Hda Persistance De La M Moire Salvador Dali

Hda Persistance De La M Moire Salvador Dali

La persistance de la mémoire Salvador Dali Présentation de l’oeuvre ‘ Salvador Domingo Felipe Jacinto Dali i Domènech, 1er marquis de Pübol, connu sous le nom de Salvador Dali, est un peintre, sculpteur et scénariste surréaliste espagnol, né le 11 mai 1904 et mort le 23 janvier 1989. Il est né et mort à Flgueras, en Catalogne, où il a créé son propre musée en 1974, le théâtre-Musée Gala Salvador Dali. Persistance de la mé mesure 24 sur 33 cm tableau est exposé a Ce tableau représente paysage de Catalogne. Contexte artistique 1. Cette œuvre a tech l’huile sur toile.

Ce New York. les célèbres « montres molles » devant un Le travail de Dali s’inscrit dans le courant surréaliste. Cest un mouvement littéraire et artistique de la première moitié du XX ème siecle qui utilise les rêves pour arriver à une forme de création qui doit échapper à la raison. Contexte historique En 1930, la dictature de Primo de Rivera instauré en 1923 prend fin. Un an plus tard, plus exactement le 14 Avril 1931 la Ill ème bouleversements et d’enthousiasme. Ces évènements inspirent les peintres surréalistes à développer leurs Idées.

Analyse de l’oeuvre La valeur du cadre est un gros plan

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
tandis que l’angle de vue est un angle plat. La lumière vient de quatre points différents. Cette lumière est forte et artificielle. une atmosphère terne, voire sombre est présenté dans ce tableau. Cette atmosphère est due aux couleurs froides des montres molles, du gris de la tête et de l’arbre mort. En revanche, Parrière plan semble baigné d’une clarté grâce à la luminosité du ciel mais aussi à la couleur jaune des rochers. Au 1er plan, on peut voir trois montres : une première montre est dans l’angle inférieur gauche du tableau.

Elle est entièrement recouverte de fourmis. Elle est posée sur le bord d’un parallélépipède qui ressemble à une terrasse. Juste au dessus, la deuxième montre est molle. Elle semble se répandre sur le bord de la « terrasse Elle nous donne une heure clairement visible « 7 heures moins cinq » La trolsième montre est à droite de la deuxième. Elle est posée sur le cou d’une tête allongée vue de profil. Cette tête est inspirée dun autre tableau de Dali nommé Le grand masturbateur datant de 1929.

Au second plan, il y’a un arbre qui se dresse qui à l’air de transpercer la « terrasse C’est PAG » OF d yla un arbre qui se dresse qui à l’air de transpercer la « terrasse C’est un arbre mort possédant une seule branche à laquelle est uspendue une quatrième montre qui est elle aussi molle. À l’arrière plan sur la gauche on peut voir un rectangle bleu dont on ne voit qu’une partie. Ce rectangle pourrait représenter la surface d’une piscine. À droite et au fond du tableau, des rochers descendent vers la mer sous un ciel bleu et blanc.

Interprétation : Ce tableau renvoie un message très profond : la complexité du Temps. En effet, Dali peint des éléments très en relation avec le sujet qu’il veux exprimer à travers cette œuvre. La disposition des éléments, la couleur et l’utilisation de la lumière opposent le remier plan et le second plan à l’arrière plan du tableau. On peut comprendre cette œuvre de deux façons différentes : L’olivier mort et le caractère désolé du paysage à l’avant symbolisent peut être le caractère inévitable du Temps, qui conduit chacun à la mort.

La tête au milieu du tableau est comme écrasée. Selon les activités que l’on pratique, le temps peut paraître s’étirer indéfiniment ou, au contraire, passer trop vite. L’arrière plan du tableau nous montre un paysage lumineux aux rochers solides celui du passé qui justifie le titre de l’oeuvre La persistance de la mémoire . Concl solides celui du passé qui justifie le titre de l’oeuvre La persistance de la mémoire Concluslon et comparaison : Salvador Dali , artiste surréaliste, renvoie plusieurs messages dans chacune de ses œuvres.

Ces tableaux visent à faire réagir le public. Dans ce tableau, la complexité du Temps est le sujet principal. La peur de la mort est aussi un sujet exprimé dans cet œuvre. Il évoquera ces sujets dans d’autres œuvres. Dali reprend cette évocation vingt ans plus tard, sous l’influence des avancées scientifiques avec une toile intitulée Désintégration de la persistance de la mémoire. En effet, le peintre reprend le tableau d’origine mais en changeant des éléments.

Dans cette version de la toile,le paysage d’origine a été rempli d’eau. Le paysage flotte maintenant à la surface tandis que les blocs d’origines sont divises en petites briques dispersés sur tout le premier plan. Au second plan, des cornes partant des brlques symbolisent les missiles atomiques selon Dali. L’olivier mort sur lequel est suspendu une montre molle commence elle aussi à se diviser. Quartes nouvelles montres ont été ajouté par rapport à la première version. Le visage humain est ici transformé en un étrange poisson.