Football L1

Football L1

du joueur est appréci e au moment de la passe du partenaire. Le joueur ne peut donc être HJ si le ballon vient d’un adversaire. Etre HJ n’est pas une faute en soi. Le joueur n’est sanctionné que s’il prend, de l’avis de l’arbitre, une part active au jeu, en influençant l’adversaire, en tirant avantage de sa position ou en intervenant dans le jeu. La sanction est un coup-franc indirect à l’endroit de la faute. Cette règle contraint les déplacements de l’ensemble des joueurs.

Son application reste délicate tant l’appréciation de la osition des joueurs au moment ou le ballon est joué s’avère très difficile. Elle est donc sujette à polémique de Football LI Premium gy tatz2202 MapTa 23, 2015 5 pages Licence 1 Football. Un terrain limité : l’origine du jeu étant anglaise, toutes les mesures originelles sont en yards. Ceci explique des dimensions parfois curieuses, ex : 9,1 5m, c’est à-dire IO yards, ou encore les 1 6,50m, c’est-à-dire 18 yards (.. et pas les 18m.. ). Les dimensions du but sont de :7,32m x 2,44m.

Une contrainte forte de maniement de balle . nterdiction des membres supérieurs (sauf pour le gardien de but): ceci implique des adaptations techniques importantes et

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
prépondérantes pour le jeu. Swpe to page Une contrainte impo le Hors-jeu : le joueu or 5 but adverse qu’à la f le Sv. ivx to règle ne vaut pas da remises en jeu (touc oché de la ligne de rnier adversaire. La rrain, sur toutes les de but). La position manière récurrente et source d’erreur d’arbitrage. Pour autant, les arbitres ne peuvent être blâmés car les conditions sont telles que l’erreur est obligatoire…

Plan Stratégique : A l’image des autres Sports Coll. , trois phases sont à distinguer dans le temps offensif et dans le temps défensif OFF : Conserver Progresser Marquer Gêner Récuperer Protéger Le football se caractérise par un rapport ATT/DEF très favorable à la défense. Il est très difficile de marquer un but : difficultés techniques, contact autorisé, mais aussi état d’esprit prudent dans les choix stratégiques au regard des enjeux financiers au plus haut niveau. .état d’esprit qui déteint aussi malheureusement souvent sur les divisions intermédiaires.

Phase offensive La phase offensive est donc la principale difficulté. Conserver la balle individuellement et/ou collectivement est le premier problème à résoudre. Sur le plan individuel, il s’agit de placer son corps en opposition ? l’adversaire (corps-obstacle) en maintenant le ballon loin de lui. Sur le plan collectif, l’utilisation de la passe n’est possible que si le partenaire se rend disponible, se démarque. Le démarquage se fait par une course pour venir occuper un espace libre. Il s’agit de sortir de l’espace d’intervention des défenseurs, de rompre les lignements PB-Adver-Part.

De plus, il est judicieux de tenir compte de I »habileté de rompre les alignements PB-Adver-Part. De plus, il est judicieux de tenir compte de I »habileté technique du passeur (problème du jeu long) et du receveur. Trois types de courses sont distingués . la course de soutien : le joueur vient dans l’espace arrière du porteur de balle (PB). Cette course permet la conservation de la balle si le PB ne peut jouer vers l’avant. La course d’appui : le joueur vient dans l’espace avant du PB en courant vers lui.

Cette course permet au PB de trouver un relais pour progresser vers le but adverse. La course d’appel de balle : le joueur court en direction du but adverse dans l’espace avant du PB. Cette course permet également la progression de la balle. La conservation, la progression et la finition peuvent s’envisager sur la base de la recherche du déséquilibre de radversaire. Déséquilibrer un adversaire, ou le prendre à contre-pied c’est jouer à contre-sens de son déplacement ou de l’orientation de ses appuis. Le déséquilibre peut se faire individuellement.

Cest le cas n 1 contre 1 ou le PB, par une feinte, entraine l’adversaire dans une direction pour rapidement partir dans l’autre direction. Nous sommes ici dans le registre des dribbleurs. Le déséquilibre s’envisage aussl collectivement. Le PB, par une conduite de balle, attire l’adversaire. Si celui-ci vient, alors je passe à contre-sens de son déplacement vers mon partenaire. Sil ne vient pas, alors je continue. Il est à noter que la passe n’est pas le critère déterminant pour qualifier une action de collective. En effet, ne pas faire la passe à mon partenair