histoire de la france

histoire de la france

la liberté guidant le peuple Fiche d’identité de l’œuvre Artiste : Eugène Delacroix Période : Le Romantisme Type : Peinture a l’huile Genre : Peinture Historique Date de création : 1830 Lieu d’exposition : Le Louvre Biographie de l’arti or fi Sni* to View Eugène Delacroix est n le 26 avril 1798 a Charenton-Saint• Maurice (Seine) et mort à Paris le 13 août 1863. Il a vécu ds un milieu bourgeois ; son père était dans la politique et sa mère était la fille de l’ébéniste de Louis XIV.

Cest un peintre majeur du mouvement romantique apparu en France au début du XIXe iècle. Delacroix a abandonné la tradition académique : suivant un mouvement semblable à celui qui s’accomplissait alors dans la poésie, il sacrifia le dessin au profit de la couleur. Delacroix a fait les Beaux – Arts. Ses œuvres firent de lui le chef du courant romantique en peinture. La plupart des œuvres de Delacroix viennent de la littéraire. Mais il a aussi exécuté des œuvres engagées souvent en rapport avec l’actualité, comme Les massacres de Scio, et des tableaux à thème religieux.

Au cours d’un voyage en Afrique du Nord en 1837, il fut l’un des premiers aractéristique des artistes

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
romantiques du XIXe siècle. Lors de l’exposition universelle de 1855, il fut reconnu comme l’artiste qui sut dépasser la formation classique pour renouveler la peinture, ce qui n’empêcha pas ses œuvres d’être fort admirées des uns, et fort critiquées par d’autres. Delacroix fut un des peintres officiels du Second Empire. L’œuvre de Delacroix a eu une influence sur bon nombre de peintres, comme Vincent Van Gogh.

Ses tableaux témoignent en effet d’une grande maîtrise de la couleur Contexte historique de Vœuvre Charles X et son ministre Polignac, ( qui était peu apprécié) emettent en cause les acquis la République -Lors de la session de la Chambre du 02 mars 1830, Charles X menace de sévir. Les députés ne veulent pas de changement et refuse de collaborés. N’ayant pas le soutient des députés, le roi décide de signer et de publier quatre ordonnances dans le journal «le Moniteur». Ces quatre ordonnances consistent à suspendre la liberté de la presse, à dissoudre la C éputés,à réformer le barricades.

La population se révolta et se fut le déclenchement de la Révolution à Paris. Pendant trois jours le peuple parisiens s’est mobilisé et s’est soulevé contre le roi : c’est e que l’on a appelé «Les Trois Glorieuse» Finalement Charles X décide d’abdiquer. Les Bourbon sont renversés. Il est remplacé par Louis-philippe d’Orléans, qui devient «Roi des Français», en leur promettant de respecter la charte . Description de l’œuvre et interprétation Cest une huile sur toile d’une taille imposante cm .

La scene se déroule à Paris , car on peut apercevoir la Tours de la Cathédrale Notre-Dame. Une foule d’émeutier franchit la barricades. Une Barricade est une muraille désorganisée de pavés, de poutres et de tout ce que l’on trouve pour boucher une ue. Elle permet de stopper et bloquer le passage des troupes. Cet dernière est recouvert de corps des deux camps : la population et les soldats. Le personnage représenté au centre de l’œuvre est une femme, qui est en hauteur sur les reste d’une barricade.

Elle porte une robe retroussée ou arrach ir sa poitrine nue ce la gauche, regardant en arrière, pour motiver les émeutiers ? continuer à la suivre. Les cheveux sont noués et coiffés d’un bonnet rouge, appelé Bonnet Phrygien. Sa jambe gauche est en avant pour essayer de nous montrer qu’elle veut avancer et gagner. Un tissu rouge ceinturé à sa taille volette sur la gauche. Nous pouvons prendre certains élément de nos connaissances. Nous savons que le drapeau tricolores est interdit depuis 1815 ; nous pourrions interpréter ça comme de la provocation.

Cet femme qui est représentée au centre a des traits de ressemblance avec notre Marianne actuelle, nous pourrions d’ailleurs suppose que c’est cet femme qui a inspiré notre Marianne,l’allégorie de la République. Elle représente le peuple et un modèle statuaire antique Cette femme semble guider le peuple , qui la suit en enjambant et en marchant sur ette barricade : elle les guide vers la lumière. Ce qui est appelé lumière, peut être décrit par deux chose : l’endroit du tableau qui est le plus éclairé ou la lumiere peut etre a ce moment la le synonyme de victoire.

Sur sa gauche se tient un jeune garçon, armé de pistolets, une sacoche en bandoulière et une casquette-béret sur la tête. Sa bouche est ouverte et il regarde vers le spectateur. Jambe droite en avant, bras droit en l’air, bras gauche en arrière. Le jeune garçon armé de pistolets représente typiquement l’enfant des rue de paris à cette époque. ll pourrait d’ailleurs s’agir sur le ableau , de Gavroche le garçon des rues des Misérables de Victor Hugo. Derrière c PAGF d’ailleurs s’agir sur le tableau , de Gavroche le garçon des rues des Misérables de Victor Hugo.

Derrière cette femme,un homme avec un haute-forme et un fusil à pompe, la suit;il est en tête de la foule derrière elle. IL représente typiquement le bourgeois de l’époque. Sur la barricaderon aperçoit un homme avec un bonnet de police qui s’accroche aux pavés, ce qui nous laisse imaginer que rien ne résiste au mouvement du peuple guidé par la liberté. Au pied de la femme, un homme à quatre pattes, egarde en direction de cette dernière, ce qui nous laisse imaginer un signe d’espoir. On voit aussi que la femme foule aux pieds des soldats ( premiers plan).

On aperçoit aussi le peuple qui forme une masse informe au milieu de la fumée ( partie la plus sombre du tableau) ; cela provoque un effet de bloc , de masse qui avance tous solidaire. Les couleurs dominantes dans ce tableau apparaissent évidentes : il ya le bleu ,le blanc , le rouge ,le noir ; elles émergent de la fumée , de la grisaille présente sur tout le tableau (sauf au centre). Les trois premières sont des symboles importants de la République Française. uraient préféré une image plus idéaliste ou plus pacifique de ces Journées de Révolutions.

Le tableau fut très mal accueillit par le public car pour lui « La Liberté » est représenté comme sale , dévergondée ,débraillée , plus proche d’une poissarde que d’une déesse. Elle est jugée comme étant disgracieuse, très peu féminine , avec une musculature proche de celle d’un homme jusqu’à la , il était d’usage de peindre des allégories idéalistes (c’est-à-dire belles ,célestes sereines… ) Courant artistique Il a peint pendant la période du réalisme et pendant la période du classicisme.