la spécialisation

la spécialisation

DOSSIER ECONOMIE D’ENTREPRISE 1 . /La spécialisation : un choix stratégique La stratégie de spéci PLAN . p g l’automobile. 3. / Les modalités de la spécialisation : Le principe stratégique est ici celui de la concentration des forces. D’une manière générale, les stratégies de spécialisation sont mises en oeuvre dans le cadre d’un processus de croissance interne de l’entreprise bien que, parfois, certaines opérations de croissance externe (rachat de concurrents, partenariats) peuvent également entrer dans ce cadre. La stratégie de spécialisation se caractérise : . ??? d’une part par une extension géographique de ses activités. d’autre part par l’adaptation régulière des produits ou des services aux besoins réels du consommateur. Une stratégie de spécialisation réussie est souvent indissociable d’une démarche « qualité » Pour Détrié et Ramanantsoa (PDG de l’école HEC à Paris et de la société Inergie) un certain nombre de facteurs conditionne la réussite d’une stratégie de spécialisation : . l’entreprise doit exercer ses activités sur un métier arrivé à un stade de maturité. ??? sur le plan géographique, le marché doit être « pertinent b. 4/ Les avantages et les limites à la stratégie de spécialisation : • La stratégie de spécialisation résente certains avantages. Se justifiant

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
le plus souven rche de la taille critique et 2 domaine. Cela représente un gage de sécurité pour les clients et les prospects. Enfin, lorsque l’entreprise choisit de se consacrer à un produit unique ou de se positionner sur une niche, elle peut bénéficier dun certain monopole et justifier d’une place de leader sur le marché. • La spécialisation a également des inconvénients.

Cette stratégie peut en effet être dangereuse pour l’entreprise car elle engage tous ses moyens sur un unique domaine : au moindre problème sur le secteur (arrivée d’un nouveau concurrent ou d’un nouveau produit, changement du comportement des consommateurs, nouvelle technologie, etc. ), l’entreprise ne possède pas dautres activités pour compenser. par ailleurs, toutes les ressources étant focalisées sur une activité, l’entreprise est moins réactive à son environnement ; elle perd donc en flexibilité. 5. / Exemple Prenons le cas de Renault qui à sa création faisait des moteurs de ateaux, des vélos, de la robotique etc…

Et qui s’est recentrée sur Cette spécialisation a permis au groupe Renault de : -Réaliser des économies d’échelle -Se spécialiser dans un seul domaine -Mieux connaître ses clients -Gagner des parts de marchés -Utiliser peu de matière premières différentes 6. 1 Conclusion : La spécialisation est donc ada tée aux secteurs en croissance où l’entreprise a une position IIe favorable. Elle peut, par 3 La spécialisation est donc adaptée aux secteurs en croissance où l’entreprise a une position concurrentielle favorable. Elle peut, par