L illusion comique Corneille

L illusion comique Corneille

L’illusion comique 3 notions : notion de baroque – la mise en abime dans le théâtre – l’expression du théâtre mundi. Alcandre répond à l’étonnement de Pridamant, par le mot « art ». Alcandre va parler de cet art qui est le théâtre en présentant la tragédie. Tragédie : de l’action, de l’amour et la mort. Epidictique : genre de l’éloge et du blâme. Celui-ci permet de vanter les qualités et les petites d’une personne (louanges ou blâme). Laudatif : qui loue, marque la louange. « Si haut » vers 19–> le devient l’art préféré qui n’aime pas le thé e

Argumentation sché province pas de d ogée. Le théâtre PACE 1 ors acun » à Paris, à la entre Paris et la province : tout le monde aime le théâtre. Tout le mande aime ça, tout les esprits et lorsque l’on en sorts, nous sommes dans un état de bien être complet (la catharsis). (« Ce foudre de la guerre » : le plus grand des stratège. ) Progression, tout le monde, puis « même » le roi aime cet art. INTRO : Corneille, à propos de sa pièce, parle d’un trait d’art quand au dénouement qui consiste à créer une illusion pour mieux la dissiper.

Comme le précise Aristote ans

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
sa poésie procure une catharsis qui permet au spectateur de se libérer de ses émotions. Cest en opposition aux règles du théâtre classique que Corneille inscrit sa pièce L’illusion Comique dans le courant Baroque. dénouement que Corneille dévoile la magie du théâtre dans un plaidoyer Pb 2 : Comment se dénouement illustre-t-il l’illusion théâtrale? I – La magie du théâtre Dans cette scène, Alcandre va soutenir l’illusion du théâtre en dévoilant sa magie. – Le retour au réel de Pridamant En effet, Alacandre va amener Pridamant à reconnaitre une éalité. Le retour à la réalité se fait par plusieurs étapes paradoxales puisque Pridamant comprend qu’il était face à une illusion lorsque le rideau se baisse comme nous le montre la dldascalie a au vers 1. De plus, Pridamant est frappé d’étonnement, montré par les phrases exclamative et interrogative, cet étonnement est de plus illustré par l’anaphore « je vois ». Il y a ici la présentation de deux univers : le monde des vivants et le monde des morts (se rattache au baroque).

Un retour à la réalité, paradoxale et par étape qui va frapper Pridamant et qui le ramène malgré lui a la réalité. Ce retour à la réalité amène Pridamant à reconnaître la magie du théâtre. 2- Reconnaissance de la magie du théâtre Il utilise des connecteurs logiques, des termes techniques. Seulement au vers 21 que Pridamant a accepté que son fils soit comédien. Magie reconnue par « charme » (v. 7) : charme comme un sortilège, d’après Pridamant, il y a une influence mystérieuse, un charme qui permettrait de voir les morts bouger.

Ces personnages qu’il voit surmonter les lois de la nature. En effet, les morts ont es occupations de vivants. Tout leurs désaccords se sont envolés, chose insensée pour PAG » rif s occupations de vivants. Tout leurs désaccords se sont envolés, chose insensée pour pridamant. Même le spectateur va être perdu dans cette illusion théâtrale et l’ont va être également perdu entre la réalité et l’illusion. Toutefois c’est bien par l’ironie dans le discours d’Alcandre que le spectateur est amené ? considérer les personnages et les événements à ce qu’ils sont. – la réalité de la troupe Corneille dévoile dans cet extrait la réalité de la troupe. Il va dissocier le comédien, l’acteur du personnage. Alcandre explique à pridamant que l’acteur n’est pas un personnage, il le joue. Alcandre va s’acharner à détruire l’illusion du théâtre. Ici (LIO), on va opposer les deux aspects du théâtre, le personnage et le comédien (celui qui a joué et qui va être rémunéré). V. 13 : chiasme. A B BA Vers Combats Mort Parole Démystification du métier de comédien, c’est bien une profession puisqu’elle est payée.

Plus on avance dans cette tirade où Alcandre met en évidence la éalité de la troupe, cette démystification va toutefois amener Dans cette volonté de démystifier le théâtre, Alcandre va néanmoins faire le plaidoyer du théâtre. ll- Le plaidoyer pour le théâtre Dans cet extrait, Alcandre va se faire l’avocat du théâtre. 1- Valorisation du théâtre Alcandre va présenter le théâtre comme un art (v. 22) et difficile. Il ne s’agit plus de considérer la profession de comédien comme un exercice rémunéré mais comme un métier noble (v. 28 De plus le théâtre est un s écié de tous, qui PAGF3c,FS