Géostratégie

Géostratégie

Culture :. 9 1. Langues „ „ . . 2. Religion.. 3. Symboles nationaux……….. 11 4. Gastronomie… 12 Géographie du Japon : Le Japon, un territoire contraignant … 13 Relations étrangères et défense: Tensions et rivalités. L’art de la stratégie au Efficacité du système……. Economie, une situation économique très préoccupante de Géostratégie Premium By duder. hickag Oenpang Dg, 2015 31 paw_s Swipe p Subdivisions 7 ……… 15 LEJAPON SOMMAIRE Introduction….. Histoire du Japon……. Démographie . Climat….

Politique 1 Elles furent un obstacle au développement économique des ndroits isolés, jusqu’à la construction de tunnels, de ponts et de l’utilisation du transport aérien. Ces montagnes sont également omniprésentes dans l’art et la littérature japonaise. La plupart des japonais vivent sur les plaines situées, en majeure partie, le long des rivières. La forte densité de population fait du Japon l’un des pays les plus peuplé au monde. Les plus fortes concentrations se situent autour de Tokyo et Kobe où 45% de la population est rassemblée.

La langue exclusivement pratiquée est le japonais, et les religions dominantes sont le bouddhisme et le shintoiSme. Le Japon est une puissance économique ajeure où le standard de vie fait partie des plus hauts dans le monde. Le succès de l’économie

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
est basé sur l’exportation de produits de hautes-technologie de grande qualité. Parmi cela, les voitures, les appareils électroniques tels que les ordinateurs, les télévisions Deuxième puissance économique du monde (troisième si on considère l’Union européenne comme une puissance), le Japon est l’une des pôles de la Triade.

Il a fondé son développement économique sur les échanges (importation de matières premières et de ressources énergétiques, exportation de produits manufacturés) et a su s’adapter à la mondialisation de ‘économie. Le but de ce présent rapport est de connaître de près cette puissance mondiale • LE JAPON ainsi ses stratégies internes et externes. Pour ce faire, nous allons débutés par un aperçu sur le pays pour ensuite enchainer avec ses relations étrangères et finir avec son économie.

HISTOIRE DU JAPON 31 JAPON Historiquement féodal et protectionniste, le Japon « le pays du soleil », s’est ouvert à l’extérieur au milieu du 19ème siècle, entré dans la modernité au 20eme siècle, le pays a été profondément meurtri par la seconde guerre mondiale et ses bombardements atomiques d’Hiroshima et de Nagasaki. Aujourd’hui au cœur de la mondialisation et à la pointe du développement économique et technologique ; le Japon a su toute fois préserver ses traditions ancestrales.

DÉMOGRApHIE Le Japon compte 126,4 millions d’habitants en 2013 avec un des taux de natalité les plus bas du monde selon The World Factbook. L’espérance de VIe y est la plus élevée au monde puisqu’elle était estimée en 2008 à 85,59 ans pour les femmes et à 78,73 ans pour les hommes selon la même source. Ce tableau résume les indicateurs les plus Importants de la démographie japonaise Nombre d’habitant* 2013 126. 4 Densité (hab. /km2) 2013 36. 8h/Km 2 Taux de natalité 2014 8. 07 Taux de mortalité 2014 9. 8%D Indice de fécondité** 2014 1. 40 en million d’habitants. (**) le nombre de naissance d’enfants vivants rapporté au nombre moyen de l’année de femmes en âge de procréer ( 15 ? 49ans) Encyclopédie Atlas en carte – Editions Atlas 2014 CLIMAT e Japon possède une pa 3 1 humide caractérisé par des hivers relativement doux, avec peu ou pas de neige, et des étés chauds et humides, avec une saison des pluies de début juin à mi-juillet. Le climat de Fukuoka, sur Ille de Kyûshû, est relativement tempéré avec des automnes et hivers doux.

Cependant l’été est tropical, long, étouffant et ultra- pluvieux (de fin mai à fin septembre) combinant températures élevées – voire torrides – et forte humidité. Enfin, le climat des îles Ryûkyû, dont Okinawa Hontô, ? l’extrême-sud de l’archipel nippon, est de type quasi-tropical, sans gel ni neige, avec des températures minimales hivernales supérieures à 16 oc. POLITIQUE e Japon est depuis 1 946, date de l’adoption de l’actuelle constitution, une démocratie du type parlementaire avec un système bicaméral abandonnant ainsi le système de la monarchie absolue de droit divin qui était le sien avant 1945.

L’empereur n’ayant pas de réel pouvoir, il nous semble difficile dy voir un système monarchique voir même une monarchie constitutionnelle. Tout au plus pourrait-on parler de « parlementarisme à l’anglaise » tant les nominations sont déj? réglées par avance. e Japon est une monarchie parlementaire, régie depuis le 3 mai 1947 par une Constitution promulguée le 3 novembre 1946, élaborée sous la pression des autorités américaines d’occupation. ’empereur : AKIHITO — Empereur actuel du Japon ’empereur n’a exercé au Japon qu’un réel pouvoir qu’à partir de 1863 avec l’empereur Mutsuhito (Tennô Meiji).

Avant cette ate, seuls les empereurs Teni (de 662 à 672) et Tenmu (de 673 à 686) puis l’impératrice Jitô (de 690 à 697) exercèrent réellement le pouvoir. Le pouvoir passa ensuite entre les mains de la noble famille des Fuiiwar 4 31 réellement le pouvoir. Le pouvoir passa ensuite entre les mains de la noble famille des Fujiwara du clan Nakatomi. Enfin entre le Xe et la moitié du XIXe siècle les pouvoirs étaient centralisés entre les mains des shôgun.

Avec la constitution de 1946, l’empereur (Empereur Hirohito (Shôwa Tennô)) renonce à son caractère de droit divin, il ne fait que nommer le Premier ministre et le président de la cour uprême. Il conserve néanmoins une influence importante en tant que symbole (comme l’indique les huit articles qui lui sont consacrés au chapitre premier de la constitution) dans la mesure où garant de l’unité et de l’intégrité du japon, il représente la continuité du japon et de ses traditions sorte de « ferment dunion » de la société japonaise.

Il reste le chef du shintô. La diète : La diète japonaise La diète (« Kokkai » – (Aa)) est composée de deux chambres. La chambre des représentants dite chambre basse, composée de 480 membres élus au suffrage universel direct. La chambre des onseillers dite chambre haute, composée de 242 membres élus au suffrage universel direct. La chambre des représentants (« shûgi-in » Elle est élue au suffrage universel majoritaire à un tour avec une dose de proportionnel. Pour être élue directement le candidat doit avoir obtenu au moins des voix.

La chambre des conseillers (« sangi-in » (9*)): 146 de ses membres sont élus au suffrage universel dans des circonscriptions locales. Les 96 autres membres de la chambre des conseillers sont élus à la proportionnelle dans des circonscriptions plus larges devant représenter l’ensemble du territoire. Le Premier ministre : Il est nommé par l’Empereur, choisi par la Diète. En cas de désaccord entre les cha ministre : Il est nommé par l’Empereur, choisi par la Diète. En cas de désaccord entre les chambres, c’est à la chambre des représentants à qui il échoit la désignation du Premier Ministre.

En pratique le Premier Ministre est toujours issu du parti majoritaire à la chambre des représentants. Partis politiques : Le PLD (Parti Libéral Démocrate), conservateur libéral et de centre-droit, a longtemps été le principal parti du Japon pour avoir dominé toutes les coalitions gouvernementales de 1 955 ? 993 et de 1994 à 2009. Il a néanmoins perdu la majorité lors des élections législatives du 30 août 2009 au profit de l’opposition de centre-gauche emmenée par le PDJ. L’actuel premier ministre est Shinzo Abe, membre du PLD.

La coalition au pouvoir depuis juillet 2013 est qualifiée de libérale-nationaliste. Cette coalition est née des élections sénatoriales de juillet qui ont renforcé le pouvoir et la légitimité du premier ministre qui avait reconquis le pouvoir en décembre après avoir déjà occupé ce poste en 2006-2007. Les partis représentés au parlement sont : le parti démocrate du Japon Minshutb? abrégé en PDJ) ; le Parti libéral-démocrate (Ê Minshutb? , abrégé en PLD) ou Jimintô (â R#? ) ; le Nouveau Kbmeltô Kbmeitb? abrégé en NKP) ; Votre Parti (BA,ZDZ Minna no Tb? , abrégé en VP) ; le Parti communiste japonais Kybsantô? , abrégé en PC) ; le Parti social-démocrate RÈ#, Shakai Minshutô? , abrégé en PSD) ou Shamintb ; le Nouveau parti du peuple Kokumin Shintb? , abrégé en NPP) ; Debout Japon (t Ë Tachiagare Nippon? ) , le Nouveau parti de la réforme Shinto Kaikaku? , abrégé en NPR) ; le Nouveau parti Nippon Shintô Nippon? , abrégé Shintb Kaikaku? , abrégé en NPR) ; e Nouveau parti Nippon Shinto Nippon? , abrégé en NPN) ; le Nouveau parti Daichi Shintô Daichi? abrégé en NPD) ; le parti socialiste d’Okinawa Okinawa Shakai Taishütô? , abrégé en PSO) ; le Parti de la réalisation de la joie Kôfuku Jitsugen-tô? , abrégé en PR]). SUBDIVISIONS ADMINISTRATIVES ET RÉGIONS Les subdivisions administratives : e Japon est subdivisé en quarante-sept préfectures (ou départements), dont une préfecture métropolitaine ou métropole (Tokyo), une préfecture insulaire ou territoire (Hokkaido), deux préfectures gouvernementales ou gouvernements urbains Préfecture d’Osaka et Préfecture de Kyoto) et 43 préfectures rurales.

Deux préfectures ont des subdivisions particulières qui leur sont propres : Hokkaidb qui a tout son territoire divisé en sous-préfectures et Tokyo qui présente elle aussi des circonscriptions administratives particulières à travers les Vingt- trois arrondissements spéciaux (qui ont statut de municipalités urbaines sans en avoir toutes les compétences, certaines étant exercées directement par le Gouvernement métropolitain) et les quatre sous-préfectures insulaires du Pacifique.

Sinon, toutes les préfectures (ou sous-préfectures) sont organisées en unicipalités urbaines (les villes) ou rurales (les bourgs et villages, eux-mêmes regroupés en districts ruraux). Régions et préfectures du Japon Les principales villes du Japon classées en ordre décroissant d’habitants sont (chiffres de 2005) : Tokyo : 13,2 millions pour la réfecture, dont 8,3 millions pour les vingt-trois arrondissemen 7 1 arrondissements spéciaux.

Yokohama : 3,6 millions Osaka : 2,6 millions Nagoya : 2,2 millions Sapporo : 1,9 million Kobe : 1,5 million Kyoto : 1,5 million Fukuoka : 1,4 million Kawasaki : 1,3 million Saitama : 1,2 million Hiroshima : 1,1 million Sendai : 1 million Les régions du Japon • Les régions du Japon ( Nihon no Chihb? ) ne sont pas des divisions administratives officielles.

Cependant, on y fait assez fréquemment référence : les cartes géographiques mentionnent les régions, les bulletins météo donnent habituellement les prévisions par régions, et beaucoup d’institutions ou d’entreprises intègrent le nom de leur région à leur dénomination (Kinki Nippon Railway, Chugoku Bank, Université du Tbhoku, etc. ).

Depuis 1996, 180 députés sur les 480 membres de la Chambre des représentants, la chambre basse de la Diète du Japon (le arlement national), sont élus à la proportionnelle de liste dans le cadre de grands blocs législatifs reprenant, pour l’essentiel, le découpage des régions traditionnelles japonaises. Chacune des huit régions regroupent plusieurs préfectures, ? l’exception de la région de Hokkaido, qui n’est constituée que de la préfecture homonyme.

CULTURE La culture japonaise a subi un apport considérable des cultures chinoise et coréenne, avant de connaître une longue période d’isolement par rapport au monde extérieur (sakoku) sous le shogunat Tokugawa jusqu’à l’arrivée des « bateaux noirs » et l’ère Meiji. Ceci aura pour résultat une culture très différenciée des autres cultures asiatiques résonne encore dans le E 1 est linguistiquement très uniforme avec 98,2 % de la population ayant le japonais pour langue maternelle.

Les 1,8 % restant étant constitués principalement de populations d’immigrants venus de Corée de Chine, ainsi que de Vietnamiens, de Brésiliens, d’Américains , d’Européens. Les origines de la langue japonaise semblent diverses: elles évoquent des langues comme le mongole, le turc, le coréen, le malais et certaines langues polynésiennes. Cependant, il n’est pas isé d’établir des liens de parenté linguistique avec le mongol, le turc, le coréen ou le malais. Certains linguistes sont convaincus de l’ascendance turco-mongole du japonais. ?tant donné les nombreuses hypothèses concernant l’origine du japonais, la plupart des linguistes ont préféré croire à une langue isolée, c’est- à-dire formant à elle seule une famille linguistique: la famille Japon. que. La famille japonaise, aussi appelée japonique, comprend le japonais lui-même (126 millions de locuteurs), avec ses variétés dialectales, ainsi qu’une dizaine de petites langues appelées yukyu parlées principalement dans l’archipel des Ryû-Kyû (Okinawa et ses environs) et presque toutes en voie d’extinction.

Plus précisément, il faut distinguer deux types de langues japoniques (ou japonaises): le japonais et ses variétés dialectales; les langues ryùkyü. 2. Religion : La plupart des Japonais ne croient pas en une religion particulière et unique bien qu’un certain nombre d’entre eux se soient convertis au christianisme à la suite de l’arrivée du jésuite espagnol saint François Xavier en 1549. Les Japonais sont profondément animistes, de nombreuses amulettes, utilisées ant à la maison qu’en voyage, en attestent. Leur pratique est chamaniqu nombreuses amulettes, utilisées tant à la maison qu’en voyage, en attestent.

Leur pratique est chamanique au travers du shintoiSme, les autres religions n’étant qu’une appropriation animiste des dieux d’autres lieux dans leur panthéon personnel ou collectif. Cependant, nombreux sont les Japonais, particulièrement au sein de la jeune génération, qui se sont opposés aux religions pour des raisons historiques et en raison du développement de la science. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il fut exigé du peuple japonais de participer aux érémonies shintoïstes et les activités des autres religions furent limitées.

Ce shintoïsme d’État fut indissociable du nationalisme nippon qui prônait une élimination pure et simple des apports, pourtant anciens, du bouddhisme et enfin du christianisme apporté par les missionnaires portugais. Beaucoup d’autres ont su garder une vision plus apaisée de la religion et en « utilisent » plusieurs dans leur vie. Ainsi, une même personne peut aller invoquer les dieux au sanctuaire shint51Ste à l’occasion du Nouvel An et tenter d’attirer leur attention avant les examens d’entrée ? l’école ou à l’université.

Raisonnant de manière confucianiste, elle souhaitera parfois un mariage à l’occidentale dans une église chrétienne après une cérémonie plus traditionnelle et aura des funérailles dans un temple bouddhiste. Au début du XVIIe siècle et après une période de relative tolérance, le christianisme fut interdit puis pourchassé jusqu’à une quasi-clandestinité des chrétiens du pays, ms à part sur l’île de Kyushu, notamment ? Nagasaki, ainsi que dans la moitié sud du Japon, où les chrétiens sont plus nombreux. La plupart des Japonais ont une vision neutre de la religion 0 1