Guide D Entretien

Guide D Entretien

Le guide de l’entretien pour les recruteurs Sommaire Utiliser ce livre blanc Avant Pentretien : la checklist en 3 étapes Que dit votre langage corporel ? 3 signaux d’alarme (qui n’en sont peut-être pas) 7 questions que vous ne posez pas (alors que vous devriez sans doute) « Parlez-moi de vous » et autres clichés à éviter Demandez ceci, pas cela : éviter les questions déplacées Inversion des rôles : quand c’est vous qu’on interroge A faire et à ne pas fai « Ne nous appelez pa or 22 A propos de CareerB er Sni* to View che r le suivi L’entretien est la partie la plus importante du processus de recrutement.

Dans l’idéal, l vous permettra de trouver quelqu’un correspondant au poste et plus généralement à votre entreprise, un succès qui vous sera imputé. II s’agit aussi de networking, d’une opportunité de vendre votre entreprise à un salarié potentiel, à un ambassadeur de la marque ou à un client. Dans tous les cas, l’entretien est un processus primordial qui, bien exécuté, aidera votre entreprise à évoluer. Utilisez ce livre blanc comme un guide pour mener au mieux l’entretien et prendre les meilleures décisions en matière de recrutement. ?tes sur le point de rencontrer. Relisez

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
son CV, sa lettre de motivation, t tout autre document envoyé avec la candidature. Cette précaution vous permettra d’éviter de perdre du temps à revoir ces informations avec votre interlocuteur. Mieux vaut consacrer l’entretien aux questions sur les expériences et autres activités du candidat afin d’apprendre ? le connaitre plus en profondeur, au-delà de ce qui se trouve sur le papier. Mettez vous à la place du candidat : N’oubliez pas que l’entretien est aussi l’occasion pour le candidat de vous poser des questions.

Essayez donc d’anticiper ce qu’il pourrait vous demander à propos de l’entreprise ou du poste, y compris sur les avantages t les possibilités d’évolution. (cf page 12). Vous devez être capable d’expliquer au candidat quel sera son rôle s’il est embauché et avec qui il travaillera en étroite collaboration. Pensez aussi ? revoir les informations de base sur Pentreprise, tels que les avantages proposés, l’engagement social et sa polltique générale. Impliquez tout le monde.

Si d’autres collaborateurs de l’entreprise sont impliqués dans l’entretien de recrutement, faites en sorte que tout le monde connaisse les questions et points qui seront abordés par chacun, afin d’éviter les répétitions. En vous assurant que chacun ait un rôle ifférent mais tout aussi important au cours de l’entretien, vous éviterez l’ennui pour le candidat. Cela vous permet aussi de mettre en avant l’efficacité de l’entreprise en termes de communication et de cohésion. OF vous envoyez au candidat (sans dire un mot) Le message : « Je suis mal à raise. Le langage corporel peut être traître Vous savez déjà que le langage corporel représente un pourcentage élevé de toute communication (certaines études estiment qu’il en représente jusqu’à 90 %). Mais ce que vous ne savez peut-être pas, c’est que tout comme vous utilisez les indices non-verbaux envoyés ar le candidat pour évaluer sa sincérité et son degré d’intérêt, les candidats font de même de leur côté. En tant que recruteur, vous avez un impact direct sur la façon dont le candidat perçoit votre entreprise ainsi que sur sa décision d’accepter une offre ou non.

En conséquence, vous devez absolument maîtriser les messages non-verbaux que vous lui envoyez. Le problème, c’est que les messages négatifs sont parfois envoyés par des détails d’apparence insignifiante, des tics auxquels on ne pense pas. Alors, faites-vous peur aux candidats sans le vouloir ? Votre gestuelle et vos expressions indiquent-elles e l’ennui, de l’agacement ou de la condescendance ? Découvrez ce que les « messages » suivant disent vraiment au candidat – et comment vous pouvez y remédier. 4 Le détail qui vous trahit : Vous êtes assis jambes croisées et votre jambe ou votre pied s’agite.

Dans l’ensemble, les mouvements de jambes trop fréquents ou exagérés représentent une distraction et révèlent votre nervosité. pour donner une image détendue et confiante, croisez les jambes au niveau des chevilles ou laissez vos pieds re oser à plat sur le sol. Le messaee : « Vous m’aga PAGF 3 OF « Vous m’agacez.  » Le détail qui vous trahit : Vous tapez des doigts sur votre bureau. Vous frotter le visage peut aussi se traduire par de l’agacement. Contrôlez vos mains en les crolsant devant vous par exemple.

Le message : « Votre discours m’ennuie au plus haut point  » Le détail qui vous trahit : Vous masser la nuque ou le crâne révèle votre ennui ainsi que votre agacement. LJn geste plutôt bénin en apparence, mais à présent que vous savez quel message il envoie, essayez de l’éviter autant que possible. Le message : « Je vaux mieux que vous.  » Le détail qui vous trahit : Vous êtes appuyé contre le dossier e votre chaise, bras croisés, ce qui peut paraître arrogant, tout comme le fait de reposer votre cheville ou votre jambe sur votre genou.

Accordez toute votre attention et votre respect au candidat en vous tenant droit et en restant bien face à lui. Le message : « Je ne vous prends pas au sérieux.  » Le détail qui vous trahit : Vous souriez un peu trop. Vous essayez sûrement de mettre votre interlocuteur à l’aise, mais faites attention à ne pas trop sourire lorsque vous parlez de choses sérieuses : cela risque de faire penser au candidat que vous ne prenez pas la discussion au sérieux. Même si vous vous ennuyez ferme ou que vous êtes agacé, ce qui peut arriver, il est important d’adopter un comportement professionnel et de traiter le candidat avec respect.

Après tout, ce n’est pas au cours de l’entretien que vous devez le juger. Réprimez votre envie de lever les yeux au ciel ou de soupirer. Vous pourrez toujours vous défouler après l’entretien, quand vous aurez le temps de tout analyser. Vous pourriez v vous défouler Vous pourriez vous rendre compte, avec le recul, que vous avez mal jugé le candidat et découvrir qu’à cause de votre comportement, il a déjà décidé de vous oublier. Le message : « Je préfèrerais être ailleurs. Le détail qui vous trahit : Si votre pied est orienté vers la porte ou que vous êtes tourné vers elle, cela donne l’impression que vous cherchez une échappatoire. Faites bien face à votre interlocuteur, les pieds à plat sur le sol ou croisés aux chevilles. Le message : « Je n’en ai rien à faire.  » Le détail qui vous trahit : Vous pencher en arrière, les doigts croisés, donne une impression d’indifférence. pour montrer votre intérêt, vous devez être légèrement penché en avant, les mains posés sur vos genoux ou croisées devant vous. signaux d’alarme qui n’en sont peut-être pas) En entretien, la plupart des recruteurs guettent les « signaux d’alarme », des comportements qui semblent prouver que le candidat ne sera peut-être pas le salarié idéal. Qu’il s’agisse d’une tendance à critiquer d’anciens collègues, d’un manque de préparation, d’un retard, ou encore d’une décision de répondre au téléphone en cours d’entretien, certaines attitudes incitent à la méfiance et vous font penser que ce candidat ne s’intégrera peut-être pas au mieux à vos équipes. Toutefois, en étant trop méfiant, vous risquez de passer à côté dun bon candidat.

Quelques exemples de signaux « traditionnels » qui peuvent être de fausses alertes. IL NE SE TROUVE PAS DE DÉFAUTS. La fameuse question pièee « Quel est votre plus ?  » met le candidat PAGF s OF DE DÉFAUTS. La fameuse question piège « Quel est votre plus grand défaut ?  » met le candidat dans une position délicate… Et ne vous sert au final pas à grand-chose. En effet, en posant cette question, vous pouvez d’emblée vous attendre à une réponse du type « Je suis perfectionniste » ou au tout aussi frustrant « Je ne vois vraiment pas ».

Pour obtenir une réponse plus satisfaisante, le meilleur moyen de écouvrir un défaut est de formuler la question autrement. Essayez par exemple « Quel type de retours avez-vous reçu de la part de vos différents managers, que cela soit du côté des succès ou en termes de points de progression 7′ De cette façon, vous aurez droit à une réponse basée sur des faits et des actions concrètes plutôt que sur des impressions subjectives. 6 IL NE SAIT PAS OÙ IL SE VOIT DANS 5 ANS. n autre grand classique de l’entretien d’embauche, qui amène le candidat à offrir la réponse qu’il pense que le recruteur veut entendre plutôt qu’une réponse sincère (à supposer qu’il en ait une ? apporter 2). A remplacer par « Quelle est la première chose que vous souhaitez accomplir à ce poste ? ‘ IL ARRIVE EN RETARD. certes, personne name le manque de ponctualité. Mais ce n’est pas un crime, même si dans le cadre d’un entretien d’embauche, c’est souvent ainsi qu’il est considéré.

Les imprévus, cela peut arriver. Un recruteur qui ne l’accepte pas et en veut au candidat pour un quart d’heure de retard complètement inévitable et justifié est probablement quelqu’un pour qui le salarié potentiel ne souhaite pas travailler de toute façon. La prochaine fois qu’un candidat arrive en retard, étudiez les circonstance PAGF OF arrive en retard, étudiez les circonstances : comment a-t-il géré la situation ? Vous a-t-il appelé pour vous prévenir et vous donner une explicatlon ?

S’est-il excusé sincèrement mais sans trop en faire ? as de pl Ne laissez p ace au dou davantage. ndidat, creusez ut s do Si vous avez de s si ce que vous Demandez-vou le bl puis ou significatif par lui est vraiment retenez contre accrochez à vos e ou si vous vous 7 OF poser la question vous permettra d’en apprendre plus sur ses attentes personnelles, mais aussi sur ce que les candidats en règle générale espèrent trouver dans une entreprise, e qui vous aidera à progresser dans votre communication sur votre marque employeur.

Selon vous, quelles tendances risquent d’avoir un impact sur notre secteur ? La réponse à cette question vous donnera une idée du niveau de connaissance du candidat sur votre secteur d’activité et sur les tendances qui l’affectent. Est-ce le poste ou l’entreprlse que vous voulez quitter ? Une autre question qui pourra vous aider dans vos futurs efforts en matière de recrutement et de communication Quels risques avez-vous pris à votre ancien poste ?

L’innovation est plus importante que jamais pour les entreprises, t cette question vous donnera une idée de ce dont le candidat est capable en termes d’initiative, d’inventivité et de gestion des risques et de leurs conséquences – positives ou non. La dernière fois que vous avez dû donner une mauvaise nouvelle à un client, comment avez-vous géré la situation ? Même dans les entreprises les mieux organisées, il peut arriver que certains éléments interfèrent avec les délais de livraison.

Cette question vous permet d’évaluer la capacité du candidat ? s’adapter à ces situations pour le moins difficiles. Parlez-moi d’une occasion au cours de laquelle vous avez tilisé l’humour pour résoudre une difficulté. Le responsable recrutement qui a suggéré cette question explique : « la plupart des grandes entreprises et de nombreuses PME estiment que le sens de l’humour n’est pas indispens 8 OF des grandes entreprises et de nombreuses PME estiment que le sens de l’humour n’est pas indispensable, il n’est donc pas encouragé.

De notre côté, nous pensons fermement qu’un salarié heureux est un salarié productif. » Quelle a été la critique la plus utile qu’on vous ait jamais faite ? Version originale de la question « Quel est votre plus grand défaut elle-ci permet au recruteur de découvrir quelles critiques le candidat a reçues au cours de sa carrière et d’en savoir plus sur ses faiblesses telles qu’elles sont perçues par les autres. 7 Les questions bateaux a revoir « Quel est votre plus grand défaut Pour un recruteur, ça commence mal.

Comment pouvez-vous espérer vous différencier des autres employeurs aux yeux du candidat si vous posez exactement les mêmes qu’eux ? Admettez-le : vous seriez déçu si les candidats vous répondaient tous exactement la même chose en entretien… Alors pourquoi les candidats ne seraient-ils pas aussi exigeants avec vous ? Les entreprises attendent des candidats qu’ils progressent en permanence, qu’ils aient connaissance des actualités du secteur, et qu’ils surpassent leurs espérances.

Rien d’étonnant à ce que les candidats attendent la même chose des entreprises dans lesquelles ils astulent. Avez-vous réfléchi récemment les candidats eux-mêmes. Pour chaque question, nous proposons une nouvelle tournure pour dépoussiérer ces vieux standards. QUESTION BATEAU : Parlez-moi de vous. C’est moyen parce que : un entretien de recrutement, c’est court. Pourquoi ne pas aller droit au but ? Que voulez-vous savoir au uste ? L’alternative : Pensez à ce que vous voulez que le candidat vous dise sur lui-même.

Vous voulez en savoir plus sur ses actions de bénévolat ? « Vous parlez de votre engagement dans telle association, pouvez- m’en dire plus La lettre de motivation mentionne un projet qui a permis d’augmenter le chiffre d’affaires de X % ? « Selon vous, quel a été l’élément critique dans le développement de ce projet Vous vous trouvez face ? un profil reconverti ? « Pouvez-vous me décrire le moment où vous avez su que vous vouliez changer de carrière 8 QUESTION BATEAU : Décrivez une situation au cours e laquelle vous avez dû surmonter des difficultés.

C’est moyen parce que : Encore une fois, c’est vague. Vous demandez aux candidats d’être précis dans les réalisations qu’ils décrivent dans leur CV, pourquoi ne pas essayer d’être un peu plus précis aussi de votre côté ? L’alternative : Qu’est-ce qui a attiré votre attention dans le CV ? Essayez de reformuler, par exemple « De quoi êtes-vous le plus fier dans la campagne X et pourquoi ? ‘ Vous pouvez enchaîner sur une question de type « Que feriez-vous la prochaine fois pour améliorer l’efficacité de la campagne ?  » re prochain proiet ?  » ou « Que vous inspire ce s