Guide De La Sonorisation 2009

Guide De La Sonorisation 2009

Cours de Sonorisation version 2009 Cours de Sonorisation Version 2009 Pascale Snoeck 2009 page 1/73 Cours de Sonorisati Introduction Le son intervient dan forme de « Bande son or76 Sni* to View es, que ce soit sous Le sonorisateur intervient dans la partie TECHNIQUE du spectacle, mais aussi du point de vue ARTISTIQUE. Il est très fréquent de voir des groupes de musique, de théâtre arriver dans une salle avec leur régisseur son, car celui-ci à connais parfaitement le répertoire de musique ou la pièce de théâtre.

La « Culture musicale » / culture générale est très importante, connaitre les différents styles de musique, euvres musicales majeures, certains noms de musiciens, nom des instruments, peuvent mettre en confiance les artistes avec qui vous travaillez. Il est important de respecter la culture musicale des interprètes. Dans beaucoup de cas, les régisseurs ont « peur » du son !! version 2009 – Le son 1. 1 – Le son Le son est une vibration de fair provoquée par une vibration d’un objet (peau, corde La vibration de l’objet provoque un changement de pression d’air autour de celui-ci.

Les particules d’air ne « voyagent » pas (cf flotteur). Le son sera converti en signal électrique via un micro. Le son peut être défini

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
par les 3 paramètres suivant: FREQIJENCE – AMPLITUDE TIMBRE Dans les techniques de prise de son, de mixage, synthèse sonore (synthétiseurs), ces paramètres sont fondamentaux. Toute la « chaîne » du son, c’est à dire les différentes machines que traverse le son utilisent ces paramètres. 1. – La Fréquence La Fréquence est le paramètre qui permet de préclser la tonalité (aigu / grave) du signal. – Plus la Fréquence est élevée, plus le son est aigu, Plus la Fréquence est basse, plus le son est grave. L’unité de mesure est le HERTZ (Hz) = oscillations par secondes. Une période est une oscillation complète. Elle a comme symbole Remarques : – L’oreille humaine permet de ercevoir les fréquences de 20Hz ? 20. OOOHZ. PAGF OF fo rt, – Plus L’amplitude est petite, plus le son est faible.

L’unité de mesure est le DECIBEL (dB) ou plus précisément en acoustique, le dB SPL (Sound presure Level), qui représente la pression / m2 Le dB est un rapport de signaux avec comme référence en acoustique le seuil d’audition (Od3). Voici un ordre d’idée de la mesure du dB acoustique 120 dB Insupportable Intérieur d’une grosse caisse 90 dB Très fort Tutti d’orchestre 60 dB Fort Piano joué à 1 mètre 30 dB Faible u signal aura augmenté (ou diminué) de « x » en sortie de « machine » par rapport au niveau présent en entrée de « machine ». page 4/73 1 . – Le Timbre Le TIMBRE est le paramètre qui permet de préciser la « couleur « du signal (son). Suivant le théorème de Fourrier, un son complexe peut être décomposé en une somme de sinusoïdes de fréquence et d’amplitude données. – La fréquence la plus basse est appelée « FONDAMENTALE », – Les fréquences multiples à la fondamentale sont appelées « HARMONIQUE ». plus le son a des harmoniques, plus on dit qu’il est « rlche ». L’analyseur de spectre permet : de montrer le contenu spectral u son (signal) Certains sons n’ont pas de spectre bien défini: les fréquences sont générées aléatoirement. le bruit rose (Pink Noise) : contient toutes les harmoniques dont la somme donne un contenu spectral « plat » – le bruit blanc (White Noise) : contient toutes les harmonques dont la somme donne un contenu croissant. 1. 5 – La célérité La célérité : est la vitesse du son dans l’air = 340 mis à 200 1. 6 – La longueur d’onde page 5/73 1. 7 – La phase La différence de phase entre 2 signaux sont provoqués par un « retard » d’un signal par rapport à l’autre signal. – Slgnaux en phase

Deux signaux sinusoïdaux de même fréquence sont en phase si : – les minimums sont aux mêmes moments les maximums sont aux mêmes moments – les « O » sont aux même moments Signaux en opposition de phase Deux signaux sinusoïdaux sont en opposition de phase (1800) si : – Les minimums correspondent aux maximums – Les maximums correspondent aux minimums – Les « 0 » sont aux mêmes moments Signaux en déphasage. Deux signaux sont en déphasage si : Les minimums, maximums, « 0 » ne correspondent à aucuns moments. 1. – La bande passante La bande passante : est la plage de fréquences utile, traitable par une « machine » PAGF s OF on est plus grave e : observateur est à un point fixe Le son est plus aigu lorsque le véhicule arrive vers l’auditeur Le son est normal lorsque le véhicule est à la hauteur de l’auditeur Le son est plus grave lorsque le véhicule a dépassé l’auditeur page 7/73 1 . 11 – Acoustique musicale Il existe une étroite relation entre les notes de musique et la fréquence. Chaque note d’un clavier porte un nom. DO c RE FA SOL LA OF fréquence la plus basse de la note.

Il est possible de convertir une note en fréquence en utilisant la formule suivante . Fréquence = Référence x 2 (octave – 3) + ton-10 12 Fréquence exprimée en Hertz Référence est la fréquence du « LA » ton est le numéro de la note en partant de DO à SI (1 à 12) exemple : 003 d’un instrument accordé à 440Hz Fréquence — 440×2 (3 – 3) + (l 440×2-9/12 440×2 -0,75 440 x 0,5946 261 ,625 Hz page 8/73 -10)/ 12 2 – Synoptique de la régie de concert 2. 1 -ln/ Out 7 OF on dira que c’est un système actif ou auto-amplifié. Le HP est un micro à renvers !!!

On peut entendre de la musique via un micro comme on peut enregistrer via un HP page 9/73 2. 3 – Synoptique 14 15 13 18 19 4 2 22 23 16 8 OF Fonction Câble haut parleur droite Câble de type haut-parleur Haut parleur gauche Système de diffuslon 7 Haut parleur droite Système de diffusion Câbles de liaisons entre le stage box et l’ampli retours Relie le boîtier de scène à l’ampli de retours Ampli retours Amplificateur pour les HP des retours 20 Câble haut parleur retour 2 PAGF la technique reste visible du public et fait partie intégrante du spectacle. De plus, afin de gérer correctement le son que le public écoute, il est indispensable que la régie son et le technicien se trouve dans le public (aux 2/3 de la salle ou au 2/3 du public). Il est vrais que cette méthode rend un certain nombre de places dans la salle inutilisable, mais ‘est au profit d’une meilleure d’écoute. D’autres règles sont à respecter : – Ne pas installer la régie sous un balcon (certaines fréquences sont amplifiées, d’autres atténuées). – Ne pas Installer la régie sur une estrade de plus de 30 cm de haut (écoute différente par rapport au public dans la salle). Ne pas installer la régie en fond de salle contre un mur (augmentation de la perception des basses) 2. 6 – Les types de systèmes de diffusions La diffusion / l’amplification va dépendre du type de salle et de sa dimension ainsi que du type de musique diffusée. Il est évident qu’une amplification pour une musique coustique ne doit pas avoir les mêmes caractéristiques qu’une amplification pour une musique électrique, ce en terme de volume sonore et de qualité (clarté, dynamique). Petites salles («100 places – Café théâtre et Clubs) : Une diffusion Gauche/Droite de petite puissance (genre EV SX200 à SX300 ou NEXO PSIO ou PSIS, suffit. Attention des placer les HP légèrement au dessus des spectateurs des premiers rangs à l’aide de pieds de HP, en suspendant ceux ci à une barre ou en les accrochant à des attaches murales. Ce type de système peut être dérangeant pour le voisina e puisque les vibrat