Google 2

Google 2

DIAGNOSTIC STRATEGIQUE Rapport fait par : OUAHABI ALAMI Rawâa GUENNAD Najiae AMMARI Houssam or 13 Sni* to View TABLE DE MATIERE l. Présentation de l’entreprise . Il. Domaines d’activité stratégique….. — — — 11 Ill. Analyse SWO 12 IV. Facteurs de succès de Google…. Google propose des solutions de promotion pour les entreprises à travers la publicité en ligne qui permet de se rendre visible sur la toile. 004 : La messagerie électronique de Google nommée Gmail, est lancée ainsi que les seNices de cartographie numérique Google Maps et Google Earth, suite au rachat de Keyhole, qui permettent ? chacun d’explorer le monde entier et même la lune et l’océan grâce aux satellites et au grand nombre de photos prises dans les rues du monde. 2004 : Le réseau social orkut est lancé. 2006 : C’est le site de partage des vidéos,Youtube, qui est racheté ce qui permet à Google de diversifier son offre de services et renforcer sa présence dans la culture numérique. 007 : a plateforme publique Android symbolisée par un petit robot vert, fait son entrée dans le monde des appareils mobiles et réussit à positionner favorablement Google dans l’univers des Smartphones. 008 : Google trouve une manière

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
originale d’annoncer l’arrivée de son nouveau navigateur Open Source, Google Chrome, ? travers une BD. 2011 : Création de Google+, celui ci propose des options de partage et de communicatlon simples d’utillsation et variées le tout gratuitement. ) Secteurs et pôle d’activité Google Incorporated est une société du secteur internet qu’ propose un service de recherche sur le net. Il s’agit du moteur de recherche le plus utilisé dans le mande entier. Il propose des services de traduction dans plus de 100 langues, des définitions, a conversion de devises, des services de stockage et partage de données, une messagerie électronique, des outils de travall collaboratif interopérables avec d’autres outils… 13 interopérables avec d’autres outils… 4) présence dans le monde Google Inc. st une multinationale qui emploie plus de 50 000 personnes et possède plus de 70 bureaux répartis dans plus de 40 pays à travers le monde. Ils sont principalement implantés aux États-Llnis et en Europe : 29 en Europe 19 aux USA 1 6 en Asie-pacifique 6 en Afrique 5 en Amérique Latine 5 Au Moyen-Orient 3 au Canada Répartition géographique de l’activité de Google 8 % États-Unis 40,7 % Autres pays 1 1,3 % Royaume-Uni prlncpaux concurrents de Google Microsoft Corporation Yahoo! Inc. eBay Inc. Facebook, Inc. Twitter, Inc Monster Worldwide, Inc. Apple Inc. Research ln Motion Limited AOL Inc. ) Stratégie de Google : Plusieurs pistes ont déjà été envisagées par Google pour diversifier ses revenus et donc limiter les risques de dépendance trop forte aux profits générés par la publicité via les liens sponsorises. En termes d’activité publicitaire, la publication des résu tats 2005 a été notamment l’occasion pour les dirigeants de Google ‘affirmer leur intention de se diversifier, en investissant d’autres supports publicitaires online (ex : bannières de publicités animées) et offline comme la presse écrite, la radio voire la télévision. . 2) Stratégie industrielle et commerciale Google est l’entreprise du Web la plus performante de ces dernières années. Son modèle économique, basé sur quatre leviers de valeur – la vidéo en ligne, Pinternet mobile, les revenus non publicitaires et la publicité à la performance devrait d’ailleurs lui permettre de résister à la crise économique en 2008 et 2009. Google achète des infrastructures Depuis 2005, Google multiplie les investissements dans les infrastructures de tout type : satellites, Wi-Fi, Wimax, backbone…

Ces Infrastructures internet sont stratégiques puisqu’elles conditionnent l’accès et le trafic sur ses sites. En investissant dans les infrastructures, Google diminue sa dépendance à l’égard des fournisseurs, favorise et étend l’accès à ses services internet. Google achète du trafic Google revendique sa capacité à attirer des utilisateurs par la seule qualité de ses produits.

En réalité, la société achète une rande partie du trafic généré sur ses services : à des navigateurs (Firefox est financé à 85 % par Google en l’échange de la présence de son moteur de recherche sur le navigateur), à des constructeurs (signature d’un partenariat en 3 présence de son mateur de recherche sur le navigateur), à des constructeurs (signature d’un partenariat en 2006 avec Dell pour l’installation par défaut du moteur de recherche sur ses ordinateurs, idem avec Apple en 2008 pour Piphone), à des éditeurs de logiciels (la Google Toolbar est installée en package avec Adobe Shockwave et avec Java de Sun), et à des portails oncurrents (AOL notamment dont Google détient 5 % du capital et qui a installé le moteur de recherche en marque blanche sur son portail).

Google exploite le filon du « crowdsourcing » Le crowdsourcing, néologisme définissant la capacité à utiliser la créativité, l’intelligence et le savoir-faire des internautes pour le développement de produits, est au cœur de la stratégle de Google depuis son lancement : le PageRank de son moteur de recherche, qui prend en compte la popularité des pages, en est le meilleur exemple. Plus récemment, Google a lancé en 2007 aux Etats-Unis un ervice automatisé de renseignements téléphoniques, baptisé Google Voice Local Search. Gratuit, sans publicité, ce service ne génère aucune recette. L’intérêt pour Google est de constituer une base de données de phonèmes enregistrés lors des conversations et de s’en servir pour améliorer ses technologies de speech to text (conversion de voix en textes).

C’est ainsi que Google a pu lancer lors des élections présidentielles américaines de 2008 une application permettant aux internautes de taper des mots-clés et de trouver le bon contenu dans les vidéos politiques postées sur YouTube. Google est aussi un destructeur de valeur Google ne se contente pas de créer et de développer le marché publicitaire du search. pour renforcer son propre mo PAGF s 3 créer et de développer le marché publicitaire du search. Pour renforcer son propre modèle et monétiser certains de ses services, il a étendu ses activités au-delà de la recherche en ligne, bouleversant par là même le modèle établi d’autres marchés. En proposant généralement des produits gratuits, Google remet en effet en cause le leadership des acteurs : Clicktracks ou SiteCataIyst pour l’analyse et le tracking du Web ;

ComScore et Nielsen pour la mesure d’audience ; ViaMichelin pour la cartographie ; et bien sûr Microsoft pour les systèmes d’exploitation mobiles et Web, les suites de bureaux, etc. 5. 3) Stratégie secrète de Google Google est devenue la deuxième captalisation mondiale derrière Apple. De simple moteur de recherche, le groupe a multiplié les acquisitions dans différents secteurs. Google est certainement l’une des entreprises les plus fascinantes de ce début de siècle. De simple moteur de recherche sur internet lancé en 1998 par Larry Page et Sergueï Brin, le groupe ‘a cessé, à coups d’acquisitions de se diversifier et d’explorer de nouvelles voies. Sans véritable logique apparente autre que la croissance.

Voici la liste des dernières acquisitions réalisées par Google • Le transhumanisme est une idéologie qui apparaît dès les années 1950, et qui considère que l’homme peut légitimement s’appuyer sur des moyens technologiques et scientifiques afin d’améliorer ses capacités physiques, cognitives, et même sa constitution génétique. Google n’est pas qu’une entreprise d’informatique, c’est désormais une entreprise des NBIC, au service d’une vision uvertement orientée transhumaniste, où « la mort de la mort pour reprendre le titre d’un ouvrage écrit par La 6 3 transhumaniste, où « la mort de la mort D, pour reprendre le titre d’un ouvrage écrit par Laurent Alexandre, constitue l’ambition première.

La preuve en est que la firme a récemment investi dans le séquençage ADN avec la filiale 23andMe, avec pour objectif de faire reculer la mort de vingt ans d’ici à 2035. De plus, Google a embauché, en décembre 2012, un des leaders du transhumanisme et spécialiste de l’intelligence artificielle, Ray Kurtw•eil. Faire reculer la maladie oui, mais si ce dessein ‘était que le premier pan d’une humanité augmentée et hyper- connectée, l’accepterions-nous ? Le futur de la medecine est- il déjà entre les mains de Google ? Bientôt nous aurons la possibilité de vivre en réalité augmentée avec les Google Glasses, et demain nous croiserons dans la rue la première ébauche de ce que pourrait être [‘homme augmenté, avec ses lentilles et ses lunettes connectés.

La stratégie commerciale de Google est impressionnante, mais elle est au service d’une idéologie transhumaniste, très controversée qui, si elle semblait relever de la science-fiction il y quelques années, est aujourd’hui possible avec la convergence des NBIC. Il. Domaines d’activité stratégique DAS Commentaires Illustration Moteur de recherche Achat d’autres moteurs de recherche tel qu’Outride Google Photos sur Internet Rachat de Picasa Picasa Réseaux sociaux 7 3 localisation Rachat de Keyhole Google Maps Messagerie instantanée Gtalk qui essaye de concurrencer des géants tels MSN messenger, Yahoo Gtalk Livres online Polémique suscitée le non respect des droits d’auteurs Google Book Search Partage de vidéos Rachat de Youtube Youtube Création de site web

Acquisition de Wiki Jotspot Google Page Creator Téléphonie mobile Google Mobile Forces Faiblesses Opportunités Menaces Google est de loin le leader des moteurs de recherche: 92% des parts de marché en France et en Europe, aux USA Succès d’Android sur le marché du Mobile PAGF 13 de traiter un nombre croissant exponentiel d’utilisateurs et de demandes. La taille de Google, ses infrastructures techniques ont été développées pour accompagner la demande. En rapprochant technique et chiffre, Google s’est servi de son assise technique pour monétiser auprès des annonceurs des millions d’utilisateurs. Les dirigeants de Google on très vite comprit que le bénéfice produit augmente avec la taille du réseau de ses utilisateurs. Le réseau de Google a cru tellement rapidement qu’il a constitué une barrière à l’entrée de nouveaux concurrents. Une fois convertis à Google, les internautes ne sien sont pas détournés.

Cette base acquise a donné immédiatement à Google une force telle qu’il aurait été très difficile à un nouvel arrivant de s’imposer. Chiffres et statistiques Pour les dirigeants de Google, tout passe par les chiffres, les statistiques, les données chiffrées. Chaque projet, chaque nouveauté n’est validée que sur la base de tests et de chiffres. Toutes les actions des internautes sont décortiquées, analysées, mesurées. Création et développement: Tous les utilisateurs peuvent contribuer au développement. Ouverture: Google a mis un terme aux modèles fermés. Google a imposé un modèle de transparence et de collaboration. majorité est financée par la publicité. Pas tous. Health, News, Picasa, sketchup, 411… ar exemple ne sont pas monétisés par la publicité mais par d’autres voies: Outils de mesure d’audience: Blogs de Blogger monétisés via Adsense. Développements pour améliorer les produits existants: 41 1 pour mieux indexer les vidéos Youtube Créer un réflexe: Picasa (photos) est un point d’entrée vers les autres services Données : Le Web est un univers d’indicateurs, les comportements des utilisateurs sont mesurés et analysés. Co création : Des acteurs non traditionnels prennent part à la chane de valeur. Des développeurs externes et des utilisateurs participent à la création de valeur. Business model : La publicité n’est pas un marché mais un business model. Tout marché pouvant êtr publicité est une cible de