La luminothérapie physique

La luminothérapie physique

LA LUMINOTHERAPIE Qu’est ce que la luminothérapie ? La luminothérapie fait partie de la grande famille des photothérapies qui utilisent des sources lumineuses dans un objectif curatif : couleurs diverses, intensités, laser, etc. Il est prouvé que la lumière du soleil a un impact capital sur les humains et sur tous les animaux. Dans la plupart des pays industrialisé, environ 18 % de la population vit le symptôme de « dépression hivernale », marquée par des malaises dérangeants et une perte d’énergi luminothérapie sont OF4 traditionnelle, qui voi n . -_L_• S. v. next page un antidépresseur, la édications chimiqu e les effets de la par la médecine ux et spécifiques ns coûteuse que les contestable. La méthode consiste en une exposition régulière aux rayons d’une lampe de luminothérapie médicale, dont l’intensité est mesurée en lux pour un dosage recommandé de 2500 à 10,000 lux par séance, condition essentielle pour obtenir un réel effet thérapeutique. Certaines compagnies d’assurances en couvrent même les frais lorsque le traitement est recommandé par des professionnels de la santé tels que naturopathes, neurologues, médecins, psychiatres ou psychologues.

Le traitement de luminothérapie eut se dispenser en clinique ou à domicile. es principes de la luminothérapie Lors dune s séance

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
de luminothérapie, en centre ou à domicile, on expose ou on s’expose à cette lumière afin qu’elle atteigne la rétine de l’œil qui la transmet au cerveau. Elle voyage ensuite par le système nerveux jusqu’au noyau supra-chiasmatique (partie du cerveau sensible à la lumière), et suivant le rythme circadien, il y a gérance et régularisation des fonctions organiques.

La lumière domine la sécrétion hormonale et de même, le délai et le tempo du sommeil, les fonctions végétatives et le système immunitaire, entre autres. Les spécialistes sont unanimes, la luminothérapie joue le rôle d’un régulateur dans l’horloge interne de l’organisme. Cependant, ils soumettent deux hypothèses : les uns affirment que sa lumière agit sur l’épiphyse (ou glande pinéale du cerveau), spécifiquement sur l’hormone que l’on connaît sous le nom de mélatonine ; les autres pensent qu’elle réagit plutôt au niveau de neurotransmetteurs comme la dopamine et la sérotonine.

Au fil du temps, et à force d’expérimentations, les spécialistes adhèrent de plus en plus pour la seconde théorie. Les appareils de luminothérapie sont hautement sécuritaires arce qu’ils sont agréés et testés avant leur mise en marché, et font partie des électro-médicaux encadrés par une direction européenne. Ils présentent le sigle « CE », suivi d’un numéro à 4 chiffres, prouvant leur contrôle régulier et leur validation à titre de produits médicaux.

De nos jours, cette technique s’inscrit comme une lueur d’espoir dans l’équili 2 dans l’équilibre de l’horloge biologique puisque, contrairement aux générations précédentes travaillant surtout à l’extérieur, l’être humain moderne vit et travaille derrière des fenêtres filtrant les acteurs bienfaisants du soleil. Celui-ci devient alors un élément du bien-être en général, de la productivité, de l’état de santé et de la vie, sa lumière naturelle étant aussi importante que la vitamine c. LE LASER MEDICAL Qu’est ce que le laser médical ?

Le laser peut se résumer à une lumière amplifiée par émission stimulée aboutissant à un faisceau lumineux cohérent et traitant à condition que sa longueur d’ondes corresponde à celle de la cible concernée afin qu’ell e en majorité par elle et 3 OF Elle a permis aussi de supprimer les risques de cicatrices ou ‘anesthésie importante dans certains traitements tels que les tatouages, certaines vergetures, certaines excroissances, des rides étendues à tout le visage, des cicatrices de plusieurs centimètres.

Les principes La peau possède 2 chromophores naturels qui contribuent ? sa coloration normale, la mélanine et l’hémoglobine, celles ci absorbent différentes longueurs d’ondes et peuvent constituer des cibles pour des lumières laser d’une longueur d’onde donnée Le matériel Les principaux lasers utilisés en médecine pour l’épilation ont des longueurs d’onde comprises dans la lumière visible et l’infra ouge, soit de 500 nm à 1100 nm.

Les principaux lasers utilisés pour les lésions vasculaires (couperose, eryrthrose, rosacée, varicosités, angiomes… ) ont des longueurs d’onde comprises dans la lumière visible de 400 à 600 Les principaux lasers utilisés pour les traitements des rides, vergetures, cicatrices, ont des longueurs d’ondes comprises dans l’infrarouge de 1000 à plus de IO 000 nm. Les principaux lasers utilisés pour les traitements des taches brunes, des naevus d’Ota, des détatouages ont un procédé qui permet de fragmenter la p anine ou d’encre dans les 4