Histoire de la psychologie

Histoire de la psychologie

1- Introduction: Psychologue: La psychologie est un travail de pensé sur un vécu ou sur des événements. Le psychologue ne peut pas prescrire d’ordonnances (différent de psychiatre). Il existe des psychologues libéraux (non remboursé) et des psychologues au sein de structures tel que le CMP (Centre médico-psychologique). Psychiatre: Il est médecin car il a étudié 6 ans de médecine et 4 ans de spécialisation, le libéral est remboursé. Ils sont tous les deux une thérapie. Le pati confronté à certains toujours un sens. Swip next page euvent donc mener pie lorsqu’il est en psychologie ? Psychanalyste: Ils peuvent être psychologue ou psychiatre mais ils doivent avoir suivit une cure analytique, sur du long terme, ce sont des séances rapprochés et rie n n’est remboursé. Il travail sur les conflits inconscients de l’individu. Psychothérapeute: Il n’a pas les mêmes diplômes. 2- Aux origines de la psychologie: Les conceptions magiques: Pour donner du sens à un trouble mental on pensait qu’ils étaient dû aux conceptions magiques (ex:sorcellerie). Cette idée est resté dans certaines tribus.

Les conceptions médico-philosophique de la maladie dans magiques. On proposait alors comme traitement l’exorcisme. Ensuite (deuxième partie du moyenne âge), le fou est exclu de la société, il

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
est bouc-émissaire et portait tous les problèmes du monde. Il fallait trouver des explications aux drames comme la peste de Marseille, ils étaient donc considérés comme responsables. Puis, vers le 18ème siècles certains médecins se révoltent dont le Professeur Wyer qui exige que le fou soit donné à la médecine. On reconnaît alors une origine organique au malade.

Cest le début de la médecine expérimentale, l’autopsie devient possible. Un regard scientifique sur l’homme se pose. Cest aussi la naissance de la psychiatrie et la médecine se sépare de la philosophie, on propose alors une approche médical pour les troubles mentaux. e professeur Pinel à humaniser la médecine et la psychiatrie, il a libérer les malades de leurs chaînes, avec difficultés car les autres aliénistes avait peur de ces «sauvages». Il a fait le pari de faire confiance à ses Hommes, et a regarder le malade comme un humain et celui ci s’est considéré comme tel.

En 1838, Esquirol prolonge l’œuvre de Pinel en proposant une loi qui interdit les sévices et traitements dure vis a vis des aliénés. Il a également rendu obligatoire l’ouverture d’un asile par département. La psychiatrie qui était tabou se généralise grâce a l’augmentation des lieux. Le problème est alors normalisé et permet a la psychiatrie de progresser. A partir de là, on va observer une évolution dans les théories. B- Développements des observations: 1- Théorie organistes 2- Théorie dégénérative, explications plus génétique. – héorie psychogène, lié à des causes psychiques, aucun organ IS explications plus génétique. 3- Théorie psychogène, lié à des causes psychiques, aucun organe lésé rauma psychologique. 3- Naissance de la psychopathologie: sycho: psychisme, Patho: souffrance, maladie, Logie: étude. La psychopathologie est donc l’étude des troubles psychiques (différent de la psychologie). En France, c’est Ribot qui introduit la psychopathologie. La psychologie se sépare alors de la philosophie. A partir de la naissance psychopathologie, on reconnaît un continuum entre le normal et le pathologique.

Chacun peut un jour décompensé et être atteint. Théorie du cristal de Freud, 1 933: Freud va comparer le psychisme à un cristal, car quand un cristal se brise, les lignes de tructures sont différentes pour chaque morceau. e psychisme part du même principe, on se construit dans les premières années de notre vie en fonction de la nature des relations que l’on a avec le monde mais aussi la nature de la qualité des premières interactions qui vont structurer le psychisme du sujet. Les 5 premières années sont essentielles c’est là que l’on battit le socle psychique.

On reconnaît trois structures qui sont irréversibles mais un trauma est susceptible de décompensé, et on décompense sur la structure. On reconnaît différentes crises, les crises internes (pertes) et es externes (déroulement vie): naissance, enfance, adolescence, passage à l’age adulte, vieillesse etc. Les rituels sont la pour aider le sujet à passer les différentes étape de la vie. Néanmoins, en occidents on perd de plus en plus ces rituels et donc l’individu est amener à les faire lui même. Les crise interne et externe constitue un exemple de trauma elles mettent à j même.

Les crise interne et externe constitue un exemple de trauma, elles mettent à jour sa structure véritable. Freud propose la métaphore du cristal, pour illustré la structure psychique, pour être susceptible d’être à l’épreuve d’un trauma et ‘une décompensation (mise a jour de la structure sous le coups des symptômes violants qui apparaissent). Ex: décompensation schizophrénique de l’adolescence. es 3 structures que reconnaissent la psychopathologie: NEVROSE Sujet conscient de ses troubles ETATS LIMITES Non conscient mais se sent victime.

PSYCHOSE Sujet non conscient de ses troubles On s’inscrit dans une névrose quand il y a eu une résolution du complexe d’œdipe. – névrose obsessionnelle (TOC), qui se caractérise dans la maîtrise. – névrose phobique, inhibition dans le comportement lié a des peurs. – névrose hystérique, connu depuis l’antiquité. Les premieres théories étaient basées sur l’idée ue l’utérus se déplacé dans le corps et empêche certain nerveuses. Aujourd’hui, 4 OF IS rupture. Ils sont sans cesse en train de répéter leur abandon. Entraîne aussi certaines dépendances toxiques et sont souvent des sujets qui passent à l’acte.

Le psychotique nécessite un traitements médicamenteux pour estomper les symptômes qui peuvent être invalidants. I n’y a pas de culpabilité chez les psychotiques. On distingue trois troubles psychotiques: – Schizophrénie (pensé fêlé), se caractérise par un délire de a pensée et des hallucinations qui peuvent être de nature différentes. – Psychose maniaco-dépressive (PMD) appelé aussi trouble bipolaire, se caractérise par une succession d’accès mélancoliques (délire de la pensé d’autoaccusation) et accès maniaque qui est un ressentit de toute puissance.

Dans son délire, il peut faire des achats fou, partir a l’autre bout du monde etc. – Délire paranoïaque, pensé délirante sans hallucinations qui prends la forme dune parano,’ «l’autre veut me détruire». Dans son délire le malade peut suivre des personnes qu’il pense dangereux. TYPES D’ANGOISSES NATURE DE LA RELATION A L’AUTRE Pour le névrosé angoisse de castration, peur de perdre. pour l’état limite angoisse abandonnique. Pour le psychotique angoisse de morcellement (se décomposer). Pas de distinctions avec l’autre sa pensé et la sienne.

Génitalisé car l’autre et reconnu comme différent de sois et dans une dimension de complémentarité. Anaclitique car besoin de l’autre. Revis sans cesse un drame qu’il a vécu car il ne la pas intégrer. Fusionnelle, l’autre n’est pas reconnu comme différent de sois. psychopathologie, il s’intéresse aux hystériques. Il étudie l’hypnose comme études thérapeutiques. Charcot, neurologue français, (une génération avant Freud), étudie les maladies neurologistes, puis il s’intéresse au mouvement de l’époque les malades hystériques.

Dans les années 1860, ils sectorise les malades dans les hôpitaux en fonctions des symptômes. Les crises commenceront a ressembler au crises épileptiques, car les malades transposent ce qu’ils voient. L’hystérie dans l’antiquité était propre à la femme et dû a un dysfonctionnement de l’utérus et surtout chez les jeunes filles et les veuves l’abstinence sexuelle. Au moyenne âge, on dsait qu’elles étaient soit ensorcelés soit u’elles disposaient dune connexion avec dieu entraînant des crises mystiques. Ensuite, Charcot attribue aux malades une lésion neurologique donc une maladie d’origine organique.

Celle ci serait dû a un trauma sexuelle que les femmes mettraient en scène lors des crises. Ensuite, Freud donnera sens à l’hystérie en se basant sur le fantasme (complexe d’œdipe), on passe alors de la théorie du trauma à la théorie du fantasme. De ce fait, à partir de la 2nd guerre mondiale, il n’y aura plus de grandes crises d’hystérie. Extraits du film Augustine: La salpêtrière était l’endroit où l’on observait les malades. Grâce à cela les femmes de l’époque existaient (considéré comme l’un des premiers mouvements féministes).

Les célèbres leçons du mardi sont destinés aux médecins, ils utilisent l’hypnose pour créer une crise et ainsi étudier les signes et symptômes. « une lésion sans trace matériel = un trauma il y a eu un choc mais il n’y a aucune trace. e 04. 09. 2014 6 OF IS matériel = un trauma il y a eu un choc mais il ny a aucune trace. 4- Schéma de représentation: A- Définitions: L’inconscient est considéré comme l’indésirable, il est séparé de tout le reste par une frontière qui fonctionne bien a censure, elle fait en sorte que ce qui siège dans l’inconscient y reste malgré que l’inconscient exerce une poussée sur la censure.

Les moyens d’accès a l’inconscient sont l’hypnose, le rêve, le lapsus, l’acte manqué et la cure analytique. e préconscient sépare le conscient de l’inconscient, c’est une couche intermédiaire, à travers laquelle transite les représentations qui vont du conscient vers l’inconscient ou inversement phase descendante et phase ascendante. Le préconscient est accessible par un effort de mémorisation et de concentration, il sert également à allégé le conscient. Le conscient c’est toutes les donnés accessibles facilement.

Le conscient a un sorte de barrière (système de pare excitation) qui vise à filtrer les éléments de l’extérieur et préserver une homéostasie. En 1900, Freud propose la première représentation de l’appareil psychique, celle-ci sera décrite en trois instances (inconscient- préconscient-conscient). e topique qui vient du grec Topos qui signifie lieu désigne l’organisation de l’appareil psychique. Le refoulement, c’est processus inconscient qui vise à dégager l’idée du conscient vers l’inconscient.

Cette représentation a hangé de lieu mais fait parler d’elle autrement, elle fait pression sur la censure car elle souhaite remonter au conscient. La censure exerce une pousse inverse que l’on appelle la contre poussé ou le conflit interne. Le conflit interne est une inverse que l’on appelle la contre poussé ou le conflit interne. Le conflit interne est une tension psychique. Toutes tensions ont le même objectif: s’évacuer. Celles-ci s’échappent donc dans le symptôme qui est l’expression d’un conflit interne, il permet aussi la décharge de la tension.

En fonction du courant de pensée du psychologue, il ne travaillera as de la même manière. Deux thérapies se distinguent: TCC: (thérapie conitivo-comportementales) Le psychologue va mettre au travail le patient consciemment pour faire disparaitre le symptôme. Il ne cherche pas à comprendre d’où vient le symptôme mais le seul but est de le faire disparaître. Le patient est mis a l’épreuve. Le danger avec cette thérapie est le déplacement du conflit sur un autre symptôme. Psychanalyse: Le psychanalyste va chercher le sens du symptôme, et cherche les réels sources du conflit.

La cure analytique, l’objet refoulé est une sorte de nœud, c’est e premier trauma refoulé disposant de fragments autour de lui. D’association en association (principe de libre association), le patient dévoile le conflit d’origine, le psychanalyste peut donc y avoir accès. La tension se dégage alors par une élaboration par le verbe. Indirectement dans cette situations, nous n’avons pas besoin de nous intéresser au symptôme car il disparaîtra lorsqu’on élaborera le conflit. ?Apprendre à vivre avec ce que l’on a vécu et reconnaitre que notre vécu fait parti de notre histoire». C’est tout l’intérêt de la psychanalyse, mais celle ci est coûteuse en temps. B- Historique: Charcot, faisait une percé franche dans l’inconscient grâce ? l’hypnose. Freud a également utilisé l’hypnose pour accéder a l’Inconscient grâce à l’hypnose. Freud a également utilisé l’hypnose pour accéder a l’inconscient et notamment à la représentation refoulé. Il avait compris que derrière l’hystérie il y avait un conflit non résolu.

Néanmoins, Freud décide de changer sa méthode qu’il juge non respectueuse du patient car celui ci ne se souvient de rien et donc n’a pas la connaissance de ce qu’il a dit. En 1890, Freud revient de Viennes et poursuit son étude sur ‘hystérie, il s’installe en libéral et s’associe à Brower qui deviendra son complice. L’idée central de Freud était que les conflits avaient un lien étroit avec la sexualité. Il utilisera ensuite la méthode cathartique: c’est l’utilisation de la parole, le patient est invité à faire récit de son histoire et on attend de ce récit une décharge de l’affect (émotion).

Quand il utilise cette méthode, il utilise des actions franches et invasives (position des mains) et un questionnement incessant. Celui-ci avait tendance à orienter le discours du patient, jusqu’au Jour ù une patiente lui dit «laissez moi parler», il adhère donc a la méthode de la libre association (injonction qui est faite au patient de parler librement sans contrôle de sa parole) et il propose également au patient de s’allonger pour se détendre, et ainsi arriver au accéder aux couches les plus profondes (la position allongé faciliterait cela).

Le fauteuil est situé derrière, pour ne pas influencé le discours du patient. En se retirant de la scène, on peut dire que Freud fait en sorte que la parole du patient devienne l’acte thérapeutique lul même. Grâce au transfère on accède au conflit du patient, il projette sur e thérapeute un personnage familier, durant la cure il répète le conflit du patient, il projette sur le thérapeute un personnage familier, durant la cure il répète le conflit.

Le transfère peut se faire dans toutes relations d’aide (attention que le patient ne projette pas en vous un sauveur). 6- Les théories de Freud: film Dangerous Method A- Comment Freud a inventé la psychanalyse? Les jeunes années (1856- 1900): Freud fait des études de médecine, il obtient des bourses lui permettant de faire des stages et s’installe en cabinet, ce qui lui permet de créer son isciple (réunion du mercredi de Freud). Progressivement le cercle s’agrandit, Freud crée une assemblé.

Freud écrit des textes accessibles à tout public et publie des cas cliniques. Il interprète des personnages célèbres comme Mickel Ange et communique par des conférences ses découvertes à l’ensemble du monde. Freud va s’auto-analyser en analysant systématiquement tout ses rêves qu’il interprète. Toute sa théorie est faite grâce a son auto- analyse. En 1900, les principaux éléments de la psychanalyse sont fixés: théorie du refoulement dans l’inconscient théorie de la sexualité infantile La psychanalyse se pose comme une théorie du psychisme.

B- Chronologie des concepts de Freud: 1895: l’inconscient est considéré comme une partie perturbé du psychisme, qui renferme des pensées refoulés car inacceptables. Ces pensés se transforment et resurgissent sous forme déguiser à travers des angoisses ou des symptômes. Le symptôme permet d’éviter l’angoisse car lorsqu’il y a une tension que l’on ne peut pas évacuer, elle prend la forme d’une angoisse. Cinconscient est régie par le principe de plaisir car dans l’inconscient le seul objectif est d’évacuer une tension (a 0 OF