ISAP

ISAP

1. Énoncé de la situation Cadre d’intervention : le service social en faveur des élèves La Direction des services départementaux de l’éducation nationale de l’Hérault (DSDEN), sous la tutelle du ministre chargé de l’éducation nationale, comprend un Service action sociale en faveur des élèves. L’assistant de servlce social scolalre relève de ce seraice, placé sous l’autorité du Directeur académique des services départementaux de l’éducation nationale. n conseiller technique assiste le DASEN : il remplit les fonctions de chef de service auprès des assistants de service social scolaire et leur onfère soutien et conseil. Missions des ASS scolaires et choix de l’ISAP Sni* to View L’ASS scolaire intervi degré auprès d’un pu c or 14 et leurs familles. Il pe les parents, les mem extérieurs. Il est le co nts du second à 19 ans (environ) e lui-même, par e, les partenaires établissement et de l’équipe éducative.

Ses interventions visent à prévenir les exclusions et les ruptures scolaires, à contribuer à l’adaptation scolaire et à la scolarisation d’enfants porteurs de handicaps. Il est également un acteur ressource de la protection de l’enfance. L’Intervention sociale d’aide à la personne que j’ai choisie de résenter porte sur la situation d’un collégien arrivé le 18 février

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
au collège où ma référente de stage est en poste.

L’ASS scolaire intervient souvent dans des contextes familiaux en situ Swipe to View next page situation de crise : le caractère précipité de cette arrivée, suite ? un conflit familial, est représentatif de cet état de fait. Synthèse de l’intervention Ce jeune rencontre des difficultés sociales et familiales. Notre intervention s’est déroulée selon deux axes. CYune part l’ouverture des différents droits et la constitution des dossiers our les aides auxquelles le jeune pouvait prétendre.

D’autre part, des liaisons téléphoniques avec différents partenaires sociaux afin de s’assurer que la prise en charge de cette situation difficile soit optimale. Nous sommes donc entrées en relation avec : les ASS du secteur d’où les enfants sont partis et du secteur où ils se sont installés chez leur père, avec l’ASS scolaire du collège d’origine. L’ISAP s’est déroulée sur deux rencontres, l’une avec le fils, l’autre avec son père, trois semaines après, du fait des vacances scolaires d’hivers. (Résultats de l’intervention) .

Approfondissement du cadre d’intervention en lien avec l’ISAP Le poste de l’ASS scolaire auprès de qui j’ai effectué mon stage de première année est partagé entre un collège classé ECLAIRI et un Vcée avec internat. Notamment positionné sur des missions de prévention des sltuations d’exclusions, l’ASS intervient auprès des jeunes et leurs familles dans le but de favoriser l’insertion sociale et scolaire des élèves. Au collège, la particularité de la pratique professionnelle de l’ASS scolaire réside dans le fait que bien souvent, l’élève n’est pas n demande de quoi que ce soit, eu égard à son jeune âge.

La plupart du temps, les jeunes sont donc adressés à l’ASS sc 12 soit, eu égard à son jeune âge. La plupart du temps, les jeunes sont donc adressés à l’ASS scolaire par un tiers. C’était d’ailleurs le cas du jeune dont il va s’agir dans la présente ISAP. L’ASS se met alors à disposition des élèves et leurs familles. par le biais d’entretiens, il recueille des éléments de connaissance permettant l’évaluation de la situation de la personne et la compréhension de sa demande, si demande il y a.

Tout en tenant ompte des potentialités du jeune et de son environnement, mais aussi des moyens dont l’institution dispose, il analyse les besoins et nécessités de la situation. Sur la base de ce diagnostic, il adapte les conseils, l’accompagnement, le soutien prodigués, de manière à rendre possible la co-élaboration d’un plan d’action avec la personne aidee. Il informe sur l’accès aux droits, à la santé, renseigne sur les procédures et démarches à mettre en œuvre, oriente vers les différents acteurs de la vie sociale dont le jeune ou sa famille devraient se rapprocher.

Le partenariat avec les services sociaux, éducatifs, médico- sociaux, les associations et le réseau existant sur le territoire et œuvrant dans le domaine de l’enfance et la jeunesse fait partie intégrante du quotidien de PASS scolaire. Ces pratiques partenariales et la communication encadrée par les principes conjugués du secret professlonnel et du secret partagé sont fondamentales pour éviter l’écueil d’être seul face aux situations.

Enfin, un point est régulièrement fait avec les personnes pour évaluer l’état d’avancement du plan d’action, en redéfinir les termes éventuellement, ou y mettr ermes éventuellement, ou y mettre fin, si les objectifs ont été atteints. 3. présentation de la situatlon de la personne et sa famille Premier entretien La secrétaire du collège a informé le service social que le collège comptait un nouvel élève, Bard, arrivé dans la région suite ? un rapatriement soudain chez son père.

Elle nous a livré les informations dont elle disposait, à savoir que le père, qui loge dans un studio, avait récupéré en urgence ses quatre enfants, tous adolescents, suite à un conflit avec la mère, domiciliée dans une autre région, à quatre de route. J’al donc reçu Bard. Ce rendez-vous d’usage permet de se falre connaitre des élèves qui intègrent l’établissement en cours dannée en tant que personne ressource, susceptible d’apporter une aide en cas de difficultés.

Je me suis présentée ainsi au jeune garçon, en m’attelant ? dédramatiser la vision du service social. Je lui ai demandé s’il savait en quelles circonstances on pouvait s’adresser à l’ASS scolaire. Ce dernier m’a alors fait part, de façon déroutante et sans animosité, de ses représentations sur les services sociaux : « c’est pour les gens qui sont dans la galère » m’a-t-il dit, me aisant perdre le fils des choses que j’avais imaginé lui demander. En particulier, Sil avait déjà rencontré une ASS scolaire.

Je suis donc partie sur un autre terrain, plus pragmatique et nous avons fait un point sur divers aspects de sa scolarité : les démarches relatives à l’obtention d’une carte de transport scolaire à frais réduits, au financement de la 2 relatives à l’obtention d’une carte de transport scolaire a frais réduits, au financement de la cantine et à la mise en place des bourses. Un prélèvement direct sur les bourses permet aux élèves de manger à la cantine sans avoir à faire l’avance.

Puis, j’ai voulu recentrer la conversation sur son intégration au sein de sa nouvelle classe, mais aussi sur son adaptation ? son installation récente chez son père. Bard n’a pas montré de réticences à s’entretenir avec moi. Il m’a expliqué combien il avait de frère et sœur, leur âge, ce qu’ils faisaient dans la vie (des études et formations). Il m’a aussi parlé de son père, qu’il ne voyait jusqu’à présent que très peu, aux périodes de vacances. L’enfant m’a semblé faire son possible pour ne pas peindre un tableau catastrophique ou traumatisant de la pér10de de bouleversements qu’il traversait.

Il a évité d’aborder les conditions de départ de chez sa mère, et je n’ai pas insisté pour ne pas le mettre en difficulté. La question serait de toute façon abordée plus tard, avec son père. Pour clore l’entretien, je lui ai dit que je préviendrai son père de notre rencontre et que je lui proposerai un rendez-vous pour faire le point. J’ai rappelé à Bard qu’il nhésite pas à venir s’il avait des questions : nous étions là pour le soutenir dans son arrivé dans l’établissement. Recueil d’informations Ce recueil d’entretien s’est étoffé au fur et à mesure de l’intervention.

Lors des rencontres avec Bard, puis son père, mais aussi grâce aux échanges avec les partenaires sociaux (ASS scolaire du collège d’origine et ASS de secteur). Situation familia PAGF s OF partenaires sociaux (ASS scolaire du collège d’origine et ASS de secteur). Situation familiale : Les parents de Bard se sont mariés en 1995. Le père est issu de l’immigration, la mère a ses origines en France. De leur union sont nés quatre enfants. En 2000 les parents se séparent et la mère part s’installer avec les quatre enfants dans sa montagne natale, à quatre heures de route.

La prononciation u divorce est effective en 2003. une décision du juge des affaires familiales datant de 2006 fixe la garde des enfants chez la mère. Le père dit qu’il se rendait au lieu d’habitation de ses enfants pour les voir un ou deux jours par an durant les vacances d’été. Sauf l’an passé, pour des raisons financières. Fratrie : Smain, né en 1995, Younes en 1996, Anissa en 1998 et Bard en 1999. Smain et Younes suivent le même cursus, ils font un apprentissage dans le service. Anissa est en classe de Segpa2 et Bard est en quatrième générale.

Revenus du père : Sans emploi depuis plusieurs années, il vit râce au Revenu de solidarité active (RSA). Logement du père : Il habite seul un studio de 20 m2 dans un quartier récent à l’orée de la ville. Suivi social antérieur : IJne mesure d’Assistance éducative en milieu ouvert a été mise en place en 2008. La mesure judlciaire par la suite s’est transformée en mesure administrative. Puis les difficultés éducatives de la mère se sont résorbées, elle a su trouver un certain équilibre, ce qui a permis l’arrêt de toute mesure.

L’ASS du secteur se rappelle que le travail de l’époque engagé avec la mère avait été des plus satisfaisants. Celle-ci avait bien co 6 2 de l’époque engagé avec la mère avait été des plus satisfaisants. Celle-ci avait bien collaboré avec les services sociaux. Facteur déclencheur du départ des enfants du domicile de la mère : Depuis quelques temps, la mère a un nouveau compagnon. Aux dires des enfants, cet homme se montre violent avec eux. Le père nous a livré deux certificats médicaux attestant du passage de Smain et d’Anissa au centre hospitalier le plus proche.

Le médecin les ayant examiné fait le même constat pou chacun d’eux: pas de trace de coups mais un état de choc et de étresse psychologique. Suite à une énième altercation physique et verbale entre le nouveau compagnon de leur mère et ses enfants, celle-ci les a laissés plusieurs jours seuls dans l’appartement, sans ressources. Alerté de la situation par un appel des enfants, le père a immédiatement fait la route pour les rejoindre. une fois sur place, il a connu des démêlées avec son ex-femme et son compagnon : insultes racistes, menaces, pneus crevés…

Face à la fureur de ces derniers, le père s’est enfermé dans l’appartement de la mère avec ses quatre enfants jusqu’à ce que le calme revienne. Ils ont lors pu sortir et se sont rendus chez les gendarmes auprès de qui il a porté plainte (le père nous a montré les procès-verbaux). l_Jne vidéo qui atteste des menaces proférées à l’encontre du père et ses enfants et des pneus crevés a été une preuve suffisante pour remettre le nouveau compagnon de la mère, sous le coup d’un sursis, en prison.

Les gendarmes ont demandé au père de quitter les lieux en amenant les enfants. une demande a été déposée auprès du Juge a 7 2 au père de quitter les lieux en amenant les enfants. Une demande a été déposée auprès du Juge aux affaires familiales en ue de la modification du droit de garde. C] Analyse de la situation et formulation d’une hypothèse/ diagnostic Le père de Bard a une volonté de bien faire indéniable.

Cependant, plusieurs facteurs contribuent à rendre la situation familiale de Bard inquiétante, et font craindre une incidence négative sur le déroulement de sa scolarité. Tout d’abord, les enfants connaissent assez peu leur père, puisque le plus grand n’avait que cinq ans au moment de la séparation. Ceci signifie que cet homme, habitué à vivre seul et n’ayant jamais éduqué ses enfants au quotidien, se retrouve du our au lendemain à devoir s’occuper de [‘éducation de quatre adolescents, ce qui demande beaucoup d’énergie.

Ensuite le fait qu’il y ait eu rupture brutale avec la mère, doublée d’une rupture géographique, qui accroit l’instabilité affective de la situation. De plus, les conditions de logement, un studio, sont tout à fait inadaptées à l’hébergement de cinq personnes, tout comme la situation financière du père qui vit du RSA. On peut enfin souligner un climat d’insécurité quant au changement de garde des enfants : bien que la procédure suive son cours, la famille este en attente de la décision du Juge aux affaires familiales.

Au vu de ces éléments, qui dépeignent la fragilité éducative et matérielle dans laquelle se trouve cette famille, on peut émettre l’hypothèse qu’il y a une situation à risque. De ce fait, le service social scolaire, les partenaires, la communauté éducative, doivent risque. De ce fait, le service social scolaire, les partenaires, la communauté éducative, doivent se coordonner afin de prendre les dispositions nécessaires à l’accompagnement de ce jeune et sa famllle vers la construction d’un équilibre.

Les efforts ‘intégration de Bard doivent être soutenus et ceux fournis par le père de Bard dans ses différentes démarches aussi. 4. Présentation du plan d’aide, de l’accompagnement, de l’évaluation de l’action Plan d’aide et objectifs de l’intervention L’objectif de l’intervention est de permettre à Bard de reprendre sa scolarité dans les meilleures conditions. Cela passe par une collaboration avec son père, afin qu’il se sente accompagné et soutenu dans son projet d’accueil de ses quatre enfants. Les objectifs immédiats sont de .

Faire le dossier pour demander la gratuité du transport scolaire, e dossier de demande de bourses et d’inscrire Bard à la cantine sans qu’il fasse l’avance. Entrer en relation avec l’ASS du collège d’origine pour en savoir plus sur les conditions de départ de Bard Faire lien avec les services sociaux de secteur du domicile de la mère et du père afin de : savoir si des mesures ont été prises et s’assurer du suivi du dossier entre les deux réglons. Tenir l’infirmière informée de la situation de Bard, au cas où elle aurait à le recevoir.

Sur le long terme, en tant que service social en faveur des élèves, nous entretiendrons le lien avec l’enfant pour le bon déroulement es démarches relatives à sa scolarité, avec le père, pour lui apporter du soutien dans ses démarches, avec le secteur, pour suivre les évolutions nota PAGF lui apporter du soutien dans ses démarches, avec le secteur, pour suivre les évolutions notamment concernant l’accès aux droits (ouverture du droit au RSA parents isolé, versement des allocations familiales au père, accès à un logement social plus adapté).

La mise en œuvre de ces objectifs s’appuie sur l’écoute et l’établissement d’une relation de confiance par le biais d’entretiens réguliers avec le père de Bard, ou Bard lui-même ‘il en manifeste le besoin. Eu égard à son jeune âge, nous l’associerons aux seules démarches administratives relatives à sa scolarité. Le partenariat avec le service social de secteur est la clef de voute de cet accompagnement.

Cl Etapes clés de l’accompagnement L’entretien avec le père de Bard a mis en lumière la violence du départ de chez sa mère. Le jeune, lors de notre rencontre, avait pris soin de tenir cette réalité à distance. Nous avons témoigné une attention particulière au récit du père et l’avons assuré de notre soutien. L’enfant avait également dissimulé sa connaissance des services ociaux. C’est l’ASS de son ancien collège, qui nous a appris l’existence d’une mesure éducative judiciaire puis administrative de trois annees en tout.

Elle nous a précisé qu’avant la « décompensation » de la mère de Bard, elle n’avait jamais entendu parler de ses enfants, car ils n’avaient aucuns soucis de scolarité. La liaison avec l’ASS du secteur de la mère (à son retour de congés) a fini de lever toutes les zones d’ombres sur l’histoire de Bard et sa famille. Elle avait vu le père lorsqu’il était là-bas et a confirmé qu’ « il s’était vraiment saisi de la sit