La Fixation Du Prix

La Fixation Du Prix

La fixation du prix Pour fixer un prix, il faut prendre en compte de nombreuse contrainte le client (prix d’acceptabilité), les couts et la concurrence. Au jour de la mercatique individualiser, on ne peut plus réellement parler de prix unique te fixe mais plutôt de prix modulable en fonction de la situation. ) Fixation du prix A) A partir des coûts 1) Le cout de revient complet On calcule le cout de reviens différemment selon le type d’entreprise (industrielle (acheté des matières premières revend des produits finis) co produit fini en créant a) Entreprise industri Cout de reviens = co istribution oduit fini revend des ors Sni* to View uction cout de Prix de vente HT = Cout de revient total 4 marge Ex : Ent banne maman : 100 pots commandés Dépense du mois > 300 € sucre 400 € fruits frais 150 € arome naturel 200 € pots et étiquettes – 1050€ Frais fabrication : 1300E Frai d’expédition : 450€ Tx de marge : b) Entreprise commercial La plupart des commerces ont recours à des coef multiplicateur qui permettent de passer directement du prix d’achat HT au prix de vente ttc Le seuil d de rentabilité Le seuil de

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
rentabilité est le chiffre d’affaire a partir duquel ‘entreprise couvre l’intégralité de ses charges et où elle commence à réaliser un bénéfice, cette méthode décompose les charges en charge fixe (amortissement, loyer, assurance… ) charge variable (matières premières salaire, etc. ) cette méthode décompose les charges fixes et charge variable afin de déterminer le niveau de prix l=pour lequel l’activité sera rentable Formule : Fraix fixe / taux de marge sur cout variable Dans cette formule le taux de marge sur cout variable exprime la part de la marge sur cout variable sur le chiffre d’affaire Hôtelier a 150 chambres cr total d e420000€ Taux Marge sur cout variable : Taux d’occupation moyen envisagé : 36 euro la nuité c) En fonction de la demande Cette approche s’appuie sur la sensibilité du consommateur.

Avant le lancement d’un produit il convient de chercher le prix qui sera accepté par un maximum d’acheteur potentiel 1) L’élasticité C’est une loi qui s’applique sur l’offre et sur la demande, quand les quantité baisse les prix augmente et inversement Formule : (AQ/Q)/ (AP/pnx) Résultat possible : E=l : demande parfaitement élastique (variation de prix correspond une variation inverse de quantité demander) si le arfaitement élastique (variation de prix correspond une variation inverse de quantité demander) si le prix des voyage diminue de 40% la demande en voyage augmentera de 40% : La demande est très élastique (un changement de prix à un impact plus que proportionnel sur les quantités vendu) si les prix baisse de la demande augmentera de : La demande est inélastique (la variation de prix n’affecte pas la demande) l’augmentation du prix du pain n’a pas entrainer la baisse de vente du pain 2) Le prix d’acceptabilité C’est le prix qu’un maximum d’acheteur potentiel est prêt ? ettre contre un produit. On réalise une étude en faisant un sondage et en répondant a 2 question : en dessous de quel prix n’achèteriez vous pas un produit parce que vous jugez qu’il est de mauvaise qualité , au dessus de quel prix n’achèteriez-vous pas un produit car il est trop chère On peut trouver ce prix d’acceptabilité à l’aide d’un tableau ou d’un graphique, c’est une méthode incertaine dans la mesure où elle prend l’avis d’un client bien avant la sortie du produit et que l’intention d’achat peut avoir changé entre le moment du sondage et l’arrivée du produit sur le marché.