Guédelon

Guédelon

Présentation du projet Guédelon 1. Le projet a débuté en 1997. II devrait durer environ 25 ans et donc prendre fin en 2022. 2. L’instigateur de ce projet est Michel Gayot. II est aussi le propriétaire du château de Saint-Fargeau dans l’Yonne. Il a lancé le même projet en 2009 aux Etats-Unis. Il s’agit de la forteresse médiévale d’Ozark à Lead Hill, dans l’Arkansas. 3. Le choix de l’endroit est bien réfléchi car c’est à proximité des ressources en matières premières (forêt, ancienne carrière de pierres, de la terre, du sable, de Veau).

Au Moyen-Age les tra po or7 ?taient longs (par traction animale ou s chêne, il était très utilisé au Moyen-Age. Sni* to View taxes et péages) et plus utilisé est le 4. Le château de Guédelon est de style philippien, instauré par Philippe-Auguste (roi de de France de 1180 à 1223). 5. Le château tient lieu de résidence principale pour un seigneur. Il est fortifié pour résister à une attaque ou à un siège. Il est situé généralement en hauteur pour surveiller les alentours. Les techniques de réalisation Le mortier 1. Le mortier sert à sceller les pierres du château entres elles.

Le mortier est constitué de haux aérienne, de

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
terre tamisée de Guédelon (pour la couleur), du mortier s’appelle la gâche. Elle est effectuée par les gâcheurs. Taille des pierres 1. La roche tirée de la carrière de Guédelon est le grès ferrugineux. 2. Cette pierre contient du minerai de fer. 3. Pour récupérer ce minerai, on effectue une réduction du minerai de fer. La pierre est placée dans un bas-fourneau qui monte très vite en température grâce à la tuyère, un large tuyau amenant de Pair dans le fourneau. On obtient alors du minerai de fer pur et des scores (les déchets). . Ily a les beaux blocs qui servent à réaliser des linteaux, des oussoirs, des corbeaux, des assises de réalignement, etc. Les blocs de moyenne qualité servent pour le montage des courtines et des parements intérieurs. Les mauvaises pierres sont mélangées à du mortier pour servir au remplissage des murs. 5. e tailleur de pierre marquait ses productions car il était payé en fonction de son travail (nombre de pierres taillées). Une autre marque indique où doit être posée cette pierre. Le métal 1. Le métal utilisé à Guédelon est le fer (mais aussi l’acier) 2.

Le forgeron chauffe le métal dans le feu avivé à l’aide d’un grand soufflet jusqu’à ce u’il rougisse (couleur signifiant qu’il est assez chaud pour être travaillé). Il martèle le métal sur son enclume pour lui donner la forme voulue, puis le trempe dans l’eau ou Ihuile suivant la dureté paGF9CF7 souhaitée. 3. Le forgerons réalise entre autres les clous, les équerres, les gonds et pentures de portes, les massettes, le têtu, le taillant, la chasse, la broche, le ciseau à pierre, etc. 4. Au moyen-âge, les outils usés étaient réparés car le fer était une matière précieuse ? l’époque. Le bois et les tuiles 1 .

Le charpentier et le menuisier font des réalisations en bois omme les échafaudages, les coffrages, les portes, les manches d’outils, les charrettes, les cages à écureuils, les treuils à tambours, le pont dormant, les charpentes. Le charpentier doit assembler les éléments avec des chevilles alors que le menuisier peut les coller (par arrêté royal). 2. Les tuiles étaient fabriquées en argile. L’argile est délayée dans l’eau pour obtenir une barbotine. Elle est ensuite prélevée, nettoyée, malaxée, puis appliquée dans des moules en bois. Après séchage à l’air libre, les tuiles vont cuire pendant 4 jours à 1000 degrés.

Bilan Eléments naturel utilisés Chanvre Bois Pierres (grès ferrugineux) Fer (et bols) Calcaire Chaux *terre +eau Terre *argile *paille hachée *eau Argile +eau Chevaux* eau PAGF3C,F7 Guédelon Racloir métallique du tuillier Sert à racler l’excédent d’argile placé dans le moule en bols Ciseau à pierre du tailleur de pierre Sert à sculpter la pierre. 21 Différentes mesures de longueurs étaient utilisées au Moyen- Age : le pouce, la paume, la palme, la coudée et le pied. 3/ schéma Paume Palme Empan Coudée 4/ Ces unités de longueurs ne sont pas précises car on n’a pas la même longueur de doigts, de pieds, etc.

C’est un problème car les ouvriers peuvent réallser des produits ne correspondants pas à la demande du maître d’œuvre. De plus les mesures ne sont pas très précises puisque la plus petite unité est le pouce. 5/ Les mesures d’aujourd’hui sont plus pratiques car ce sont des mesures standards, donc identiques pour tous. 6/ Non, on n’utilise pas de règle sur le chantier mais une corde ? 13 nœuds (et 12 intervalles) qui sert à prendre des mesures et à dessiner des formes géométriques. On utilise épalement la pig is sur laquelle sont est une grande roue reliée à une corde passant par des poulies.

Un homme marche dans la roue pour la faire tourner, ce qui permet de monter de grandes charges (pierres, eau, etc. ). 9/ Problème Le matin a/ Sachant qu’une cage de mortier pèse 450 kg et que les ouvriers en ont monté 3,5, on a : x 450 1575. Le matin les ouvriers ont donc monté 1575 kg de mortier. b/ Sachant qu’une cage de pierres pèse 600 kg et que les ouvriers en ont monté 2 plus 2/3, on 2×600 + 2/3×600 = 1200 + 1200/3 = 1200 + 400 1600. Le matin les ouvriers ont donc monté 1600 kg de pierres. L’après-midi en ont monté 5 + 3/4, on a • 5×450 + 3/4×450 = 2250 1350/4 2250 + 337,5 = 2587,5.

L’après-midi les ouvriers ont donc monté 25875 kg de mortier. b/ Sachant qu’une manne de mortier pèse environ 30 kg et que les ouvriers en ont redescendu 3,5, on a : x 105 Les ouvriers ont redescendu 105 kg de mortier. Comme : 2587,5 – 105 1482,5, Alors, on sait que les ouvriers ont pu utiliser 1482,5 kg de mortier en haut de la tour. Journée de travail a/ On sait qu’une journée de travail dure 7,2 heures. x 60 = 432 monter au maximum 21 cages. b/ Sachant que l’on peut monter 600 kg de pierre par cage, on a : 180 000 / 600 300 Il faudra monter donc 300 cages de pierres.

Sachant que l’on peut monter 450 kg de mortier par cage, on a : 135 000 / 450 = 300 Il faudra monter donc 300 cages de mortier. Sur une journée de travail de 8 h, on a : 8X3 = 24 Il sera donc possible de faire monter 24 cages chaque jour. Alors : (300 + 300) / 24 = 600 / 24 = 25 Il faudrait donc 25 jours pour monter 180 tonnes de pierre et 135 tonnes de mortier. Le plan du château e plan Créneaux Mur de refend Mur pignon Fenêtres géminées Cheminées 2. La tour maitresse se distingue des autres par sa taille, puisque c’est la plus grande tour. Au 1er étage, on y construit la chambre seigneuriale. Le bâtiment principal est le logis. C’est là que vivent les seigneurs. Le cellier sert de garde-manger. On y conserve le vin et les provisions. La grande salle du 1er étage s’a elle la Aula. C’est la plus belle du château car c’est écureuil. Cette technique est épuisante pour les ouvriers qui font tourner la roue. La pierre taillée. Les pierres sont extraites de la carrière, puis taillées par les tailleurs de pierre. Technique actuelle La grue. Cette machine fonctionne seule, donc ce n’est pas fatiguant. La grue permet de monter des charges beaucoup plus lourdes et beaucoup plus rapidement.

La brique. C’est du béton moulé. Les briques font toutes la même taille et sont fabriquées dans des usines. 2. Avis personnel J’ai bien aimé cette visite car les ouvriers construisent tout comme au Moyen-Age. Cétait donc passionnant et très instructif. Ce qui était très bien c’était que l’on pouvait visiter pendant qu’ils fabriquaient les différents éléments du château. On pouvait leur poser des questions sur leur travail, sur ce qu’ils faisaient. Cette visite m’a permis de comprendre comment on travaillait ? l’époque. C’était très difficil vait être créé à partir PAGF3œF7