La Libert

La Libert

La liberté La question de la liberté peut être abordée à 3 niveaux différents dont chacun fait appel à un type propre de discours. Au 1er niveau, celui du langage ordinaire, « libre » est l’adjectif qui caractérise certaine actions humaines présentant des traits remarquables : se sont des actlons intentionnelles ou faite dans une certaine intention.

On les explique par des motifs, en donnant à ce mot le sens de « raison d’agir » plutôt que de « CaUSe L’expression « libre » fait partie de Punivers du discours ou l’on encontre des mots tel que : « projet, motif, décision, raison d’agir, ou auteur responsable Définir le mot « libre D, c’est le relier ? Swipe Lo nexL page tout ce réseau de no A un deuxième nivea liberté n’est plus seul actions d’autres actio une tache, une exige ce or 2 Sni* to View neZÇEge orale et politique, la distingue certaines re : le mot désigne r sur la liberté, c’est réfléchir sur les conditions de sa r alisation dans la vie humaine, dans l’histoire ou au plan des institutions. C’est dans une autre orte de discours philosophique que la question de la valeur de la liberté peut être

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
articulée, qui persait le chemin de la libération. Des lors le mot « liberté » figure et fonctionne dans un réseau différent du précédent.

On y rencontre des ex expressions telles que : « normes », « loi « institution » ou « pouvoir politique etc. On parlera de liberté civile, politique, économique et sociale. Par ces libertés on entendra le pouvoir de faire ou de ne pas faire qu’un certains nombre des droits de faire ui n’existent que s’ils sont reconnus par les autres et instaurés dans des institutions de caractère economique, social et politique. Au troisième niveau, celui de la philosophie fondamentale le discours sur la liberté procède d’une question : comment la réalité dans son ensemble doit elle être constituée pour qu’il y ait dans son sein quelque chose comme la liberté ?

Cette question unique peut être formulée d’une manière double si on l’a rapproche des 2 précédentes investigations : qu’est ce que la éalité pour que fhomme y soit un agent c’est-à-dlre l’auteur de ses actes, tel que la lere partie l’aura décrit. Est ce que la réalité pour que soit possible une entreprise morale et politique de libération, tel que dans la deuxième partie l’aura décrite. Cette question simple et double est la question sur l’être de la liberté. Elle place le mot liberté dans un autre champ de notions ou l’on rencontre des expressions telles que : « causalité D, « nécessité « possibilité Pour finir pour moi et pour lancer la discussion la liberté est le savoir ! J’ai dis