Histoire Helene

Histoire Helene

Hélène RIVIERE NO candidat CAP Petite Enfance Sni* to View Dossier HISTOIRE Situation . Progrès techniques et transformations dans l’industrie automobile (modèle Ford) Thème Etre ouvrier en France au XIXème siècle XXème siècle à Philadelphie. Il est ingénieur métallurgiste américain, promoteur le plus connu de l’organisation scientifique du travail et management scientifique. Principes de l’organisation Scientifique du Travail A la fin du XIXème, Taylor fait le constat que sans une bonne organisation du travail, il n’est pas possible de produire en grande uantité et de supprimer les conflits entre les ouvriers.

Après de nombreuses observations au niveau du travail des ouvriers dans le domaine de la métallurgie, il met en place « Organisation Scientifique du Travail (OST). C’est une méthode de gestlon et d’organisation des ateliers de production Ily a trois principes dans l’OST : La division verticale du travail : Avant, il n’y avait pas de hiérarchie donc les ouvriers faisaient de leur manière.

C’est pour cela que Taylor a mis en place une hiérarchie c’est à dire « les cols blancs » ui prennent les décisions au niveau des méthodes de travail et les ouvriers spécialisés non qualifiés (OS) c’est à dire « les cols bleus » exécutent le travail Imposés. La

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
division horizontale du travail : chaque ouvrier a une tâche précise et répétitive à faire tout en ayant un temps à respecter, selon les directives. Taylor supprime les opérations inutiles et garde la meilleure méthode pour produire plus.

La stimulation de la productivité : Taylor fait pression sur les ouvriers en leur disant que chaque pièce produite aura un effet sur leur salaire. Tout en sachant que si un ouvrier produit plus rapidement que le temps donné, il aura une prime alors que si il ne respecte pas le temps, son salaire diminuera. L’organisation scientifique raine donc une division ex temps, son salaire diminuera. L’organisation scientifique du travail entraîne donc une division extrême du travail et la parcelllsatlon des tâches qul force les ouvriers à devenir de simples exécutants.

Pour Taylor : « L’ouvrier n’est pas là pour penser mais pour exécuter B- Le fordisme Chaîne de montage dans l’usine de Ford en 1913 Définition Le fordisme est au sens premier du terme un modèle d’organisation et de développement d’entreprise développé et mis en œuvre en 1 908 par Henry Ford, fondateur de Ventreprise qui porte son nom, à l’occasion de la production d’un nouveau modèle la Ford T. Biographie de Ford Pour Ford, c’est de produire un modèle identique pour augmenter la production.

Pour produire ses voitures, il commande les pièces en grande quantité car la pièce à l’unité lui revient moins cher. A l’aide de ses principes, les ouvriers produisent beaucoup. Ses voitures oûtent moins chères et sont de plus en plus abordables pour les acheteurs. Le salaire : Depuis l’apparition du travail à la chaîne les conditions de travail sont plus difficiles. Les ouvriers démissionnent de plus en plus. Pour éviter cela, Ford augmente leur salaire.

Avant, ils percevaient 2 à 3 dollars par jour et maintenant 5 dollars. Ford voulait aussi que ses ouvriers puissent acheter les voitures qu’ils avaient produites. Donc, plus les ouvriers produisent, plus leur salaire augmentent et plus ils consomment. Ford a un système strict mais il sait motiver ses ouvriers n les récompensant avec un salaire plus régulier et élevé, contrairement aux principes du taylorisme. l- L’évolution des conditions du monde ouvrier en France. A- L’amélioration de la condition ouvrière.

LE NIVEAU DE VIE En 1840, 87% du salaire d’une famille ouvrière était consacrée au logement et à la nourriture. Et en 1937, 59% du salaire était consacrée au logement et à la nourriture, 9% aux soins personnels et aux loisirs. Entre 1840 et 1937, on voit que les familles utilisent moins d’argent dans le logement et la nourriture pour se consacrer ? d’autres dépenses par e nté ou leur loisirs. Le l’augmentation des salaires. AU NIVEAU SOCIALE Dès le 19ème siècle, l’Etat français intervient de plus en plus pour élaborer des lois sociales.

En 1864, les premiers droits sociaux sont mis en place comme par exemple le droit à la grève, les indemnisations contre le chômage, la vieillisse et les accidents de travail. A la moitié du 19eme siècle, le travail était compris entre 10 et 12h par jour. A la fin du 19ème et au début 20ème siècle, la durée du travail diminue. Elle passe à 8 heures par jour en 1919. Et en 936, le drolt aux 15 jours de congés payés et la semaine de 40 heures sont accordés.

La découverte des vaccins et des médicaments permet aux ouvriers de se soigner, d’améliorer leur hygiène et de vivre plus longtemps. B- Les difficultés rencontrées LA SANTE A partir des années 1960, les cadences imposées par le fordisme provoquent des gaspillages et des défauts de fabrication. La rapidité du travail entraîne la routine et l’abrutissement des ouvriers qui sont de plus en plus surmenés, absents et qui ont des accidents de travail. A cause de tout cela, les gains de roductivité diminuent et les ouvriers souhaitent un travail plus intéressant et veulent s’instruire.

Les revendications et les conflits réapparaissent. L’ECONOMIE En 1936, les ouvriers sont encore peu payés donc ne peuvent pas se permettre de partir en vacances malgré le fait que maintenant ils aient des congés payés. A partir des années 1970, la demande change. Les consommateurs souhaitent de nouveaux produits de meilleures qualités pour se différencier des autres. La standardisation du principe du fordisme ne le permet pas. Les entreprises ne euvent pas satisfaire leur besoin donc il y a une diminution de la consommation.

CONCLUSION L’industrie automobile a changé le monde ouvrier entre le 19ème siècle et le 20ème siècle car il y a eu des nouvelles méthodes de travall. La mécanisation facilite le travail des ouvriers qui gagnent plus donc leur niveau de vie augmente. Mais leur travail répétitif entraîne des répercussions au niveau physique et psychologique. A cause d’une organisation très stricte et d’une déqualification, les ouvriers se sentent exploités c’est pour cela que des conflits raissent. CEtat crée des