Histoire – Martin Luther

Histoire – Martin Luther

A) Luther B) contexte de diffusion C) Point de doctrines D) répercussion A) 1483-1546 allemand, devient moine catholique au couvent d’Erfurt. Etudie puis possède une chair en théologie a Wittenberg. Il est prédicateur a partir de 1514. Il est décrit comme un homme étant obsédé par le salut, et la peur de l’enfer. c’est pour ca qu’il s’est fait moine. Mythe de l’orage Contexte de diffusion Au 16eme siècle, les textes sacrés (nouveau + ancien) étaient réservés aux gens d’église, pour les messes ils utilisaient la vulgate ( bible en latin ) la plupart des gens « normaux ne comprenaient donc

De plus, nous somm env or 5 déclmé 30-5096 de la p rassurer la populatio le système des indul este noir qui a ment la, pour mis en place t la possibilité d’acheter l’effacement de leurs p ch s devant Dieu ce qui permet une entrée plus rapide au paradis en racoursissant le temps au purgatoire. Mais elle entre dans un cercle : elle cultive la peur de la mort et la crainte de Dieu afin que les gens paient de plus en plus d’indulgences qui permettrons d’enrichir Swipe to View next page l’église et surtout ses membres, il y a

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
donc une désacralisation due à ces abus.

Les gens de l’église et les lettrés s’attendent ‘ailleurs à des changements car la situation devient intolérable. De nombreux chrétiens attendent un concile pour réformer en profondeur l’Église catholique. Mais rien ne se met en place. Luther est donc le bienvenu lorsqu’il dénonce les pratiques de l’église, un autre facteur clé qui permettra la diffusion rapide des idées de Luther est le développement de l’imprimerie.

B) Point de doctrine En recherchant une réponse à ses interrogations sur le salut en 1512 il écrit « e juste suivra la loi. Dieu donne, sa justice infinie est un don » cta que Dieu est bon et amour et que le Chrétien n’a u’a simplement lui répondre par sa confession de foi et il sera sauvé. tout se trouve dans l’écriture sainte. De ce constat, il tire ces 95thèses qui le mettent en conflit avec la papauté en 1517. Car il critique la pratique des indulgences.

Par exemple: num 27 : « C’est une pure invention humaine de prêcher que sitôt que l’argent résonne dans leur caisse, l’âme s’envole du purgatoire. » Par cette critique, il reproche à l’église une désacralisation cta une confusion entre le spirituel et le matériel – > les fidèles effrayés paient et se conf désacralisation cta une confusion entre le spirituel et le matériel les fidèles effrayés paient et se confessent par peur de la mort et du jugement dernier négatif que par la conscience de leur faiblesse et parce qu’il accepte l’amour de Dieu.

Il manifeste une envie de retour au sources en souhaitant se baser uniquement sur les écritures saintes ex num 62 : « Le véritable trésor de l’Église, c’est le très saint évangile de la gloire et de la grâce de Dieu » Le pape lui demande de se retracer face à ses thèses mais il refuse et de ce fait il choisit de rompre avec l’Eglise en 1521 il est excommunié et mis au ban de l’emplre. Il est protégé par n fidèle puissant Frederic 3 de Saxe. C’est la-bas qu’il redige les textes fondamentaux du protestantisme et qu’il traduira la bible en allemand afin que chacun puisse la comprendre.

Il écrit les 5 Solae qui permettent de structurer la pensée spirituelle protestante : Sola Scriptura = la bible est la seule autorité pour toute les questions de foi et pratique // catho déclaraient que seul l’église pouvait définir le sens exacte et la bonne interprétation du texte Sola Fide et Sola gracia = seulement la foi permet la grâce de Dieu et seul Dieu peut l’accorder. // indulgences ( grâce par les œuvres, le p Dieu et seul Dieu peut l’accorder. // indulgences ( grâce par les œuvres, le pape ne peut pas décidé qui sera gracié.

Luther désire instaurer une relation de confiance entre Dieu et le fidèle et sortir de la crainte de Dieu engendrée par les catholiques. Finalement : Solus Christus, et Soli Deo Gloria= à Dieu seul la gloire et a Jésus qui interdisent les cultes des être humains morts ou vivant et des symbole’/ culte de Marie. (Jésus ne compte pas dans les saints car il est membre de la trinité) Il élabore aussi le Sacredo Universal ce qui signifie que chaque personne baptisée est « Prophète, prêtre et roi dans le oyaume du Christ » il anéantis la hiérarchie au sein de l’église Catholique.

Les pasteurs docteur en théologie sont au service de la communauté pour annoncer la parole de Dieu, ils ne sont pas supérieurs. Cest pour l’application de ce principe que la bible devait être accessible à un plus grand nombre et qu’il I a traduite afin que les gens voient que le purgatoire n’est qu’une invention et pour qu’ils fassent circuler «La Bonne Nouvelle» D) Conséquences : Luther se retrouve malgré lui à la tête d’une Nouvelle Eglise qu’il lui faut rapidement organiser pour éviter les débordements, à la ase il voulait simplement aider l’église.

Les cultes son PAGF organiser pour éviter les débordements, à la base il voulait simplement aider l’église. Les cultes sont donnés en allemand, il ne reste plus que le Baptême et l’Eucharistie comme sacrément, les pasteurs sont élu par la communauté et ils ne sont plus obligé de rester célibataires. Car il y a une Révolution sociale, la papauté avait une grande importance dans la politique. Par ex : pouvait décider le prix des impôts dans toute l’Europe occidentale. Luther sépare le spirituel du temporel (le spirituel ne doit selon lui pas s’occuper d’affaire politiques) .

En devenant réformé les princes ne sont plus soumis aux lois de l’église. Mais cela donne lieu a beaucoup de massacres. En 1529 Luther réinstaure le Catéchisme il y a le « Grand » destiné au pasteur et le Petit destiné au peuple. Le but est d’aider chacun à comprendre le message biblique afin d’éviter d’autres dérives et inventions. Les catholiques vont également donner du catéchisme et son actuellement beaucoup plus avancé que les protestants. Martin Luther est celui qui a lancé le mouvement protestantisme, et c’est surtout Calvin qui en est le législateur car il se mêle également du politique, ce que Luther refuse.