Lat Dior

Lat Dior

LAT DIOR Groupe NO Membre du Groupe : . Kady Mamadou Bocoum 2. Aissé Wagne 3. Aissata Thiam 4. Mariame Tidiane Bocoum 5. Coumba Ba Haby Deme 6. 7. Aissata Abou Thiam 8. Aminata Gadjigo Fama Bacoum 10. Fama sow PLAN . Introduction l/ Son Ambition Politi Il/ Accession au Trôn org Sni* to View Ill/ Son Eviction du Pouvoir Conclusion Fils de Sakhéwer Sokhna Mbaye Diop et de la linguère Ngoné Latyr Fall, Lat Dior Ngoné Latyr Diop est né en 1842 à Keur Amadou Yalla, au nord-est du Cayor. Il appartenait à la noblesse de l’ethnie wolof, les garmi.

Il descendait de la branche des obles guedj, qui trouvent leur origine chez le Tiédos Get Ndiaye, l’ancêtre des Diop, lui-même descendant de Ndiadiane Ndiaye, fondateur de l’empire du Djolof. Selon une coutume sérère en usage à l’époque, pour identifier le lignage utérin, Lat Dior a hérité du prénom de sa mère, Ngoné. l/ Son Ambition Politique Lat Dior commence à inquiéter les Européens lorsque ceux- ci veulent réaliser la jonction entre les villes de Saint-Louis et entre Saint-Louis et Dakar.

Il refuse d’abord, mais, compte tenu de la situation du Cayor en proie à la guerre civile, et de la sienne,

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
enacée par les musulmans du Ndiambour exigeant son départ, il accepte finalement, croyant qu’ainsi les Européens l’aideront, lui et sa famille, à conseNer le pouvoir. Birima meurt en 1859, avant la signature de l’accord. Après la mort de Birima, un nouveau damel est élu par le conseil des grands électeurs, Macodou Coumba Yandé Mbarrou. Macodou ayant refusé l’offre que les Européens avaient faite au dame’ précédent, Louis Faidherbe décide de chasser le damel Macodou, qui était contre ses intérêts.

Les Tiédos de Macodou et l’armée de Faidherbe s’affrontent lors de la bataille de Gatty. Faidherbe perd la bataille, mals il revient à la charge un mois plus tard et cette fois le Damel Macodou est vaincu à la bataille de Kouré. Guelwar par sa mère, privée du soutien des siens, Macodou s’enfuit au Saloum, gouverné par un membre de sa famille. Faidherbe exécute l’accord et la jonction entre Saint- Louis et Dakar est réalisée. Il en profite également pour annexer quelques provinces.

Madiodio Déguène Codou, soutenu par Faidherbe, est élu par les grands notables du Cayor. Faidherbe et sa suite assistent même à son Intronisation, dans la capitale du Cayor, à Mboul. Lat Dior, ui briguait aussi le titre de damel, est très déçu par le choix des électeurs, car Madiodio est très favorable aux Français. Cest p dame’, est très déçu par le choix des électeurs, car Madiodio est très favorable aux Français. C’est pour ces raisons que Lat Dior décide de commencer la lutte pour se rendre maître du Cayor et renvoyer définitivement les colons français.

Il/ Accession au Trône Lat Dior et ses partisans, écrasent Madiodio et les Français ? labataille de Coki en 1861. Cependant Madiodio est aussitôt soutenu par le gouverneur Jauréguiberry qui tente de le remettre u pouvoir, mais Madiodio ayant perdu en crédibilité auprès du peuple, Lat Dior en profite pour le chasser définitivement du Cayor. À partir de là, Lat Dior commence à envoyer des émissaires aux royaumes voisins jusqu’au royaume du Trarza en Maurltanie et les invite à lutter contre la pénétration française.

Comme Lat Dior a réussi à établir de bonnes relations avec les royaumes voisins, les colons décident de ne pas trop intervenir, car ils craignent un soulèvement général. Après s’être absenté, Faidherbe revient au Sénégal et décide de chasser Lat Dior et de rétablir Madiodia. Madiodio est rétabli sur le trône et cède à la France les provinces du grand Ndiambour, le Saniokhor et le Mbawar. Lat Dior, ses Tiédos et ses partisans, unissent leurs forces en vue d’une guérilla. Le sachant, Madiodio demande l’aide des Français.

Le 29 décembre 1863, une expédition composée de 140 soldats français appuyés par plusieurs centaines de partisans de Madiodio, commandée par Madiodio et le capitai appuyés par plusieurs centaines de partisans de Madiodio, commandée par Madiodio et le capitaine du génie Lorens marche contre Lat Dior. Prévenu, celui-ci lui tend une embuscade ? Ngolngol et l’anéantit : c’est sa première grande victoire. Lat Dior tente de nouveau de rallier les royaumes voisins à sa cause en les informant de sa victoire sur les Français à Ngolngol.

Faidherbe charge Pinet-Laprade de rétablir la situation en faveur des Français. Lat Dior se rend dans le nord du Cayor, au Ndiambour, pour inciter au combat les musulmans ainsi que les souverains du Trarza en Mauritanie. Pinet-Laprade ruine ses projets d’alliance. Lat Dior envoie sa famille et ses biens au Baal. Pinet-Laprade razzie les villages partisans de Lat Dior. Les Tiédos de Lat Dior et les spahis de Pinet-Laprade se encontrent à Loro : c’est la bataille de Loro. Mais devant la supériorité numérique et des armes, Lat Dior bat en retraite. C’était le 16 janvier 1864.

Après cette victoire française, Madiodio Déguène Codou est remis au pouvoir. Avec lui, les Français annexent le Cayor en 1865. Mais tant que Lat Dior est encore en vie, les Français ne se sentent pas en sécurité au Cayor. Lat Dior s’exile au Sine où il demande l’asile politique au roi sérère animiste, Maad a Sinig Coumba Ndoffène Famak Diouf (également connu comme Bour Sine Coumba Ndofféne Famak Diouf), qui accepte de l’aider, mais lui impose de rudes onditions. Lat Dior va donc au Saloum, Diouf), qui accepte de l’aider, mais lui impose de rudes conditions.

Lat Dior va donc au Saloum, où règne avec le titre d’Almamy le marabout Maba Diakhou Bâ, disciple d’El Hadji Omar Tall. Celui- Cl accepte d’aider Lat Dior dans sa lutte à condltion qu’il se convertisse à l’islam. Lat-Dior, qui était de religion Thiedo ou Ceddo, se convertit donc à l’islam sous le nom de Silmakha Diop, mais se met alors à dos une bonne partie de ses Thiedo, très attachés à l’animisme. Demba War Sall, le farba kaba, chef des Thiedo de Lat Dior, se retourne contre lui pour toujours et articipera à sa chute. Lat-Dior rencontrera le fondateur de la confrérie musulmane soufi venu du Baal, Cheikh Amadou Bamba.

Maba Diakhou Bâ fera de Lat Dior le général de son armée, et Lat Dior l’aidera dans ses combats. Ensemble ils marcheront sur le Sine, le Baol et le Djolof. Pinet-Laprade et ses spahis se rendent au Saloum pour rencontrer Maba et Lat Dior : c’est la bataille du Rip, le 30 novembre 1865. Pinet-Laprade perd énormément d’effectifs, mais réussit à les dissuader. Maba Diakhou Bâ est tué (à la bataille de Fandane-Thiouthioune, également connu sous e nom de la bataille de Somb) peu de temps après, en 1867, en allant combattre le Maad a Sinig Coumba Ndoffène Famak Diouf.

Après la mort de Maba, Lat Dior revient au Cayor, où il trouve les maladies, les invasions de sauterelles, la guerre CIVile, la famine. Lat Dior en rejette la responsabilité sur de sauterelles, la guerre civile, la famine. Lat Dior en rejette la responsabilité sur les colons et la population voit en Lat Dior un espoir, alors que les colons commencent à être de plus en plus mal vus. Pinet-Laprade cède quelques territoires à Lat Dlor pour paiser la situation, mais celui-ci refuse, car il souhaite récupérer le Cayor tout entier.

Lat Dior, musulman, s’allie avec l’Almamy du Fouta-Toro, Cheikhou Amadou, qui est également l’ennemi des Français et qui le rejoint avec son armée à Mekhe, au Cayor : c’est la bataille de Mekhé. Les Français sont battus le 3 juillet 1869. Pinet-Laprade meurt du choléra le mois d’août suivant. Lat Dior, commençant ? prendre de la hauteur ? , razzie les provinces qui lui sont hostiles, le Saniokhor et le Diander. Avec son armée il se rend à Louga où il rencontre les troupes françaises. Un combat sanglant a lieu et Lat Dior se retire.

Les pertes sont nombreuses, malgré cela il réussit ? dissuader les colons. Le 12 janvier 1871 Lat Dior Ngoné Latyr Diop est reconnu par tous comme le Damel du Cayor. La France est affaiblie par la guerre avec l’Allemagne et Lat Dior en profite pour annexer le Baol et cumuler les titres de damel et de teigne. En 1 874, le Toucouleur Cheikhou Amadou attaque le Djolof et prend le titre de Bourba. Il attaque le Cayor, mais Lat Dior entretient désormais de bonnes relations avec la France, en particulier avec le colonel Brière de l’Isle. En janvier 1875, ils