cette scène d’exposition qu’il y aura une intrigue amoureuse, dont les histoires plus ou moins compliqué. mour contrarié philinte aime éliante qui aime alceste qui aime célimène mais est ce que celimine aime alceste ? Alceste prennent qui aime alceste qui aime célimène mais est ce que celimine aime alceste ? Alceste prennent que celimene l’aime mais nous avons des doutes car philinte en a, alceste a des rivaux mais il ne l’accepte pas. fatalité d’alceste > son amour pour célilmène 3. Deux langages reflétants leurs caractères Caractères opposés > atrabilaire et flegmatique ce sont deux nobles ils ont eu la meme éducation mais n’utilise pas le meme langage. e ton modéré de philinte fait ressortir les excès d’alceste. Le langage d’alceste : le ton n’est pas adapté au salon où il attend célimène. Cela va alléger la tension dramatique de la scène. La façon dont il parle est drôle. A cette époque le « moi ‘ est haïssable, il est égocentrique. Hypertrophie du moi entre en conflit avec les tournures impersonnels de l’homme de coeur. Philinte ose le « je » lors des confidences 16 243 192 hyperboles en out genre. Discours fortement modalisé 14-28> hyperbole, 50 94 93 135 accumulation reflete sa démesure.

Nostalgique d’une époque révolue ; Alceste veut vivre comme sous Henri IV mais en 1666 ce n’est pas possible. Tout est bienseance, plus rien n’est héroïque et parle d’honneur 96 Le discours de Philinte est mesuré 159 173, il multiplie les litotes 147 30 31, atténuation 75 148 CONCLUSION Cest bien une scène d’exposition (cadre temporel, lieu, présentation des personnes) des éléments d’intrigues apparaisent en position des liens amoureux compliqués OUVERTURE La scène 2 de l’acte 1