Français La grasse matinée de J. Prévert

Français La grasse matinée de J. Prévert

POUR EXPOSER J. PREVERT « LAGRASSE MATINEE » INTRO : L’époque : 19462 Après la guerre situation économique très fragile Obcp de pauvreté, dans la jeunesse. Prévert : dans la génération post 2nde GM artiste de divertissement mais aussi artiste réaliste = s’intéresse réalité de son époque. Recueil Paroles surtout poésie réaliste écrit dans une langue simple. Ce poème parle de la misère mis en musique. Annoncer question examinateur : on pourra se demander / réfléchir à.. LECTURE REPONSE ESTION MISERE. ) Un personnage tot Swipe v TERRIBLE DE LA Plrs fois « l’homme » / « il »0 généralisation Sur représentation présent indicatif de vérité généralDfait non pas unique, mais généralisé et donc reproductible DGRAVITÉ DE LA SI UATION Obsession intérieur : il a faim, pas manger. V. 26-34 obsession de pensée, v21-23 geste non maitrisé mais répété V 17-18 V. 43-53 02 idées fixes, la tête à déguster / le café crème ûPortrait psychologique du personnage très dégradé Personne à la fois anonyme et Invisible (v. 1 une tête couleur poussière : insiste sur un physique incolore, vaporeux). Û Tout le portrait du personnage nous conduit par l’écriture de Prevet à ne pas le remarquer appartient à la dénonciation

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
mplicite de l’indifférence collective 2) La situation misérable hyperbolique/exagéré. Chiffre répété : 3j (v. 26-34) 6×3= 18 j impression ressentie par -Ouïe : (v. 1-5) : bruit œuf cassé+ terrible= exagération – Vue : (v. 35-43) : énumération de bcp d’aliments au plurieln frustration exagérée – Goût (v. 15-20) : tête de veauû de n’importe quoi= goût moins bon donc de + en + négatif.

Café crème obsessionnel par son absence n exagération mentale -Toucher (v. 43) : croissants chauds, adj qui montre une privation Impression d’une situation de torture ou la tentation est partout ? l’extérieur et dans sa tête. 3) Rêve très modeste et pourtant inaccessible. Dans vocabulaire employé toutes données alimentaires (sauf croissant) sont des produits de base -Bouteille/ des pâtés vocabulaire dévalorisant différent des vins, des terrines -Des boites de conserves/ poisson mortD insistance dégradante Café crème : produit bon marché le fait rêver aussi par sa répétition Entre v. 5-50 longue énumération alimentaire dans le désordre ûRêve désordonné sans plaisirs juste pour ne pas mourir de faim ûMême son imaginaire (son rêve) est dégradé Il) UN POEME QUI DENONCE L’INDIFERENCE SOCIALE. 1) Une indifférence collective. V. I-39 : solitude absolue du pauvreû lière dénonciation V. 39-40 : « flics » x2 mot négativement connoté protégés par crainte : image répressive. V. 53-55 : la victime « un homme très estimé dans son quartier » « Deux francs » homme au revenus modestes Victime qui rend la misère encore plus horrible. 2nde dénonciation société entière très modeste û Tout les personnages 2 misère encore plus horrible. D2nde dénonciation société entière très modeste Û Tout les personnages secondaires sont dérisoires y compris la oule anonyme et aveugle. Opposition flagrante 2 mondes : -grande consommation : effet gigantisme (v. 35-40) pluriels vitres associer à la protection des biens ûRenversement des valeurs Biens vies 2) Réhabilitation (=rendre justice) au miséreux Derniers S désigne jamais les pauvres par un vocabulaire péjoratif (le peuple=mot objectif/ Force.. ravaillent, vieux ont travaillé= mise en valeur de leur utilité/ honnête, bon, cœur = mise en valeur des valeurs morales (honnête, générosité, courage) Par effet de contraste : souffre/désespère/ pas de pains/pas d’asile (toit)/souffrance publique ?Besoin primaire= pas très exigeants Ddignité, souffrance discrète Hugo inverse le tableau négatif et fait des pauvres des êtres estimables. 3) Au delà des êtres humains, misère= danger social.

Plrs fois révolution 1848 (le peuple (C] droits) contre l’état aristocratique(ts les droits)) 1. 38 1’esprit de révolution révolte), la souffrance publique (=pauvre) Dphrase théorique qui souligne le danger (misère D révolte) dc danger pour toute la nation 1. 40 Ihomme méchant = le pauvre malheureux / l’homme malheureux = puis méchant Û Discours s’achève sur une menace formuler 2 x pour faire réfléchir les députés 3