Le curé et le mort, plan

Le curé et le mort, plan

Le Curé et le Mort Problématique : en quoi cette réécriture permet-elle à La Fontaine de porter un regard critique sur l’Église ? I – Doublet avec La Laitière et le pot au Lait » A) Déroulement identique les péripéties : rêve -> projection -> CHUTE -> désillusion – Exemple La Laitière et le Pot au lait : « comptait déjà dans sa pensée Tout le prix de son Le second vers est la quantité d’arge – Exemple Le Curé e « S’emparer » V. 3 « Enterrer » V. 4 ors Sni* to View che pour insister sur Rime en début de vers pour montrer le lien. Le curé enterre le mort et s’empare de ses biens.

Dépendances des personnages avec le pot au lait et l’argent du défunt – Exemple La Laitière et le pot au lait : ‘Perrette sur sa tête ayant un Pot au lait Bien posé sur un coussinet » nsistance sur le « bien posé » car le vers est décalé – Exemple Le Curé et le Mort ‘ Isotopie de l’argent : « Salaire » V. 17, « Trésor » V. 19, « Argent » V . 22, « Coûts » V. 23, « achat » v. 24 Chute (fin) brutale 8 vers avant la fin est annoncée la chute du curé Quelque

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
vers avant la morale de La Laitière et le Pot au lait, la emme fait tomber son lait et perd tout. La notion de chute est évoquée dans les deux fables • « Transportée » V . 2, « tombe » V. 23 « Entraine » V. 33 Structure de la morale différente dans Le Curé et le Mort : Cette seconde fable du doublet n’a pas de morale détachée du texte. La Fontaine à juste cité « Et la fable du Pot au Lait » pour finir. C) Différences dans la forme Absence de dialogues : approche différente de son histoire pour démontrer qu’il peut écrire les mêmes choses différemment Il Critique ironique de la religion A) Le vice de l’argent Le curé veut l’enterrement au plus vite pour gagner de l’argent – Exemple : « un curé sien allait gaiement enterrer ce mort au plus vite » (l. 8/19) La Fontaine fait rimer « mort » et « trésor » (1. 18) « Messire Jean Charrat couvait des yeux son mort » : comme la poule couve son œuf, son trésor – « tant en argent, et tant en cire et tant en autres menus coûts » : accumulation, le curé rêve, se projette, jubile „ – le prêtre est ma ant en autres menus coûts » : accumulation, le curé rêve, se projette, jubile – le prêtre est matérialiste B) La mort comme quelque chose de banal • Euphémisme de la mort . ? s’emparer de son dernier gîte » : « s’emparer » l’avait choisi « notre défunt en carrosse porté » Oxymore : « un mort s’en allait tristement » Reprise anaphorique a sens inversé (1. 113) . comme s’il « un mort s’en allait tristement » / « un curé s’en allait gaiement » Gaillardise inappropriée quant à la mort / parallélisme dans la tructure (LI 1/1 2) « récitait à l’ordinaire maintes dévotes oraisons » : « ordinaire » : banalité C) ces pÉchÉs Le curé boit de l’alcool : « feuillette du meilleur vin des environs » (1. 5/26) (1,27/28) « sa chambrière propette » : le curé pense à sa concubine alors qu’il est censé être chaste (l. 12) « récitait à l’ordinaire maintes dévotes oraisons » : le curé récite les prières machinalement, sans les penser. « maintes » : mot souvent utilisé pour exprimer la lassitude « mainte et mainte fois