Histoire

Histoire

La Guerre du Rif La guerre du Rif est une guerre coloniale qui opposa la République Rifaine d’Abdelkrim El Khattabl aux armées Espagnole et Française, Déclenchée en juillet 1921 et a prlS fin en mai 1926 dans le Rif (chaîne de montagnes du nord du Maroc), est une guerre extrêmement violente qui a causé des dizaines de milliers de morts, qui a coûté des fortunes prodigieuses, et laissé un pays et une population saccagés par les bombardements et les armes chimiques, ainsi elle a marqué une étape décisive dans la construction de la nation marocaine. r7 Sni* to View 1. CONTEXTE géogra qu Le Rif est la région o située au nord du Maroc, bordée par la mer M diterran e au nord, le Moyen Atlas au sud, l’océan Atlantique à l’ouest et l’Algérie à l’est. Sa population totale est très difficile à estimer, celle-ci est formée de races diverses, notamment les Berbères qui sont majoritaire suivie des Djebalas. Les tribus berbères qui l’habitent ont régulièrement résisté aux tentatives d Invasion des royaumes chrétiens du nord, notamment le Portugal et l’Espagne. (Voir annexes) 2.

Une guerre coloniale et ses origines Tout a commencé en 1 900, lorsque les Espagnols ont décidé de

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
onquérir le rif, Ily a plus de cent ans, les causes qui conduisirent à la guerre du rif débutèrent, celle-ci est la conséquence de la lente progression militaires subis par l’armée coloniale Espagnole qui a déclenché entre autre cette violente guerre en Juillet 1921. Suite à ces évènements l’Espagne a donc mis en place une stratégie afin de mieux dominer les rifains, celle-ci consiste ? favoriser les affrontements entre tribus rivales.

Malgré cette stratégie, plusieurs échecs ont été infligés à l’armée espagnole de la part des rebelles berbères, notamment la tribu des Beni Ouriaghel qui a résisté et mobilisé ses troupes sous les ordres de Mohamed Ben Abdelkrim El-Khattabil pour faire face à cette puissance coloniale. 3. a Bataille d’Anoual Le 20 juillet 1921, le commandant général Silvestre2 lève une puissante armée de 30 000 hommes pour en finir avec la tribu des Beni Ouriaghel qui était composé de 5000 soldats.

Cette bataille qui durera 2 jours et qui opposa l’armée coloniale espagnole à l’armée rifalne de Mohamed Abdelkrim Al Khattabi, dans la région de Temsamane. Les affrontements ont été violents, Abdelkrim inflige à l’armée spagnole une sévère défaite. La victoire d’une armée de résistants rifains sur l’armée espagnole qui subit une véritable débâcle, le bilan de ces oppositions est de 18. 00 soldats espagnols tués, des milliers d’hommes blessés ou portés disparus ainsi que 700 prisonniers, soit la presque totalité des troupes du général Silvestre qui s’est ensuite suicidé suite à cette humiliation. Tandis que du côté des rifains, des centaines d’hommes blessés et seulement 1 000 soldats ont erdu la vie lors de cette sanglante bataille. *AGF 9 rif 7 vie lors de cette sanglante bataille. Abdelkrim profite et saisies une grande quantité d’armes lourdes et légères sur le champ de bataille.

Cette victoire rifaine eut une répercusslon énorme dans le monde entier et plus particulièrement en Europe. Ce massacre marque le début de la guerre et provoque une des plus importantes instabilités et crise politique qu’a dû subir la monarchie libérale du roi d’Espagne Alphonse X1113 et qui a par conséquent provoquer un coup d’État le 13 septembre 1923 par le général Miguel Primo de Rivera4 à Madrid. 1. Mohamed Ben Abdelkrim El-Khattabi : Est un résistant rifain t chef d’un mouvement de résistance contre la France et l’Espagne lors de la guerre du Rif au Maroc. (Voir annexes) 2.

Le commandant général Silvestre : Est un général de corps d’armée espagnole. (Voir annexes) 3. Alphonse XIII : Est le 41e Roi d’Espagne. (Voir annexes) 4. Général Miguel Primo de Rivera : Est un général et homme politique espagnol. (Voir annexes) 4. Abdelkrim et la République du RIF (Voir annexes) Suite à cette légendaire victoire et à son succès, c’est ainsi que le projet ambitieux d’Abdelkrim El Khattabi se lance. Il réunit les hefs tribaux le 1er février 1922 et crée la République confédérée des tribus du Rif, et ainsi il devient président de cette république.

Il crée un parlement constitué des chefs de tribus qui vote un gouvernement. Mohamed ben Abd El-Krim Al Khattabi est né en 1882 au Maroc et plus précisément à Ajdir qui est une commune de la province cfAl Hoceima, fils d’un juge islamique, il fit des études religieuses tradition PAGF3C,F7 de la province d’Al Hoceima, fils d’un juge islamique, il fit des études religieuses traditionnelles, ainsi que des études de mines et de technologie militaire en Espagne.

Il est devenu le chef d’un mouvement de résistance contre l’Espagne et la France par la suite lors de la guerre du Rif et est considéré comme le seul et unique sultan du Maroc a la place de Moulay Youssef ainsi qu’un symbole du combat contre le colonialisme. Abdelkrim est le seul à avoir presque réussi à interdire la production du cannabis, car il considérait sa production ainsi que sa consommation comme illicite.

Après de nombreuses bataille contre les rifains, les espagnols ne faisaient qu’accumuler les échecs Finalement, en 1924, l’Espagne retire ses troupes le long de la côte marocaine. 5. Intervention française En 1924, La France intervient pour venir au secours des Espagnols et entre en conflit. Celle-ci s’est rendu compte que laisser l’Espagne se faire valncre par les indigènes rlfains créerait un danger pour ses propres territoires, son propre protectorat qui était au sud du Rif. L’entrée de la France en guerre avec les troupes rifaines est un élément décisif qui va mettre fin à la guerre.

En avril 1 925, Abdelkrim lance son offensive vers le sud, où il repousse troupes françaises vers Fès et Taza, tandis qu’en 1925, celui-ci combat une grosse armée de 500 000 soldats français et spagnols dirigée par le maréchal Pétain6 et le général Primo de Rivera. Ce combat entre les forces d’Abdelkrim et celle du maréchal Pétain et les espagnols dure une année. 5. Moulay Youssef : Est un S d’Abdelkrim et celle du maréchal Pétain et les espagnols dure une année. 5. Moulay Youssef : Est un Sultan du Maroc. (Voir annexes) 6. Maréchal Pétain : Est un milltaire, homme politique, diplomate et homme d’État français. Voir annexes) 6. Défaite Rifaine Ce terrible combat aboutit à la victoire des armées française et espagnole contre les forces d’Abdelkrim. Le marechal Pétain utilise lors de ce combat des avions munis de gaz moutarde qui bombarderont des villages entiers, faisant des rifains les premiers civils gazés cruellement dans « Histoire. Le bilan estime plus de 150 000 morts civils. l. Abdelkrim captif Après de nombreuses négociation qui échouent, le rebelle se rend au français afin de protéger les seins, autrement dit, afin que les civils soient épargnés.

Abdelkrim est donc comme prisonnier de guerre et est exilé avec sa famille en 1926 à La Réunion ou il sera installé dans le Château Morange jusqu’en 1 929 et après uelques années, en mai 1947, il réussit à s’échapper de la France et passe la fin de sa vie en Égypte et plus précisément au Caire où il meurt en 1963. 7. Les conséquences de la guerre l. Guerre chimique Durant cette sanglante guerre, les français et les Espagnols ont utilisé des armes chimiques de destruction massive dont la plus dangereuse parmi tant d’autres est celle de type gaz moutarde.

Ce gaz est un composé chimi ue atoxique, un liquide visqueux incolore et sans odeur , qu aves brûlures peau et des muqueuses, il traverse les vêtements , ainsi que les asques et le caoutchouc. Tout d’abord, les bombes furent utilisées par l’artillerie, et ensuite les bombes chimiques furent larguées par des avions pour la première fois dans l’histoire de l’aviation et tout particulièrement entre 1923 et 1927. Les cibles visées étaient la population civile, la plupart des bombardements furent sur les lieux commerciaux où se trouve la majorité de la population civile, et plus exactement durant les marchés hebdomadaires.

Les victimes ont été nombreuses à cause des armes chimiques de destruction massive, notamment des populations civiles, des nimaux de la végétation, l’environnement ainsi que l’eau qui était devenu imbuvable. Non seulement la population qui a vécu la guerre souffrait de douleurs intenses dans leurs corps, mais aussi les effets de ces armes ont été infligé à leurs descendants et qui a causé diverses maladies telles que le cancer du larynx et qui est ensuite transmis de génération à génération.

Il. Les pertes humaines des deux forces Durant cette sanglante guerre qui a fait de nombreuses victimes dans les deux camps, les forces en présence étaient l’Espagne et la France contre la République du Rif. L’Espagne avait une armée de 63 000 à 125 000 soldats, ainsi que la France qui avait entre 60 000 et 65 000 hommes dans son armée, tandis que les troupes d’Abdelkrim étaient seulement composées de 35 000 à 50 000 rebelles.

La guerre a causé une perte de 26 500 hommes espagnols et de 26 873 soldats français ainsi que 30 000 victimes rebelles dont IO 500 hommes espagnols et de 26 873 soldats français ainsi que 30 000 victimes rebelles dont 10 000 morts et 150 000 civils rifains tués. (Voir annexes) Cette sanglante guerre a fait beaucoup de victimes, et plus particulièrement des civils. Celle-ci est une conséquence de ombreuses rébellions rifaines menées par Abdelkrim, ceux-ci voulaient être indépendants et libre.

Cette guerre se résume avec la Bataille d’Anoual, ainsi que l’intervention française et Futilisation pour la première fois de l’arme chimique de type gaz moutarde. Cette guerre est aussi la cause des bombardements des rifains en 1958/1959 par le roi Hassan 117 du Maroc qui fait des milliers de morts, car ceux-ci voulaient l’indépendance du Rif suite au régime dictatoriale et injuste de celui-ci. Il faut mentionner que l’ar e n’a apporté aucun Il faut mentionner que l’armée marocaine n’a apporté aucun