GEG2509 Examen Final

GEG2509 Examen Final

GEG2509 – Révision examen finale Cour 11 : Canada dans le monde Relations commerciales : Canada tente de renforcer les liens économiques aves les puissances émergentes Asie : Chine, Inde Amérique latine Implications dans le monde : Conflits maritimes – Convention des Nations -Unies sur le droit de la mer jette les bases de reconnaissance de l’indépendance des pays sur les eaux entourant leur territoire, toutefois l’interprétation de cette convention diffère entre le Canada et d’autres pays. 1. Passage du Nord- les eaux entourant l’archipel ( up n arctique, lesquelles or 8 constituent le passag u ‘ e étant libres de

Sni* to passage pour tous. 2. Mer de Beaufort – ue le Canada agit à l’encontre de la convention sur la partie de la mer et de l’océan arctique qui s’étend jusqu’au Pôle Nord géographique. Mer qui renferme jusqu’à un quart des réserves mondiales en hydrocarbures (pétrole et gaz) dont l’exploitation serait facilitée par le réchauffement climatique, ce qui ravive le conflit canado- américain sur le tracé de leur frontière. 3. Zone économique exclusive entourant l’archipel Saint-Pierre et Miquelon – Un conflit similaire en 1992 entre le Canada et la France. 988, intrusion d’un chalutier français en eaux anadiennes, puis interception

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
par les garde-côtes canadiens et détention pendant 2 jours de l’équipage à Terre-Neuve, libéré après le paiement d’une forte amende par PÉtat français. L’arbitrage internati international qui a suivi, en 1 992, (se basant sur le nouveau droit de la mer de 1 982 qui permet aux États d’étendre leur zone économique au-delà de 200 milles nautiques) n’a accordé que 12 400 Km2 à la France contre 47 000 demandés. Le Canada et la France n’ont jamais accepté cette décision. En 2009, les deux parties ont déposé des rapports à l’ONU pour autre arbitrage.

Conflits terrestres . 1. L’île Hans (Groenland – Danemark) : La frontière maritime de la baie Baffin entre le Groenland ait été délimitée après entente avec le Danemark, les deux pays se disputent toujours aujourd’hui Ille Hans, situé dans le canal Kennedy. L’exploitation du pétrole sera réalisable à l’horizon 2080. 1973, le Canada et le Danemark slgnent un traité sur la définition de leur frontière mais la souveraineté de Ille reste non décidée. Depuis, chacun se dispute ce morceau inhabité devant les Nations-LJnies. 2. L Ile Machias Seal (US/N-B) – Important refuge d’oiseaux.

La ommission de la frontière internationale est quant à elle la société créée par le Canada et les États-Unis afin d’entretenir la frontière terrestre canado-américaine. Cependant, les deux pays sont en désaccords sur le droit de propriété de Ille dans le golfe du Maine. Cour 12 : Défis environnementaux Empreinte écologique : Capacité de la Terre : 1. 9 hectares par personnes Canada : 7. 25 hg par personnes L’équivalent de 15 terrains de football Pour soutenir le Mthme canadien, il faudrait presque 4 fois la capacité de la Terre 7eme rang mondial après • Émirats arabes Unis Katar Danemark

Belgique USA Estonie Rapport d’inventaire national, Sources et puits de gaz à effet de serre au Canada Bonne partie du recul du Canada dans la lutte aux changements climatiques est due ? L’expansion de la production de pétrole des sables bitumineux Les transports L’absence de règlementation des émissions de GES pour le secteur du pétrole et du gaz Toujours pas de plan pour le climat Cour 13 : Tourisme au Canada Diversité des régions : Le Grand Nord L’Ouest Canadien Canada Central Canada Atlantique ou Provinces Maritimes Prééminence du Canada Central : La puissance de l’Ontario (Caractéristiques) :

Ressources touristiques variées, principaux sites (patrimoine naturel) Le parc national de la Pointe Pelée (variété d’oiseaux migrateurs) La baie géorgiennes, région de villégiature recherchée et Haut lieu des Indiens Hurons (patrimoine marin, plages, nature et villégiature) Reconstruction historique : L’upper Canada Village (village restauré et musée vivant de l’Ontario du 19EME siècle) Les villes : Toronto, Ottawa (Canal rideau, patrimoine mondial) (Tourisme urbain culturel uées, festivals) RGF3CFB cultures du monde entier grâce à ses quartiers ethniques (quartier Chinois… ) Montréal (pôle sportif et festif)

Manifestation culturelles (Festival Juste pour rire de Montréal) Manifestation sportives (Le Marathon de Montréal) Québec (Patrimoine mondial – 1985) Tourisme culturel, urbain et festif (Le Carnaval de Québec) Québec, patrimoine rural (Réputé, activités nombreuses et diversifiées) Mont-Tremblant, Parcs nationaux Tourisme de nature : Golfe du Saint-Laurent, Gaspésie, Tadoussac Attraits touristiques • Pourvoiries (chasse et pêche) Découverte des peuples autochtones de Baie-James (ethnoculturel) Sports et plein air (ski, escalade, golfe) Gastronomie : un mélange d’influences diverses.

Inspirés des bases culinaires françaises, et enrichis par les peuples amérindiens ainsi que par diverses communautés culturelles. Produits du terroir québécois: les cidres de glace, les bières artlsanales, les vins, les fromages (+100 variétés), les produits de l’érab e.

Spécialités culinaires québécoises : le pâté chinois, la poutine, la tarte au sucre, le pouding chômeur, le smoked meat, le bagel, les fèves au lard, la tourtière, les cretons, etc. Canada Atlantique : des atouts sous-exploités : Peu peuplées, isolées du reste du pays, soumises à un climat humide et frais, égions peu fréquentées par les touristes Attraits .

L’histoire Acadiens (1755) Superbes paysages maritimes Gastronomie (Homard) L’attraction des grands espaces • L’immensité des prairies Dominance du paysage de cham s de blé Très peu d’attraits touristi PAGF d’attraits touristiques Quelques parcs aménagés Villes, étapes de la route transcanadienne (Winnipeg, Régina, Saskatoon, Calgary) La variété de [‘Ouest Paysages montagnards (Rocheuse) Plusieurs parcs naturels (Banff) Littéral de la Colombie-Britannique Pêche et vignobles Vancouver (Californie canadienne) Site exceptionelle Climat le plus doux au Canada

Ville la plus cosmopollte du Canada Planification urbaine durable Village Olympique Les solitudes du Nord Isolés et difficilement accessibles Grandes étendues Conditions climatiques très rudes Très peu de touristes et répartition inégale Essentiellement intéressés par l’Arctique, les parcs nationaux, la faune subpolaire et la vie traditionnelle des peuples autochtones Cour 14 – Qualité de vie au Canada La pauvreté infantile : 1996-2001 : 1/3 des enfants sont aux prises avec la pauvreté en période de prospérité économique 2001 : 2002 : Pauvreté selon type de famille : 1.

Femmes seules, 65+ Création d’une perspective sur la colline parlementaire : Parlement comme un symbole identitaire Réalisations (côté Ottawa) . Suppression des quartiers industriels Exportation massive des résidents des Plaines LeBreton (années 60) Réalisations (côté Hull) : Expropriation massive des résidents des quartiers ouvriers de Hull et suppression d’une grande partie du bâti industriel des Chute de la Chaudière. 2.

City Beautiful Constats : Manque d’esthétisme, paysage urbain indigne d’une capitale Des bâtiments fédéraux obsolètes Absence de certains services publics inséparables de la fonction e la capitale Propositions : Boulevards à la française Places majestueuses (surtout alentours du Parlement) Création d’un centre politique fort rayonnant autour du Parlement (bâtiments fédéraux) Certaines activités à décentraliser un Hôtel de Ville majestueux Réalisations : Place de la confédération 3.

Cité-Jardin Constants : Des espaces naturels nombreux un héritage paysager à valoriser Réalisation de parcs urbains Réalisation de promenades au bord des cours d’eau Maintien d’une ceinture de verdure révenant l’étalement urbain Organisation résidentielle tres de communauté, le ‘ambiguité identitaire? L’effet de la frontière : Position frontalière entre le Haut et le Bas Canada.

Légitimité comme capltale : Ottawa est l’objet de polémiques enflammées, remettant en cause sa capacité à incarner le Attributs de position : un consensus autour des beautés naturelles de la capitale. Attributs de valeurs : deux discours pour une seule ville (une cité de l’immobilisme et de la résignation VS centre urbain célébrant les valeurs canadiennes, le multiculturalisme et le dynamisme culturel) Attributs de configuration : constat commun des dommages subis ar l’urbanisme d’après-guerre et de la lourdeur bureaucratique.

D’où l’appel Au remaniement des instances exécutives essentiel mais ardu À la mise en place d’un mouvement civique, à une plus grande implication citoyenne Cour 18 : Quartiers francophone – face à la densification urbaine Les solutions pour la densification urbaine du centre-ville Constructions en hauteur Remplissage des espaces vacants Reconversion des friches industrielles 3 discours : 1. Basse-ville E. : Rénovation partielle – Densification avec conservation du patrimoine tangible subsistant 2.

Vanier : Rénovation quasl-nulle – Densification par intégration et non par contraste) ou patrimoine tangible ou intangible 3. Plaines Leareton : Densification totale – Densification sans occultation du patrimoine intangible « Devoir et mémoire » et compensation Limite arbitraire qui sépare deux territoires de juridiction différente: la fin de l’un, le début de l’autre b. La frontière limite souvent les contacts entre les personnes de part et d’autre de la ligne de démarcation c.

Elle agit comme un frein, un filtre ou une barrière pour la circulation des personnes, des biens ou des influences jugées négatives 2. La frontière réunit: a. La frontière est un point de contact entre deux espaces différents b. Elle « canalise des relations entre espaces qui existeraient de manière plus diffuse sans elle » (J. Lévy) c. Elle crée un territoire frontalier d. Dans cette perspective, elle ne constitue pas une ligne, elle décrit une zone Zone frontalière et leurs différences .

Plus forte charge symbolique au pays Des discontinuités majeures Cultures et sociétés Modèles de développement Barrières dans les secteurs-clé de la vie collective l_Jne circulation intense de part et d’autre de la frontière Le rôle du gouvernement fédéral ) Deux paysages très différents: Côté ontarien : plaine agricole Côté québécois : bouclier canadien (collines, parc de Gatineau, lacs, etc. 2) Deux populations de langues, de cultures et de niveaux socio-économiques différents Démographiquement plus importante du côté ontarien (ratio : 1 4 approx. ) Côté ontarien : majorité anglophone (avec une importante minorité francophone à l’est) Côté québécois : majorité franco hone (avec une importante minorité anglophone à l’ou Côté québécois : majorité francophone (avec une importante minorité anglophone à l’ouest)