Le message VS3 1

Le message VS3 1

les masques. Les de toujours vous poi plus nu compassion, Le goût du sang les r Anton et Anya doive Le message VS3 1 Premium gy Marjoleinds anpeng 28, 2015 3 pages 1. Dans le texte, la guerre est omniprésente alors que l’auteur ne mentionne ni lieu, ni temps précis. Toutefois, l’on rencontre le conflit à travers le récit. Donnez-en 5 exemples. C’est une description des rues abîmées dans le livre. hapitre 1 : « Autour, les arbres déracinés, la chaussée défoncée, les taches de sang rouillées sur le macadam, les rectangles béants et carbonisés de immeubles, prouvaient clairement que es combats avaient été rudes ; et la trêve, une fois de plus, precalre. C’est une guerre civile. chapitre 11 • « Ici, la destruction, la violence, la haine ont pris tous Swipe to page or 3 Sv. ige to vieu égorgent Les amis e les autres n’ont horreur est partout. re désormais ? er désolé et il savent que la guerre ait rage encore. chapitre 15 : « La zone est toujours dangereuse, tout à l’heure tu as bien entendu les coups de feu Nous serons les derniers ? partir. Ce sont des mots de Giorgio. Il se trouve un

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
homme important, grâce à la guerre, il est devenue ‘quelqu’un’ et il craint de perde on prestige. chapitre 35 : « Le pays d’était divisé, démembré, les courtes trêves se transformaient en représailles, en vengeances, puis les luttes reprenaient.

La souhaitait•il cette paix qui détruirait d’un coup ses privil privilèges, saperait la puissance que lui conférait son arme, qu’on lui reprenait sans doute quand les hostilités cesseraient. » L’hôpital a été ravagé. chapitre 44 : « Au bout d’une rapide et longue marche, arrivé à l’embranchement qui donnait sur les bâtiments hospitaliers, Giorgio n’y trouva que ruines. En grande partie détruite pas une oiture piégée, la bâtisse gisait dans un éboulis de gravats, un éparpillement d’appareils électroniques, de portes fracturées, d’armoires et de tables démolies, lits disloqués, de papiers dispersés.

Vidé des malades qu’on avait pu sauver, débarrassé de ses morts, l’hôpital était réduit à une vaste champ de dévastation. 2. Marie et Anya. En quoi les deux femmes se ressemblent-elles? Quelles sont les différences lui les opposent? Marie et Anya sont des femmes passionnément amoureuses. Marie veut atteindre Steph, pour lui dire qu’elle l’aime. Anya aime Anton, elle est reconnaissante parce qu’elle a vécu sa vie avec son mour. Marie s’identifie à Anya et voit en ce couple vieux l’avenir qu’elle aurait souhaité pour elle, sa vieillesse avec Steph.

La différence entre les deux femmes est leur âge. Marie est encore jeune, Anya est vieille. Anya pense à sa jeunesse quand elle part pour donner le message à Steph, elle se sent même jeune quand elle court. « Anya dévore l’espace, dévore le temps. Ses rides se dissipent, ses mains se lissent, ses cheveux ne sont plus gris mais châtains. Son cœur s’électrise, s’enflamme. A-t-il jamais cessé de brûler ? » (chapitre 23). Marie, quant à elle, va