initiation a la gestion

initiation a la gestion

tâches. Question 2 En tant que forme d’ se distingue-t-il du sy m. Le système mécanist centralisée. Les activi initiation a la gestion Premium By laginmass 09. 2015 RC pages nitiation à la gestion Les caractéristiques du désign organisationnel Semaine 9 Question 1 En quoi consiste le design organisationnel? Il s’agit d’un processus récurrent de conception du système de l’organisation, qui touche à sa forme (structures et processus) et à la mobilisation des ressources.

II s’agit à la fois d’une démarche de différenciation (diviser le travail le plus efficacement possible) t d’intégration (coordonner le travail entre chaque unité) des p g 0 ystème mécaniste rganisation n tâches et les rôles sont spécialisés. Il y a une structure hiérarchique de contrôle, d’autorité et de communication, renforcée par la convergence et la concentration des informations au sommet de la hiérarchie. Les interactions se font principalement à la verticale entre supérieurs et subordonnés.

Le système organique se retrouve, lui, dans une organisation décentralisée. La spécialisation individuelle sert à la réalisation de la tâche globale de l’entreprise. Les tâches individuelles ont déterminées par la situation de l’entreprise, adaptées et redéfinies continuellement. La responsabilité est partagée entre tous les participants à une même tâche. La structure de contrôle,

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
d’autorité et de communication prend la forme d’un réseau.

Les communications entre personnes de différents niveaux hiérarchiques se font grâce à la consultation. Revoyez au besoin le tableau 3. 1 Les caractéristiques des Question 3 Existe-t-il une forme idéale d’organisation? Il n’existe pas de forme idéale d’organisation. Le design organisationnel adopté par une entreprise dépend surtout des aractéristiques de fenvironnement. Un système mécaniste, donc centralisé et bureaucratique, convient à des entreprises évoluant dans des environnements économiques et concurrentiels stables.

Un système organique, décentralisé et faisant appel à un assouplissement des structures, est approprié à des entreprises qui évoluent dans des environnements plus turbulents. On peut ajouter que dans la réalité, on retrouve souvent des formes d’organisations hybrides. Question 4 La mise en œuvre du design organisationnel implique un dialogue entre une variété d’acteurs. Qui sont-ils et quels sont leurs rôles espectifs?

Les acteurs responsables de la mise en œuvre du design organisationnel sont Rôles Exemples Instigateurs et promoteurs Annoncent les changements liés au design organisationnel. nsufflent les objectifs. Donnent l’impulsion du départ. Directeur général. Cadres supérieurs. Animateurs Cherchent à faire accepter les changements par les membres. Agissent sur le terrain. Directeurs de projets. Contremaîtres. Directeurs d’usine. Opérateurs Travaillent concrètement aux chan ements : études, réunions, rapports, etc. 30 qualités qui permettront à Porganisation de réaliser sa stratégie.

Ces qualités sont l’efficience des opérations de fabrication, de marketing et d’acquisition des ressources; l’adaptation aux variations de la demande et de la disponibilité des ressources; la modification de la stratégie à moyen et à long terme; la flexibilité de la structure permettant à l’organisation de s’adapter aux stratégies futures. Question 6 La structure sociale de l’entreprise provient à la fois des structures formelles mises en place par la direction et de l’organisation informelle qui émerge des interactions spontanées entre les membres.

Qu’advient-il si rune ou l’autre de ces tructures supplante l’autre? Si l’organisation formelle supplante l’organisation informelle, le caractère de l’entreprise est alors mécaniste et les membres ont peu de marge de manœuvre. Si l’organisation informelle domine, elle peut amener les membres à adhérer à des valeurs qui appuient celles de la direction (approche collaborative) ou ? l’inverse, qui s’y opposent (approche d’affrontement). Bien que l’organisation informelle soit invisible dans un organigramme, elle peut pourtant peser lourd dans les résultats d’une organisation.

Question 7 Le design organisationnel suppose de décrire et d’analyser les âches clés dans l’organisation. Distinguez « tâche », « activité » et « fonction À roccasion de l’exercice de design organisationnel, il faut distinguer : la tâche : travail déterminé que le titulaire d’un poste doit exécuter et qui correspond à la division d’une activité spécifique. La tâche est habituellement considérée comme la plus petite division du travail à effectuer.

Toutefois, celle-ci est elle-même constituée d’un ensemble de sé uences manuelles ou i Toutefois, celle-ci est elle-même constituée d’un ensemble de séquences manuelles ou intellectuelles qui forment un tout pécifique; l’activité : ensemble de tâches ou de travaux exécutés par un individu ou un groupe et qui conduisent à la réalisation de biens ou de services; la fonction . ensemble des activités d’une entreprise qui sont orientées vers les mêmes objectifs et qui sont généralement regroupées au sein d’un même service.

Source : tiré de l’Office québécois de la langue française, Grand dictionnaire terminologique, http://gdt. oqlf. gouv. qc. ca/ (consulté le 28 juin 2012). Ainsi, un ensemble de tâches constitue une activité. Un ensemble d’activités orientées vers les mêmes objectifs constitue une onction. Un exemple? On pourrait dire que les tâches d’un professeur d’école sont, entre autres : la préparation des cours; l’animation et la gestion de classe; l’évaluation des élèves. Ces tâches appartiennent plus globalement à l’activité d’enseigner.

Pour l’école, la fonction d’enseignement englobe tous les professeurs qui effectuent l’activité d’enseigner. Question 8 Quelles sont les trois propriétés des tâches? Explicitez On analyse les tâches selon trois grandes dimensions : la complexité, qui se rapporte à la difficulté à comprendre ou ? faire un travail; e degré de formalisation, qui est relatif à la capacité de découper un travail en étapes précises en vue de le standardiser; la variété, qui porte sur le nombre et la nature des changements qui surviennent dans le travail à effectuer au cours d’une période donnée, et sur la prévisibil ngements. eut analyser les tâches selon quatre grandes catégories. Les tâches routinières : ce sont les tâches répétitives dont la complexité se limite à des connaissances et à un savoir-faire bien circonscrit. Les tâches artisanales : bien que peu variées, ces tâches peuvent ifficilement être découpées en étapes précises. Elles impliquent un certain apprentissage. Ces tâches sont peu programmables et leur degré de complexité peut parfois être très grand.

Les tâches techniques : dans ce type de tâches, les problèmes ? traiter, tout en étant peu prévisibles, sont appelés à changer; les méthodes et la procédure pour les régler sont, en revanche, bien établies. Le degré de connaissance est important. Les tâches de recherche ou de conception : ces tâches ne comportent pas de méthodes bien définies pour l’atteinte des objectifs. On procède plutôt par tâtonnement. Ces tâches requièrent souvent des connaissances techniques importantes ainsi que de l’expérience. Question 10 Selon Henry Mintzberg, quelles sont les éléments de base d’une organisation?

Détaillez Selon Henry Mintzberg, une organisation se compose de six parties de base. Un centre opérationnel, composé de tous les opérateurs dont les tâches sont liées à la production de biens de consommation. Un sommet stratégique, composé du directeur général et des cadres dirigeants, et dont la tâche est de s’assurer que l’entreprise remplit sa mission efficacement tout en satisfaisant ux attentes de ses parties prenantes. Une ligne hiérarchique, soit le chemin des échelons intermédiaires d’autorité qui mène du centre opérationnel à la direction.

Une technostructure qui, à mesure que l’organisation grandit ou se complexifie, a comme mission de rendre le travail plus efficace, souvent en le standardi s 0 grandit ou se complexifie, a comme mission de rendre le travail plus efficace, souvent en le standardisant. Des fonctions de support logistique : fournisseurs de services internes, de support indirect de la mission de l’entreprise et de ses activités opérationnelles. ? cet effet, revoyez l’encadré 3. 4 Les six parties de base d’une organisation selon Mintzberg (1982), p. 99 de votre manuel Question 1 1 Le degré de centralisation du pouvoir dans la structure reflète la répartition de l’autorité. Nommez quelques-uns des avantages de la structure centralisée, d’une part et de la structure décentralisée, d’autre part. Avantages de la structure centralisée Facilite la mise en œuvre de politiques uniformes. Permet une meilleure coordination des activités. Facilite le contrôle des activités. Favorise les économes d’échelles. Favorise la diffusion de l’information. Rend l’organisation plus efficace dans un environnement stable.

Avantages de la structure décentralisée Décharge la direction générale d’une partie du fardeau de la prise de décision. Encourage la prise de décision et la prise en charge de l’autorité et des responsabilités. Donne aux gestionnaires une plus grande marge de manœuvre. Facilite la diversification des produits. Permet à l’organisation de s’adapter plus vite aux changements. Encourage la créativité et Finnovation. Question 12 Henry Mintzberg relève plusieurs mécanismes globaux de coordination des tâches en entreprise. Quels sont-ils?

Selon Henry Mintzberg, il existe plusieurs mécanismes globaux de coordination dans les entreprises : l’ajustement mutuel : la coordination s’effectue par le simple contact direct et la communication informelle entre employés; la supervision directe : un ne est 6 0 la communication informelle entre employés; la supervision directe : une seule personne est chargée de l’autorité et donne les directives aux autres employés qui travaillent ensemble sous sa supervision; la standardisation des procédés de travail : la coordination résulte de la spécialisation des taches et de leur interdépendance dans es procédés de travail formalisés par la technostructure; la standardisation des résultats : la coordination émerge de la spécification des résultats attendus des différentes tâches; ces résultats sont ici aussi formalisés par la technostructure,’ la standardisation de la qualification : la coordination résulte de la formation particulière de la personne qui exécute et connaît son travail; cette formation répond à des standards souvent établis de l’extérieur par des corporations professionnelles; la standardisation des normes : la coordination émerge de ‘assimilation par tous les membres de l’organisation des normes sociales et des croyances culturelles qui guident les comportements. En quoi consiste la forme organisationnelle dite entrepreneuriale? La forme entrepreneuriale est Simple et adaptable.

Cette forme se retrouve dans les petites entreprises ou les tâches sont peu différenciées et la division du travail peu poussée. La structure y est simple, la ligne hiérarchique est courte et les décisions sont centralisées vers le dirigeant-leader. La stratégie y est intuitive et s’appuie généralement sur la vision stratégique personnelle mûrie t adaptée par l’entrepreneur. Les microbrasseries québécoises comme Les Brasseurs du Nord (Boréale) ou Dieu du ciel! sont des entreprises de type entrepreneurial. À ce sujet, revoyez le tableau 3. 10 Les principales caractéristiques de la forme entrep de la forme entrepreneuriale, p. 21 6 de votre manuel Question 14 En quoi se distingue la forme fonctionnelle de la forme divisionnaire? principe de base de la forme fonctionnelle consiste ? regrouper les activités semblables sous la responsabilité des dirigeants fonctionnels qui, à leur tour, se rapportent à une administration centrale. Cette forme est efficiente pour les grandes entreprises qui offrent une gamme de produits limitée. Une compagnie d’assurance (La Cap tale, par exemple) est généralement de forme fonctionnelle. À ce sujet, revoyez le tableau 3. 11 Les principales caractéristiques de la forme fonctionnelle, p. 218 de votre manuel. La forme divisionnaire consiste à regrouper les activités des unités administratives qui visent les mêmes industries en entités administratives distinctes.

Contrairement au modèle fonctionnel, il ne s’agit plus ici de regrouper des activités logistiques similaires. Chaque unité productrice comporte un trio produit-compétence- marché distinct et est confiée à un cadre supérieur responsable des décisions dans le secteur qui lui est dévolu (c’est le modèle des grandes firmes américaines comme General Motors ou canadiennes comme Power Corporation). À ce sujet, revoyez le tableau 3. 12 Les principales caractéristiques de la forme divisionnaire, p. 220 de votre manuel. Question 15 En quoi consiste la forme professionnelle? Tout d’abord, l’augmentation fulgurante du prix du pétrole vient mettre fin à l’ère de Pénergie à bon marché en 1973.

La forme professionnelle est une organisation au sein de laquelle la base opérationnelle est prépondérante et agit comme si chacun de ses membres étai opérationnelle est prépondérante et agit comme si chacun de ses membres était son propre patron en fonction des standards dictés par sa profession. Cette base opérationnelle se compose de professionnels dont la compétence relève d’un savoir-faire particulier doublé d’une capacité de jugement propre. Ce savoir repose sur des savoirs formalisés acquis dans des universités ou Institutions spécialisées. Les hôpitaux, les universités et les firmes ‘architectes constituent de bons exemples de ce que peut être une organisation de forme professionnelle. À ce sujet, revoyez le tableau 3. 13 Les principales caractéristiques de la forme professionnelle, p. 223 de votre manuel.

Question 16 Dans quelle intention la forme Innovatrice a-t-elle été créée? La forme innovatrice a été conçue par les dirigeants des firmes diversifiées qui entendaient créer de l’intérieur de nouvelles activités au lieu de procéder à l’acquisition d’entreprises existantes. Elle vise à accroître la flexibilité pour stimuler l’innovation. À ce sujet, revoyez le tableau 3. 4 Les principales caractéristiques de la forme innovatrice, p. 225 de votre manue Question 17 En quoi consiste l’entreprise missionnaire? Selon Henry Mintzberg, on peut observer cette forme d’organisation quand une culture organisationnelle singulière et propre à fentreprise devient le mécanisme principal de coordination.

Dans ce genre d’organisation, dominée par une culture forte, les membres sont encouragés à la coopération, la division du travail est souple, la spécialisation du travail faible et la ligne hiérarchique très courte. Toyota est souvent citée comme un exemple d’organisation missionnaire. Question 18 Selon Henry Mintzberg, l’organisation peut être pensée comme un système de forces à équili un système de forces à équilibrer. Quelles sont ces forces en présence? Selon Henry Mintzberg, l’organisation peut être vue comme un système de forces à équilibrer. Ces forces sont : le besoin de direction, caractéristique des organisations entrepreneuriales.

Dans un contexte de turbulences, la nécessité de la formulation d’une vision stratégique propice à l’adhésion de tous au projet de l’entreprise renforce le besoin de leadership; l’efficience, caractéristique des bureaucraties fonctionnelles écanistes. Sur des marchés de masse et grandissants, les organisations ont tendance à accroître la formalisation et la standardisation des règles pour rationaliser le travail et assurer la rentabilité; l’expertise, caractéristique de la forme professionnelle. Dans un environnement complexe, hautement technologique, les employés très qualifiés ont tendance à revendiquer leur autonomie pour mieux exercer leur profession; la concentration, qui mène à la forme divisionnaire.

Dans un environnement de marché très diversifié, les cadres intermédiaires revendiquent une décentralisation pour mieux dapter leur organisation à leur marché; l’apprentissage et la collaboration, caractéristiques de la forme innovatrice. Dans un environnement changeant et hétérogène, l’entreprise en quête de changements et d’innovations doit être capable de créer de nouvelles connaissances, de générer de nouvelles idées et collaborations au sein de la structure aplatie. Question 19 La mondialisation change les règles du jeu concurrentiel et les formes d’organisation. Quelle est la caractéristique fondamentale de la forme mondiale d’une organisation? La caractéristique fondamentale de la fo 0 0