histoire des arts

histoire des arts

Statue de la liberté Sni* to View I-ldentification A- L’œuvre et l’artiste Gustave Eiffel et Frédéric Auguste Bartholdi sont les artistes de la statue de la liberté Ils sont tous les deux d’origine française. La statue de la Liberté fut inauguré le 28 octobre 1886. 46,07 m. La hauteur du sol au sommet de la base faire le tour, à la différence du bas-relief ou du haut-relief). Cette œuvre est exposé dans une ile à New York nommé Liberty Island. ll- Étude de l’œuvre A-Ce que raconte l’œuvre Cette œuvre est un portrait allégorique de la liberté.

Présence d’un personnage dont le décor est un motif qui représente la liberté. La posture du personnage est de face et ces gestes sont statiques. B-La composition de l’œuvre 2-Sculpture En effet cette représentation est réaliste. De plus les détails y sont figurés (tête, robe). l’œuvre est statique. Le personnage est vêtu d’une robe. Mais aussi le personnage porte une couronne et d’une tablette où est écrit la date de l’indépendance des États-Unis. Cela symbolise la liberté.

C-Le contexte de création 1 -L’artiste Les artistes ont offert cette œuvre aux américains L’idée d’un présent en gage de l’amitié franco-américaine et pour le centenaire de l’indépendance du

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
pays est due au politicien et historien Édouard de Laboulaye, auteur de Paris en Amérique et des Contes Bleus. Bartholdi aurait confié à ce dernier : « Je lutterai pour la liberté, j’en appellerai aux peuples libres. Je tâcherai de glorifier la république là-bas, en attendant que je la retrouve un jour chez nous. ? 2-Cœuvre Cest une œuvre original PAG » OF d là-bas, en attendant que je la retrouve un jour chez nous. » 2-l_’œuvre Cest une œuvre originale mals en plusieurs fois. Cette art est figuratif car cette représentation est simplifiée de la liberté 3-1_e contexte Un siècle après le soutien décisif apporté par les Français de Rochambeau et Lafayette aux Insurgents américains, les Français décident d’accomplir un geste fort pour commémorer le centenaire de l’indépendance de 1776.

Edouard Laboulaye, fin observateur de la vie polltique américaine et partisan décidé de l’Union face aux Confédérés, est l’initiateur de ce projet, né en 1870 et confié à son ami sculpteur Frédéric Auguste Bartholdi. En France, le Second Empire s’étiole alors et chute bientôt sans gloire ace aux Prussiens ; la République est établie, mais timidement, sans trop y croire en elle-même. Les Etats-Unis, quant à eux, sont en plein essor après cinq années de guerre civile, connue en France sous le nom de guerre de Sécession (1861-1865). ?La Liberté éclairant le monde» est censée non seulement consolider les liens historiques entre Français et Américains, mais surtout rappeler le triomphe des idées des Lumières par la double révolution aux Amériques et en France. Bartholdi imagine dès 1871 implanter la Statue de la Liberté sur Ille Bedloe, Amériques et en France. Bartholdi imagine dès 1871 implanter la Statue de la Liberté sur l’ile Bedloe, dans la baie de New York.

Elle aura le visage tourné vers l’Europe, en souvenir de la traversée depuis les Etats-Unis des principes désormais realisés de liberté personnelle et collective. La Statue joue donc un rôle symbolique important dans l’acclimatation du régime républicain en France. De plus,Emma Lazarus (1849-1887) est une poétesse américaine de confession juive. Elle est principalement connue pour son poème, « The New Colossus» «(Le Nouveau Colosse)» un sonnet écrit en 1883, ctuellement gravé sur une plaque de bronze dans une paroi du socle de la Statue de la Liberté.

Give me your tired, your Poor, Your huddled masses yearning to breathe free, The wretched refuse of your teeming shore. Send these, the homeless, tempest-tossed, to me, I lift my lamp beside the golden door ! Donnez-moi vos pauvres, vos exténués Qui en rangs serrés aspirent à vivre libres, Le rebut de tes rivages surpeuplés, Envoyez-les moi, les déshérités, que la tempête m’apporte De ma lumière, j’éclaire la porte d’or ! J’ai choisi cette œuvre car elle m’a beaucoup plu.