Guide Bonnes Pratiques Logistiques 2014

Guide Bonnes Pratiques Logistiques 2014

Guide de Bonnes Pratiques Logistiques dans le secteur de l’Electroménager, de l’Electronique Grand Public et de la Photo Avril 2014 @ ECR France 2014 Pourquoi Mutualiser or28 Sni* to View Introduction La logistique est une pour mission de coordonner les nombreuses interfaces entre les acteurs de la chaine : les industriels, les distributeurs et les prestataires logistiques. On observe cependant une forte hétérogénéité et des niveaux de qualité très différents dans les processus logistiques, que ce soit chez les industriels ou les distributeurs.

Or, une logistique défaillante peut entraîner des litiges et des coûts préjudiciables our les industriels comme pour les distributeurs et, au final, détériorer l’image perçue par le consommateur pour qui le produit est indisponible ou abîmé. Ce gulde de bonnes pratiques vise à sensibiliser les Industriels et les distributeurs aux enjeux du maintien de la qualité de la chaîne logistique et de son homogénéité. Il s’attache à analyser les schémas logistiques mis en place livraisons sur entrepôt ou sur plate-forme des produits commercialisés ou utilisés par le distributeur.

II en fixe les règles et a pour objectifs d’améllorer le servlce client et de fluidifier la chaine ‘approvisionnement par différents leviers : garantir la qualité et le bon état de l’emballage

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
diminuer les risques de démarque, de casse, de litiges et d’avaries occultes à tous les niveaux de la Supply Chain améliorer la sécurité de la manutention et du transport simplifier les processus logistlques principalement de réception et d’identification optimiser le stockage et la manutention faciliter la réutilisation, le recyclage et la revalorisation des matériaux optimiser les circuits d’inf circuits administratifs PAGF OF privilégiés pour toutes demandes, explications, autorisations pécifiques ou suggestions d’évolution concernant les règles ? suivre ou les recommandations édictées dans ce guide de bonnes pratlques logistiques. Il convient à chaque distributeur et industriel d’adapter ce document en fonction de ses contraintes, organisations et stratégies propres. Les industriels et les distributeurs s’engagent à informer et impliquer leurs prestataires logistiques au respect de ce manuel de bonnes pratiques.

Les acteurs du secteur rappellent les enjeux auxquels doit répondre cette démarche: privilégier les attentes du consommateur : efficacité et qualité des circuits d’informations et de archandises jusqu’au point de vente améliorer le respect de l’environnement : optimisation du transport, réduction des emballages et des déchets, process zéro papier, recyclage, faire émerger des gains économiques non négligeables par la rapidité et la fiabilité des informations et des processus Le présent document a été établi en coopération avec les distributeurs et les industriels réunis au sein du Groupement Interprofessionnel des Fabricants d’Appareils d’équipement Ménager (GIFAM du S ndicat des Industries de Matériels Au ctror,iques (SIMAVELEC) a OF SEB – SMEG – SONY – WHIRLPOOL – WOOX INNOVATIONS O ECR France 2014 Sommaire SOMMAIRE 4 GLOSSAIRE DES TERMES UTILISES BONNES PRATIQUES LOGISTIQUE — 7 2 6 8 Les conditionnements . palette Les moyens de manutention — 2. 1 Manutention avec fourches 2. 2 Manutention avec pinces 9 2. Pictogrammes utilisés pour la manutention des unités logistiques et d’expédition Les commandes . 10 3. 1 Mode d’émission des commandes . 3. 2 Respect de la commande La préparation des commandes . 11 4. 1 Plan de chargement — 4. 2 Identification des unités d’expéditions . 12 La prise de rendez-vous PAGF s OF 13 5. 1 Mode de prise de rendez-vous 5. Dates et horaires de livraison 14 Les livraisons — 15 6. 1 Documents à fournir pour la livraison entrepôt . 6. 2 Procédure de déchargement 6. 3 Critères d’acceptabilité de la livraison 17 6. 4 Contrôle à réception La gestion des litiges à réception…….. La gestion des retours / reprises (hors DEEE) 20 L’analyse de la performance . 21 ANNEXE . 2 Glossaire des termes utilisés Glossaire des termes utilisés Les définitions, les principaux acronymes et termes concernant cette pratique collaborative ont été reprécisés par le groupe projet afin de construire un langage commun entre les cteurs CGA Conditions Générales d’Achat CGV Conditions Générales de Vente colis Dans le cadre du transport, tout objet ou ensemble d’objets, quels qu’en soient le poids, les dimensions ou le volume, constituant une charge unitaire lors de la remise au transporteur, même si le contenu en est détaillé dans le document de transport. Source : Lamy Transport Dans le cadre du transport, unité logistique manipulable (cartons, palettes… ) Conditionnement 7 OF France : Application logistique des standards GSI. GIFAM d’Equipement Ménager GTIN Abréviation de Global Trade Item Number (code article nternational). Le GTIN peut être un des codes standard suivants : GTIN-8, GTIN-12, GTlN-13 ou GTIN-14.

GTIN-13 Code international de numérotation des articles à 13 chiffres du système GSI composé du préfixe entreprise GSI, de la référence article et du caractère de contrôle. Il permet d’identifier toute unité commerciale, notamment les unités-consommateurs, les produits-sen,’ices ou les consignations. Il constitue de plus l’une des deux solutions d’identification de l’unité logistique standard (l’autre étant le GTIN-14). EAN-13 est rancienne dénomination du GTlN-13 GTIN-14 Code international de numérotation des articles à 14 chiffres du système GSI composé d’un indicatif associé aux 12 chiffres d’un code d’identification GTlN-13 ou GTlN-12 et du caractère de contrôle.

Il permet d’identifier des unités commerciales hors commerce de vente au détail. Il constitue l’une des deux possibilités de codification de l’unité logistique standard (l’autre étant le GTIN-13) en vigueur dans les systèmes GSI . EAN-14 est l’ancienne dénomination du GTIN-14 PAGF 8 OF est l’ancienne dénomination du code GTlN-8 GSI s’est attaché, dès Foriglne, et partout dans le monde, à la ise au point, à la diffusion et à la promotion d’un langage technologique commun à tous ces acteurs, fondé sur des standards d’échange d’informations éprouvés, reconnus et adaptés aux besoins de chacun des intervenants de la chaîne d’approvisionnement.

Les standards GSI sont internationaux et multi-sectoriels, ils concernent la codification des produits, des services et des lieux, l’identification automatique (codes à barres et étiquettes radiofréquence), les échanges électroniques, la classification et la synchronisation des données Emballage de l’unité consommateur. Par différence, l’emballage des unités logistiques est dénommé conditionnement. Palette hétérogène Palette regroupant des unités logistiques non identiques. l_Jnité logistique hétérogène standard et non standard de type palette au sens GSI Palette homogène Palette regroupant des unités logistiques identiques. Unité logistique homogène standard et non standard de type Regroupement Regroupement d’unités consommateurs inférieur au colis complet et représentant un sous-multiple de celui-ci.

Ce regroupement peut prendre la forme d’un lien (élastique ou non), d’un sachet, d’un ca ustif)… tructure a été définie par GSI et permettant d’identifier chaque unité d’expédition de façon unique. Symbolisé en GSI-128 sur Punité d’expédition et transmis dans l’avls d’expédition, il permet d’assurer la traçabilité des produits. Unité consommateur Article/Unité destiné à la vente au consommateur dans un magasin de détail (circuits de distribution au détail). Cette unité est identifiée par un code GTIN. Si une unité consommateur est aussi commerciallsée en tant qu’unité logistique, elle devra être considérée comme une unité consommateur.

Remplace I’LJVC (voir ce mot). Unité Logistique Tout niveau de regroupement des unités consommateur. Plusieurs niveaux d’unités logistiques peuvent s’imbriquer (cartons de rang 1, de rang 2, palette… ) Unité d’expédition Regroupement d’unités consommateur pour l’expédition. Dans le secteur de la parfumerie sélective, l’unité d’expédition la plus communément utilisée aujourd’hui est le carton ; mais pourrait être la palette à l’avenir. LIPC (Universal Product Code). Standard nord-américain de symbolisation des produits, équivalent de l’EAN-13 avec lequel il est intégralement compatible. Dans sa forme la plus usuelle, le symbole LJPC traduit un GTIN-12.