Je Vis Je Meurs

Je Vis Je Meurs

Écriture poétique et quête de sens, du Moyen-Age à nos jours Etude de groupement de texte – Sonnet n08 tiré de Sonnet et Elégie – texte no 1 – photocopie Louise Labé – XVIème siècle – poésie « Je vis, je meurs» – 1555 Introduction: Présentation de l’auteur: Louise Labé est une poétesse d’XVlème siècle qui est une figure emblématique de recale Lyonnaise. Cétait une femme moderne et admirée par ses contemporains. Elle s’inspire du Pétrarquisme dans ses œuvres et s’inscrit dans un registre élégiaque et lyrique.

Présentation de l’œuvre: Ce poème est un sonnet en décasyllabe ? rimes embrassées. a pour sujet l’amour. travers la dualité des • passion amoureuse. Plan: Thématique or 3 ans le lyrisme et te son originalité ? t l’ambigulté de la l. Le thème de l’Amour ; A. Une structure nigmatique ; B. L’amour dans les sonorités Il. Les désordres amoureux ; A. Une dualité de sentiments et de sensations ; B. Une fusion des contraires III. Le pouvoir de l’Amour ; A. Un amour trop grand pour l’auteur ; B. Une dépossession du sujet Explication: Swipe to View next page A. 2 premier quatrains, 2 rimes embrassés, exposent les ymptômes d’un mal inquiétant qui met

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
en péril sa santé « je vis, je meurs ») * États contradictoires et simultanés on peut s’interroger sur la nature du mal. Réponse au tercet (vers 9): c’est ramour. * Amour:- mis en valeur par la majuscule et personnifié – mis en valeur par le hiatus (2 sons voyelles à la suite nécessitant une pause), insiste sur le rôle dominateur de l’amour en général *Sonnet construit à partir de quatre rimes seulement « ai », « ure », « ène » et impression de mélodie, qui vient renforcer le registre lyrique et la sensation d’une structure en boucle du oème.

Cette structure cyclique renvoie spirale infernale que serait l’amour, pour suggérer que celui qui est amoureux est emprisonné dans un cercle vicieux. * trois occurrences de l’allitération en v9, v14) et on remarque même que le « m » est assez présent dans tout le poème. En effet,ici le M est fondamentalement associé à l’Amour « Suites d’antithèse dans les 2 premiers quatrains montre un décalage sens/ sentiment (v2, v5) provoqué involontairement par l’amour qui suscite le désordre. * Tout au long du sonnet, le sentiment amou