Intro JTreiner

Intro JTreiner

Introduction Le programme de la classe de seconde générale et technologique et celui du cycle terminal de la série scientifique obéissent ? des logiques différentes. En classe de seconde, la population scolaire, dans sa majorité, ne se destine en effet pas à cette série. Le programme doit donc faire sens par lui-même, et la dimension culturelle de l’enseignement y est privilégiée. En classe de première scientifique, la perspective change il s’agit de construire la discipline à plus long terme, pour la classe terminale dans un premier temps, pour l’après-baccalauréat ensuite.

L’acquisition théorique qu’expéri grandes caractéristiq s restent cependant pr scientifique or 5 Snipe to View ‘ , tant sur le plan if culturel. Trois classe de seconde classe de première 1) un certain retour au fondamental, 2) ancré sur une pratique expérimentale nettement affirmée, 3) et sur la mise en place d’une pédagogie du questionnement. Coupler la pratique expérimentale au retour au fondamental évite une présentation formelle de la discipline. Fonder la pratique expérimentale sur une pédagogie du questionnement évite de réduire l’expérimental à une simple gestuelle.

Le questionnement appliqué aux notions fondamentales de la discipline permet de mettre l’accent sur la modélisation physique. La recherche permanente d’une bonne a Swlpe to vlew

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
next page articulation entre ces trois dimensions est une condition fondamentale de la mise en œuvre de ce programme dans l’horaire qui lui est imparti. C’est tout cas la fonction de ce document d’accompagnement que de donner des pistes dans cette direction. Ces pistes sont présentées sous la forme dactivités et de travaux expérimentaux conçus pour l’essentiel sous la forme de séquences d’enseignement réalisables par e professeur.

Celles-ci ne sont évidemment ni impératives ni exhaustives. C’est bien ainsi qu’a été interprété le document d’accompagnement du programme de la classe de seconde, diffusé à la rentrée 2000 dans tous les établissements. Dans bien des académies, des groupes d’enseignants, et notamment des groupes de formateurs, ont élaboré leurs propres documents, souvent mis en ligne sur les serveurs académiques ou encore rassemblés dans un cédérom. Nul doute qu’un foisonnement semblable accompagnera la mise en place du programme de la lasse de première scientifique.

Loin de brider l’imagination des enseignants, les documents d’accompagnement sont là pour la susciter et l’alimenter. La dialectique discussion qualitative-formalisation d’une situation physique ou chimique a été l’une des préoccupations qui ont guidé le choix et la progression des contenus présentés dans ce document. La pratique du questionnement implique de gérer avec soin, c’est-à-dire sans précipitation, la mise en place de la formalisation : toute sa place doit être rendue à la langue naturelle, qui doit être