Le COD

Le COD

Renseignements administratifs et didactiques Nom et prénom de l’étudiant : Chabeau William NO de la séquence Date Type de séquence Apprentissage or 8 Sni* to View Compétence(s) visée(s) Lire ; tenir compte des unités grammaticales : identifier les compléments directs du verbe. Ecrire ; utiliser les unités grammaticales : construire une phrase correcte comportant des compléments directs du verbe. Intention pédagogique Au terme de la séquence, les élèves seront capables de pronom personnel (« le D, « la D, Exemples « Je vois le garde » devient « Je le vois Complément direct ou attribut du sujet ?

Si le verbe après lequel on pose la question « Quoi ? » est un verbe d’état (être, sembler, paraitre, devenir, demeurer, rester, avoir rair, passer pour), ce qui suit sera un attribut du sujet. Obstacles identifiés • Confondre CDV » et « attribut du sujet ». Confondre « CID et « CDV Fiche méthodologique 1. Situation mobilisatrice. Description de la situation : je dis aux élèves : « z-vous en quoi consiste un interrogatoire ? Où pratique-t-on souvent des interrogatoires ? » Je recueille l’avis de 3 élèves. « Je vous distribue un interrogatoire qul a été mené par l’inspecteur Lapiste.

Il manque certaines

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
informations qui sont pourtant importantes dans cette affaire. A vous de retrouver les informations qui peuvent compléter les phrases inachevées. » Modalités de travail : travail collectif. Temps prévu : 5 minutes. Exploitation des supports ou du matériel : texte à compléter. 2. Réalisation de la tâche en petits groupes. Description de la situation : je forme 5 groupes de 3 élèves et 1 groupe de 2. Je distribue, à chaque groupe, des étiquettes reprenant les mots devant être placés à la place des pointillés.

Je leur dis : « Essayez de replacer les étiquettes au bon endroit, par- essus les pointillés, afin de reformer le texte original. N’écrivez rien pour le moment. » compléter. 3. Mise en commun collective. Description de la situation : Je lis l’interrogatoire en m’arrêtant à chaque fois devant les pointillés et je demande à 1 groupe de faire part de sa proposition. puis, je demande si les autres groupes ont quelque chose en plus à ajouter. Lorsque tout le monde s’est mis d’accord pour une réponse, je la note au tableau et les élèves font de même sur les pointillés.

En cas de désaccords, je passe à la suite pour ensuite y revenir. Temps prévu : 10 minutes. Exploitation des supports ou du matériel : texte avec des pointillés. 4. Relance. Description de la situation : « Quels sont les points communs entre tous ces groupes de mots notés sur les étiquettes ? Peuvent-ils être supprimés ? Peuvent-ils être déplacés ? A quoi servent-ils ? Comment s’appellent-ils ? Quelles questions pourrions-nous poser afin de les repérer dans une phrase ? » Les élèves s’expriment. Je note leurs réponses au tableau. Exploitation des supports ou du matériel : tableau noir, texte. 5. Phase de synthèse.

Description de la situation : une fois que les principales aractéristiques des compléments directs du verbe ont été citées, je distribue la synthèse à compléter. Je la passe en revue avec eux. Temps prévu : IO minutes. Meurtre à l’italienne. étiez-vous le 30 septembre vers 21 hOO ? L. R. : Je cuisais les spaghettis dans la cuisine de mes patrons. V. L. : Et ensuite ? L. R : Je suis monté dans la salle à manger. V. L. : Quelle heure était-il ? : Je suis arrivé vers 21h15. V. L. : Que s’est•il passé ? Ils avaient l’air de se disputer M’sieur. un des amis de est sorti à cause de la discussion qui tournait Monsieur mal.

Moi je leur disais de se calmer, mais on aurait dit qu’ils ne m’entendaient pas. V. L. : Est-ce que quelqu’un en particulier vous a remarqué ? L. R. : Oh oui, M’sieur ! Il y avait une vieille dame qui était habillée de façon horrible avec une perruque sur la tête et une robe ? fleurs. Elle criait, une vraie folle ! Moi, je lui ai dit de se calmer. V. L. : Continuez ! L. R. : Brusquement, la lumière s’est éteinte. J’ai lâché mon plateau de spaghettis et j’ai essayé de me diriger doucement vers la cave pour remettre les plombs quand j’ai entendu un cri effroyable près de moi !

Quand la lumière s’est allumée à nouveau, j’ai vu mon patron étendu par terre, son crâne recouvert de sang. Il avait été frappé avec une pince à spaghettis. J’ai couru vers lui, mais, trop tard, il était déjà mort. J’ai alors vu les autres qui arrivaient ! V. L. : Et vous n’avez vu personne s’enfuir ? L. R. : Non, j’étais trop choqué. L’inspecteur de service. Le dépositaire PAGF Où étiez-vous le 30 septembre vers 21h00 ? dans la cuisine L. R. : Je cuisais de mes patrons. Et ensuite ? V. I_. : Quelle heure était-il ? L. R. : Je suis arrivé vers 21h15. Que s’est-il passé ? L. R. Ils avaient l’air de se disputer M’sieur.

Un des amis de est sorti à cause de la discussion qui tournait mal. s’enfuir ? Moi je leur disais V. L. : Est-ce que quelqu’un en particulier remarqué ? : Oh oui, M’sieur ! Ily avait mais on aurait dit … qui était habillée de façon horrible avec une perruque sur la tête et une robe à fleurs. Elle criait, une vraie folle ! Moi, je lui ai dit L. R. : Brusquement, la lumière s’est éteinte. J’ai lâché et j’ai essayé de me diriger doucement vers la cave pour remettre quand j’ai entendu . près de moi ! Quand la lumière s’est allumée à nouveau, j’ai vu ?tendu par terre, son crâne recouvert de sang.

Il avait été frappé avec une pince à spaghettis. J’ai couru vers lui, mais, trop tard, il était déjà mort. J’ai alors vu . qui arrivaient ! V. L. : Et vous n’avez vu trouver le CDV dans une phrase, je pose la question « qui ? » ou « quoi ? » après le verbe. Exemples . L’inspecteur Vincent Lapiste mène l’enquête. L’inspecteur Vincent Lapiste mène quoi ? L’enquête. Il y avait une vieille dame. Ily avait qui ? une vieille dame. La plupart du temps, le complément direct du verbe ne peut ni être supprimé ni être déplacé. J’ai entendu un cri effroyable près de moi !

J’ai entendu près de moi ! Je leur disais de se calmer De se calmer je leur disais. En général, le CDV peut être remplacé par un pronom personnel le « la les Exemple : Je vois le garde Je le vois. Le CDV peut être : • un pronom Je te remercie. • un verbe à finfinitif J’adore dormir. •un nom propre Hier soir, j’ai croisé Luca au cinéma. .un groupe nominal Je range ma chambre. Si le verbe après lequel on pose la question « quoi ? » ou « qui ? » est un verbe d’état (être, sembler, paraître, devenir, demeurer, ester, avoir l’air, passer pour), ce qui suit sera un attribut du sujet.

Exemple : Nous sommes des êtres humains. avait qui La plupart du temps, le complément direct du verbe ne peut pas être Exemples : „ et ne peut pas être le « la les me je vois le garde • un cinéma. chambre. —Je te remercie. Hier soir, j’ai croisé Luca au Je range ma est un verbe . „ (être, sembler, paraître, devenir, demeurer, rester, avoir l’air, passer pour), ce qui suit sera un Exercices 1) Souligne le verbe en rou suiet en vert et le CDV en la télévision. Je la regarde. a) Nous entendons la foule hurler de joie. Nous b) Nous cueillons des champignons.

Nous……. — c) Vous mangez cette pomme. Vous d) Elles voient le carrefour. Elles 3) Les mots soulignés sont-ils des CDV ? Non Nous nous chauffions au bois durant tout l’hiver. Le bûcheron frappait pour que l’arbre s’abatte immédiatement. Si tu parles avec lenteur, ils te comprendront. Chaque année, nous nous installons dans le même camping. Papa croyait que je lisais dans son bureau. Peux-tu acheter une bande dessinée s’il te plaît ? Dès le matin, le vrombissement des moteurs se faisait entendre. Chevenne adore les chats Chevenne adore les chats.