La Greffe De La Moelle Osseuse Des Tissus Foetaux

La Greffe De La Moelle Osseuse Des Tissus Foetaux

REPUBLIQUE DU BENIN MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SECONDAIRE DE LA FORMATION TECHNIQUE ET PROFESSIONNELLE ET DE LA RECONVERSION DE L’INSERTION COMPLEXE SCOLAIRE PROTESTANT (CSP) DE GBETO Classe : Tle 02 EXPOSE D’SVT org THEME Sni* to View La greffe de la moell Membres du groupe : AKANDJONA Grâce à Dieu ASSOGBA Bilha DANSOU Déo-Gratias DOSSOU-GOUN Wilfrid FANGNIGBE JLldes SEBOU Fa idath TAKOLODJOU Lucette Sur la supervision de : COMI_AN Gérard Florent greffe de la moelle osseuse et des tissus fœtaux. Pour cela, nous avons dressé le plan voici. . Qu’est-ce qu’une greffe ? La greffe est la mise en place dans le corps humain, d’un organe étranger qui lui est devenu nécessaire. C’est une opération chirurgicale consistant à remplacer ou supplée un organe sain appelé « greffon » ou « transplant » provenant d’un donneur par un organe déficient appartenant au receveur et dont la fonction est vitale. Dans certains cas elle est l’utilisation d’un morceau de peau pour recouvrir une plaie, soit dans un but de cicatrisation par le tissu apporté soit comme pansement.

C’est aussi une intervention que l’on pratique en dernier recours pour permettre u malade de retrouver une existence normale et elle se réalise avec une anastomose vasculaire. Il.

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
Les différents types de greffe Il existe plusieurs types de greffe à savoir Une autogreffe : c’est une greffe dans laquelle le greffon provient du sujet lui-même (exemple : la greffe de peau). l_Jne allogreffe ou homogreffe : c’est une greffe faite à partir d’un donneur. ne xénogreffe : c’est une greffe pratiquée entre deux organismes d’espèces. III. Pourquoi fait-on une greffe ? On greffe soit pour remplacer ou suppléer un organe en défaillance sévère et irréductible, soit pour permettre à un alade de retrouver une existence normale tout en évitant de lourds traitements. IV. Comment choisit-on le donneur ? *AGF 9 rif q donneur ? Cette opération se fait entre deux individus (homme ou animal) caractérisé par un donneur et un receveur.

Et le plus important c’est de choisir le bon donneur afin que l’opération réussisse. pour pouvoi choisir le bon donneur, il faudra qu’au cours du greffon, soit le donneur et le receveur sont des parents génétiquement identique d’où l’opération réussit à 100%, ou soit le parent donneur à des gènes CMH d’où une possibilité de réussite. Mais quand la greffe est effectuée entre des individus non apparentés alors de CHM différent, alors ropération échoue. Il existe deux types de donneurs .

Le donneur en état de mort encéphalique C’est un état très rare, définit comme la destruction du tronc cérébrale associée à celle des prémisphères du cerveau et consistant à l’absence de conscience, à l’absence de ventilation spontanée, à la destruction totale et définitive du cerveau. Le donneur vivant Ceci n’est possible que si le donneur est majeur et proche du receveur ou si il est inscrit sur le registre national volontaire au on d’organe. C’est dlfficile de trouver un donneur car il faut une compatibilité poussée entre donneur et receveur.

On cherche donc chez les frères et/ou sœur du malade, mais il n’y a qu’une chance sur quatre d’être compatible au sein de la fratrie. Quand on ne trouve pas dans la fratrie, on fait recours à un donneur non apparenté tout en vérifiant que celui-ci est inscrit sur le fichier des donneurs volontaires. Il doit donc répondre aux critères celui-ci est inscrit sur le fichier des donneurs volontaires. Il doit donc répondre aux critères suivants : Etre âgé de plus de 18 ans et de moins de 51 ans en sachant qu’on peut faire don jusqu’à 60 ans dès qu’on est inscrlt.

Etre en bonne santé. Accepter l’anonymat entre lui et le receveur, donc donné son organe à un malade qui restera inconnue. Accepter de se soumettre à un questionnaire de santé et de faire des examens biologiques. Etre donneur volontaire. Sengager normalement, c’est-à-dire toujours informé en cas de déménagement. Accepter de subir un examen biologique qui porte sur la détermination de sa carte d’identité tissulaire par les laboratoires d’histocompatibilité. V. Comment se déroule la greffe 1) De la moelle osseuse ? La moelle osseuse est rusine à fabriquer le sang.

Elle se trouve à l’intérieur de l’ensemble de nos grands os (tibia, bassin) et procure des cellules souches qui sont à l’origine des cellules du sang. C’est le lieu de naissance et de maturation des différents éléments du sang. Il existe deux types de moelle osseuse : La moelle blanche situé dans diaphyse des os longs (fémur, tibia, hunières) La moelle rouge hématopoïétique situé dans les os courts (cuboïde, astragale scaphôide) ou plat (omoplate, sternum, os liague) et dans l’épiphyse des os longs (malléoles, tête du fémur, plateau tibial).

Apres avoir sélectionné le donneur avec une compatibilité tissulaire convenable, des examens sont pratiqué chez le donneur comme chez le receveur afin d’él comme chez le receveur afin d’éliminer toute contre-indication du don. Le malade est hospitalisé 15 jours avant la greffe afin d’effectuer un bilan pré-greffe et de débuter le traitement de conditionnement. Ce traitement varie selon la maladie et comporte toujours une chimiothérapie parfois associé à une cardiothérapie. Son but est de faire de la place à la nouvelle greffe en éliminant les cellules de la moelle malade du receveur.

Il comporte des effets secondaires et précède la greffe de quelques Jours. La greffe se déroule dans un timing compté à la minute près où chacun sait ce qu’il doit faire. Cette coordination entre les acteurs est indispensable pour que les organes qui ont pu être prélevés soient greffés dans les meilleurs conditions, il s’agit d’une chaîne de vie : la chaîne du don à la greffe. La greffe se déroule par une perfusion comme pendant une transfusion à travers le cathère. Les cellules de la nouvelle greffe se répandent dans le sang du malade et vont coloniser sa moelle osseuse.

Après ceci, le malade entre dans une période d’aplasie où les défenses sont amoindries (durant 2 à 4 semaines jusqu’? ce que la nouvelle moelle fonctionne. Ily a risque d’infection, ce qui nécessite l’isolement du malade dans une chambre stérile et la prescription d’antibiotiques. Des transfusions de globule rouge et de plaquette sont indispensables. La sortie du receveur sera prévue entre le 30ème et le 50ème jour après sont indispensables. La sortie du receveur sera prévue entre le 0ème et le 50ème jour après la greffe si tout se passe bien.

Afin de dépister à tant les complications qu’elles soient infectieuses ou bien de la GVH, le patient sulvra jusqu’à la 100ème jour après la greffe, des consultations toutes les semaines en l’hôpital de jour. 2) Des tissus fœtaux ? C’est un procédé entièrement nouveau qui fait de la femme la seule fournisseuse de matière première (d « organes) tel que le foie fœtal éventuellement complète du thymus fœtal, des cellules hépatique, des tissus cérébraux etc…. Toutes ces cellules proviennent de l’interruption légale de grossesse.

Ces transplantations sont très peu élevées et se font sous recommandations. C’est un domaine où la recherche n’est encore qu’à ses débuts. Actuellement les recherches dans ce domaine s’intéressent particulièrement ? La transplantation des cellules cérébraux fœtaux ou de fragments cérébraux fœtaux chez les patients atteintes de maladie de parkinson. Jusqu’à présent, 150 transplantations ont déjà été pratiqués sur les patients malades et ont assisté à l’amélioration de la motricité et donc de la qualité de vie.

La transplantation des cellules des ilots Langerhans fœtales chez es diabétiques. Cette transplantation semble également avoir dans la plupart des cas des effets positifs sur les complications secondaires graves affectant les reins et la rétine. A la transplantation des suspensions de cellules pré pratiques fœtales (transfusion). la rétine. fœtales (transfusion). Jusqu’à présent, 68 patients dans le monde atteints d’une immunodéficience grave ou d’une atteinte hépatique aigüe ont été traités. L’efficacité de ce traitement semble avérée dans la majorité des cas.

VI. Quels sont les avantages de ces greffes La greffe est souvent comme une seconde naissance. De plus, grâce aux années de la vie supplémentaire qu’elle offre, elle permet à ces personnes de refaire des projets, d’aimer, trouver son âme-sœur, reconstruire une vie de couple, de refaire du sport avoir des enfants, de reprendre une activité etc…… 1 . Avantages de la greffe de la moelle osseuse : Ils permettent la régénération du sang en globules rouge, blanc et plaquettes, de diminuer les complications de la maladie ou le risque de sa réapparition.

Cette greffe permet aussi de réaliser de nombreuse guérison dans le cas des pathologies comme les nfections congénitales, l’anémie de faucon, la drépanocytose et les thassinies, leucines. Elle permet la diminution des rechutes dans les maladies malignes et la réduction de la période d’aplasi. Grâce à ses greffés on augmente la capacité de fabrication des leucocytes ce qui favorise la mobilisation des cellules souches de la moelle vers la circulation sanguins. 2.

Avantages de la greffe des tissus fœtaux : La transplantation permet de traiter des patients atteints de maladie grave ou encore incurable. Elles conduisent dans certalns cas à une re patients atteints de maladie grave ou encore incurable. Elles conduisent dans certains cas à une reconstitution des LT et aussi à la présence d’antigène, interviennent également dans la correction des hémoglobinopathies et des erreurs Inès du métabolisme et des maladies initialement présentes.

Elles permettent aussi de bénéficier d’une tolérance immunologique et d’une protection contre les infections ou les maladies dégénératives du système. VII- Quels sont leurs inconvénients Un phénomène naturel à lieu lorsque les globules blancs ont attaqués puis détruit le greffon : il s’aglt du rejet. Le rejet peut voir lieu quelques heures ou des années après la greffe, on ne peut jamais savoir c’est pourquoi le patient devra prendre des médicaments anti-rejet pour éviter que le système immunitaire veuille se débarrasser du greffon. – Inconvénients de la greffe de la moelle osseuse Après la greffe il y a risque éventuelle de réaction du greffon contre l’hôte où les cellules du donneur attaquent les organes et les tissus normaux du patient doit prendre des médicaments spécifiques. On a aussi les risques de centralisation du système immunitaire au cours de laquelle les lymphocytes attaquent rincipalement la peau les intestins et le foie ceci provoque la rougeur de la peau des manifestations digestives avec diarrhée, nausée et parfois la fièvre ou le risque d’exposition à des microbes.

On remarque aussi souvent chez le patient la perte d’appétit, la prise de poids, la perte de cheveux, une remarque aussi souvent chez le patient la perte d’appétit, la prise de poids, la perte de cheveux, une fatigue physique conduisant au dégoût de la sexualité. 2- Inconvénients de la greffe des tissus fœtaux Les risques fréquents sont ceux du rejet immunologiques et de éaction du greffon contre l’hôte, les risques de ré neNation.

Chez le patient on constate quelque fois l’apparition des dyskinésies, les dystomies, la réduction de la résistance aux infections, augmentation de la probabilité de récidive de la tumeur, incapacité de restauration ou de remplacement des cellules endommagées, évolution des maladies intestinales auto immunes. CONCLUSION La greffe est une pratique qui présente à la fois des avantages et inconvénients ; Elle est orienté dans le sens du maintien en vie d’un individu et suit une chronologie stricte dans laquelle outes les étapes sont importantes.

Elle assure donc la pérennité de l’espèce humaine. Cependant sa technologie brûle les règles morales et éthiques de notre société et est confrontée à des problèmes d’ordre génétique qui peuvent conduire à son échec. un tel traitement n’est pas justifié du simple fait que quelques équipes de chercheurs pensent qu’il offre une utilité thérapeutique. Existe-t-il des hôpitaux spécialisés pour cette pratique ? D’où proviennent ces organes utilisés ? Est-il facile de les trouver ? Tant de questions qui reste encore sans réponse.